Au Club musical de Québec, un concert tout à fait exceptionnel et mémorable avec la violoniste Janine Jansen et ses trois invités.

76
Janine Jansen, violoniste
Janine Jansen, violoniste

En ce lundi 4 décembre, au Palais Montcalm, Marie Fortin, directrice artistique du Club musical, a souhaité à tous un concert vraiment mémorable et ce le fut de la première à la dernière note.

La réputée violoniste néerlandaise Janine Jansen, entourée des artistes suédois Martin Fröst, clarinettiste et Torleif Thedéen, violoncelliste et du jeune pianiste français Lucas Debargue, proposait un programme intéressant et non conventionnel d’oeuvres de grands compositeurs du XXe siècle.

Martin Fröst, clarinettiste
Martin Fröst, clarinettiste

En début de concert, dans « Contrastes » de Béla Bartok, il fallait voir Martin Fröst faire corps avec sa clarinette. Quand on pense que cette œuvre fut créée par le fameux clarinettiste et jazzman Benny Goodman en 1938 à Carnegie Hall. Or, on a pu retrouver cet esprit en voyant Frost à l’oeuvre avec ses deux clarinettes. Le son s’élevait magnifiquement avec cet artiste dont le visage et les pieds, dansant presque, suivaient les inflexions musicales. La violoniste Janine Jansen avec ses deux violons n’était pas en reste. Et le pianiste Lucas Dubargue accordait son appui d’accompagnement en étant toujours très juste. Ce dernier, âgé de 27 ans, a été tout au long du concert un apport majeur et essentiel, une révélation.

La seconde pièce du Polonais Karol Szymanowski est pour piano et violon. Cette belle structure musicale se veut émouvante, réflexive, intense, délicate et parfois joliment tourmentée.

La pièce majeure du concert était du fameux organiste et compositeur français Olivier Messiaen. « Quatuor pour la fin du temps » comprend huit mouvements et correspond à la vision catholique du créateur. En effet, sept jours de création et un jour de repos.

Torleif Thedéen, violoncelliste
Torleif Thedéen, violoncelliste

Cette œuvre très caractéristique du style et des compostions de Messiaen fait intervenir des illustrations musicales de chants d’oiseaux car ce compositeur était féru d’ornithologie. La structure d’environ 45 minutes s’avère assez particulière pour une œuvre destinée à être jouée par un quatuor. En effet, plusieurs fois, il y aura des solos au violon, à la clarinette et au violoncelle. Autres singularités intéressantes du style de Messiaen, ce sont ces mouvements magnifiques mais extrêmement lents ou très rapides et vifs à l’occasion, avec des ruptures de rythmes surprenants.

Or, l’exécution de cette œuvre remarquable fut exceptionnelle et même transcendante. Les quatre musiciens s’avèrent tous de très haut niveau tant au plan technique que dans leur conception musicale de la composition jouée. Entre eux, c’est l’harmonie parfaite. Tout se tient constamment. La virtuosité aussi bien dans les mouvements rapides que lors de notes lentes, jouées avec tellement de finesse et de subtilité.

Lucas Debargue, pianiste
Lucas Debargue, pianiste

Soulignons que de la part des musiciens, on observait chez tous une immense présence à la musique interprétée, une si grande intériorité, belle et imposante.

De plus, rarement, on a pu assister à des silences musicaux aussi significatifs.

Pour un croyant, Messiaen l’était, l’immortel, l’intemporalité, on l’approchait. On aurait pu citer Lamartine : « Ô temps suspends ton vol, et vous, heures propices! Suspendez votre cours ».

Dans la salle, il y avait une écoute impressionnante du public. Il n’y a pas eu de rappels. La soirée était complète. Les applaudissements furent fort chaleureux et bien appréciés par ces grands artistes de qualité.

Ce programme est repris au cours des heures à venir à Toronto et au Carnegie Hall de New York. Et le pianiste Lucas Debargue donne un récital le samedi 9 novembre à la Maison Symphonique de Montréal.

Le programme du concert :

Béla BARTÓK, Contrastes, Sz. 111 (clarinette, violon, piano)

Karol SZYMANOWSKI, Mythes : Trois poèmes, op. 30 (violon, piano)

Olivier MESSIAEN, Quatuor pour la fin du Temps (clarinette, violon, violoncelle, piano)

 Les artistes :

Janine Jansen, violoniste

Martin Fröst, clarinettiste

Torleif Thedéen, violoncelliste

Lucas Debargue, pianiste

Le prochain concert du Club musical de Québec : le dimanche 4 février 2018 à 15 h 00 au Grand Théâtre de Québec.

Crédits-photos : Marco Borggreve, Mats Bäcker, Tony Sandin et Félix Broede

http://www.clubmusicaldequebec.com