Paris le spectacle,une grande revue des chansons françaises immortelles remporte à Québec un immense succès!

La chanteuse Anne Carrere incarnant Édith Piaf
La chanteuse Anne Carrere incarnant Édith Piaf

En ce vendredi 17 novembre, au Palais Montcalm, devant une salle comble, une grande production française avec chanteurs et musiciens a bercé, ému et enchanté un public enthousiaste en jouant, illustrant et chantant les plus belles chansons des années 50, après la Seconde Guerre mondiale.

Ce spectacle n’est pas un tour de chant mais une grande revue avec une mise en scène théâtrale comprenant des chanteuses et un chanteur, des musiciens, un couple de danseurs et des projections de photos et de documents significatifs. Bref, cette spectaculaire revue musicale nous présente en quelque sorte une histoire avec des lieux, des personnages et un vaste panorama de la grande chanson française rattachée à des personnalités marquantes telles que Édith Piaf, Charles Aznavour, Yves Montand, Jacques Brel et beaucoup d’autres figures.

Pour débuter le spectacle, rien de tel qu’une photographie mythique du grand escalier de la butte Montmartre avec en arrière-plan le fameux dôme du Sacré-Coeur. En première partie, les musiciens sont vêtus comme des vrais « titi parisiens », soit avec la casquette classique et les pantalons foncés tenus par des bretelles. Quelques mots sur la partie musicale qui est formidable. Quatre grands musiciens au piano, à l’accordéon, à la contrebasse et à la percussion. Les arrangements musicaux sont superbes; une cohésion impeccable entre eux et un accord parfait et attentif avec les chanteurs. De plus, quoi de plus caractéristique comme instrument pour les chansons de cette période que l’accordéon, appelé aussi populairement le piano à bretelles, qui accompagne ces magnifiques mélodies.

Au tout début du spectacle, une jeune femme apparaît et prend place avec sa valise sur un banc public. Puis, elle fera des rencontres et vivra différentes situations avec le personnage de Édith Piaf, son « Jules » (amoureux), des histoires de jalousie parfois et beaucoup d’amour.

Tout au long de la soirée,on nous présente différents tableaux et situations avec des solos, des duos et des groupes de chanteurs et un couple de danseurs qui évoluent dans des décors évocateurs : le bistro, le cabaret, le parc, etc. Et les artistes selon les contextes auront différents costumes et robes, jolis et appropriés, en accord avec les périodes illustrées et les chansons.

En fond de scène vont défiler des photos en noir et blanc comme à l’époque et des photographies en couleur. Or Paris, avec la Seine, ses ponts, ses quartiers et son architecture est, bien sûr, splendide à évoquer. Un superbe choix de photos et de documents dont plusieurs relativement à Édith Piaf.

Un des tableaux de Paris le spectacle
Un des tableaux de Paris le spectacle

Pour la partie artistique, nous sommes très bien servis par les chanteurs. Anne Carrere dans le rôle d’Édith Piaf est formidable; sa voix et son expressivité nous rappellent parfaitement la Môme Piaf. Stéphanie Impoco a une jolie voix, ample et elle joue fort bien Françoise, l’amie de Piaf. Une des révélations du spectacle est Grégory Benchenafi. Sa voix est remarquable, tant pour son timbre et sa tessiture et quel jeu il déploie sur scène, tel un jeune premier pouvant jouer n’importe quelle comédie musicale.

Un apport important, Karine Soucheire et Jeff Dubourg, le couple de danseurs, qui vont illustrer les périodes abordées avec brio, versatilité et virtuosité.

Le spectacle est en deux parties. Dans la seconde, on voit le programme progresser en intensité et en émotion. Les derniers tableaux sont tout à fait émouvants. De plus, la finale de la soirée réserve de belles surprises aux spectateurs. D’ailleurs, il fallait entendre chanter « La vie en rose » par toute la salle. De toute beauté et ça témoignait du plaisir et de la satisfaction du public présent.

Ce spectacle continue sa tournée mondiale. Ce soir, il est présenté au centre-ville de Toronto.

Le salut final des artistes
Le salut final des artistes

Souhaitons revoir à Québec cette production française de grande qualité, une création du metteur en scène Gill Marsalla.

Quelques titres des chansons au programme :

Les amants d’un jour- La Bohème- L’accordéoniste- un medley consacré à Yves Montand- La Foule- Parlez-moi d’amour- La Goualante-Comme d’habitude-J’ai deux amours- Mon Dieu-Le Moulin Rouge-Padam-Que reste-il-un medley consacré à Charles Aznavour-Ne me quitte pas-Mon maneige-Et maintenant-Les Petites Femmes-Milord-Hymne à l’Amour-Non, je ne regrette rien-Ça, c’est Paris-La Vie en Rose-Aux Champs-Élysées.

Les artistes :

Anne Carrere, chanteuse

Stéphanie Impoco, chanteuse

Grégory Benchenafi, chanteur

Karine Soucheire, danseuse

Jeff Dubourg, danseur

Phillipe Villa, pianiste et directeur musical

Guy Giuliano, accordéoniste

Laurent Sarrien, percussioniste

Fabrice Bistoni, contrebassiste

Gill Marsalla, auteur, metteur en scène et producteur

Crédits-photos : Lise Breton, photographe

Galerie de photos :

https://www.flickr.com/photos/48796411@N07/albums/72157689373841304

 

http://www.paris-lespectacle.com/fr

http://www.palaismontcalm.ca/programmation/

LAISSER UN COMMENTAIRE