Le Noël des idoles, féérie et nostalgie sont au rendez-vous avec ces grands classiques de Noël! Patrick Zabé rayonne et Mario Lirette rigole!

12
Nos idoles

C’est le 13 décembre dernier, tout juste après la première tempête de neige, que le spectacle Le Noël des idoles était présenté au Grand Théâtre de Québec, pour nous faire revivre nos Noëls d’antan avec nos idoles des années 60-70. La magie de Noël qui opère dans la vieille Capitale, que demandez de plus!

Ce spectacle a été créé par les mêmes producteurs que La Tournée des idoles qui ont fait le tour du Québec pendant 2 ans. Pour ce spectacle de Noël, ce sont des chanteurs et chanteuses des années 60 et 70, qui ont tous, un jour, enregistré un album de Noël, qui reprennent leurs succès pour notre plus grand bonheur! Ainsi, on retrouvait sur scène, tour à tour, Patrick Zabé, Michèle Richard, Claude Valade, Gilles Girard, Tony Massarelli et Jacques Salvail. Ils étaient accompagnés par 6 musiciens sous la direction de Daniel Piché. Et le tout est animé par le père Noël, sous les traits du très coloré et festif Mario Lirette, qui avait justement été à la barre de la tournée des idoles.

Michèle Richard

Avec un décor féérique, d’immenses cadeaux de Noël, et des images relatives à Noël qui étaient projetées sur l’écran géant en arrière-plan, et des éclairages appropriés, on avait vraiment l’impression d’assister une émission spéciale de Noël, comme on pouvait souvent en voir à la télé. Le tout a débuté avec une Michèle Richard tout en beauté et en glamour, avec la pièce La valse de Noël. Puis, Patrick Zabé, Claude Valade, Gilles Girard, Tony Massarelli et Jacques Salvail sont venus la rejoindre sur scène pour entonner Père Noël arrive ce soir. On pouvait voir le plaisir serein que nos idoles avaient à se retrouver ainsi, sur notre belle grande scène de la salle Louis-Fréchette.

Puis, sur l’air de Voici le père Noel, notre cher Mario Lirette est venu rejoindre les chanteurs, dans son costume du père Noël. Tous les chanteurs sont retournés en coulisse, laissant Jacques Salvail et le père Noël sur scène pour quelques blagues. Car Mario Lirette, en plus de présenter les artistes, il intervenait entre chaque numéro pour faire des jeux de mots (où les rennes prennent-ils leurs sabots ?… à Denver), raconter de petites anecdotes, ou créer des malaises… C’est ainsi qu’il y est allé de quelques blagues douteuses sur Éric Salvail et Gilbert Rozon. Disons que ça ne volait pas très haut…

Jacques Salvail

Ensuite, Jacques Salvail a enchainé avec la pièce C’est l’hiver. Puis, ce fut au tour de Tony Massarelli de venir chanter Décembre qui frappe à ma porte, puis, Quand la neige tombera.

Ce fut ensuite le tour de Patrick Zabé de venir chanter son solo, avec sa démarche frêle et sa cane et avec toujours un nouveau veston, chaque fois qu’il se présentait sur scène. Il nous a émus avec son Petit papa Noël, qui a généré une ovation debout et de chauds applaudissements. Étonnamment, c’était l’anniversaire de Patrick le 12 décembre et le bon Père Noël lui a remis un cadeau… un téléphone, belle prémisse pour entonner le téléfon. Ce fut le moment le plus apprécié de la soirée, où les gens ont chanté et tapé des mains tout au long de la chanson.

Puis, tout de blanc vêtu, Gilles Girard est venu chanter Chaque fois que la neige, ainsi que Noël Blanc. On peut dire que ce Classel n’a rien perdu du coffre de sa voix qui est toujours aussi juste et puissante.

Et juste avant l’entracte, c’est Claude Valade qui a chanté un medley de chansons tel que Sainte Nuit, Adeste fideles, Il est né le divin enfant et Les anges dans nos campagnes. Elle entraine les gens à chanter avec elle pour terminer cette première partie de 55 minutes.

Tony Massarelli

En deuxième partie, c’est sur Vive le vent, chanté par Mario Lirette, sans sa barbe, mais habillé en cadeau coloré, et les 6 autres artistes, que le tout a débuté. Puis, un à un, chacune de nos idoles sont venus sur scène, raconter une anecdote de leur Noel d’antan, avec images et chansonnettes a capella. Malheureusement, Mario Lirette a pris beaucoup de place dans cette partie du spectacle, avec ses blagues plus ou moins réussies et sa tuque de Noël qui joue de la musique et danse. Cela aurait été plus intéressant de laisser se raconter nos idoles.

Enfin, il y a eu dix autres chansons en deuxième partie, dont les moments les plus émouvants et appréciés par le public furent Les enfants oubliés de Claude Valade,  un mélange de Santa Baby et Bonhomme hiver de Michèle Richard et le Sentier de Neige de Gilles Girard. Cette deuxième partie s’est conclue après une bonne heure, sur Noël c’est l’amour, avec tous les artistes présents sur scène. Étrangement, ils ont tous semblé avoir oublié quelques lignes de certains couplets, amenant ainsi un blanc vers la fin de la chanson.

Patrick Zabé

Au final, ce spectacle fut grandiose, féérique et les gens dans la salle, en très grande partie des personnes âgées, ont pu revoir avec nostalgie leurs idoles, se mettre dans l’ambiance de Noël, et rigoler des plaisanteries et de l’extravagance d’un Mario Lirette en pleine forme. Et ce fut un réel plaisir de pouvoir revoir sur scène, un Patrick Zabé, encore capable de très bien chanter, malgré qu’il soit atteint depuis 10 ans par la maladie de Parkinson.

Après le spectacle, les gens pouvaient se faire photographier avec leurs idoles.

Animateur : Mario Lirette

Mise en scène : Nelson Minville

Direction musicale : Daniel Piché

Chanteurs : Patrick Zabé, Michèle Richard, Claude Valade, Gilles Girard, Tony Massarelli et Jacques Salvail

Salle : Salle Louis-Fréchette du Grand théâtre de Québec

http://www.grandtheatre.qc.ca/

 http://www.michele-richard.com/

Crédit photos : Shirley Noel