Robi Botos – Old Soul – un troisième album pour Robi Botos et son quartet

14
Robi Botos

En spectacle

9 février à Montréal – Upstairs

On retrouve sept longues pièces musicales variant de six à onze minutes sur l’album sortant aujourd’hui, le 2 février sur A440 Entertainment /Universal Music Canada. Une musique qui s’écoute partout et en tout temps pour la finesse des arrangements et le groove qui ne manquera pas de combler les amateurs de jazz et de soul.

Successeur de Movin’ Forward (2015), qui leur avait valu un immense succès et un prix Juno, ce nouvel album ne manquera pas d’asseoir la réputation de Robi Botos comme l’un des pianistes les plus prisés et accomplis du pays. Le quartet qui l’accompagne réunit la crème des musiciens nord-américains?: Seamus Blake (saxophone et instrument à vent électronique), Mike Downes (basse) et Larnell Lewis (batterie). Old Soul comprend également une liste d’invités de haut calibre tels que Cory Henry (orgue Hammond B3), Ingrid Jensen (trompette) et Lionel Loueke (guitare), sans oublier le quatuor à cordes que l’on peut entendre sur deux morceaux.

Old Soul puise dans ce qui a fait de Robi Botos qui il est : ses amitiés perdues, ses anciennes villes, son parcours de vie extraordinaire. Il faut écouter la pièce «?Calhoun Square?», reprise d’une composition extrêmement travaillée de Prince, enregistrée en une seule prise.

Façon de procéder pour l’enregistrement

L’album a été réalisé par Robi et le producteur Scott Morin, lauréat de deux prix Juno a entièrement été enregistré le 3 juillet dernier, au Planet Studios de Montréal, juste après avoir été joué en concert pendant deux soirs consécutifs à Toronto, puis à Montréal. L’idée était d’enregistrer les morceaux alors qu’ils étaient encore imprégnés par la scène, et de faire jouer le groupe ensemble, dans la même pièce. Une démarche qui donne à Old Soul l’énergie, la profondeur et la cohésion d’une performance live.

PRIX ET ÉLOGES

Marchant dans les traces d’Oscar Peterson, son héros et mentor de longue date, Robi Botos a fait l’objet de bon nombre d’éloges de la part des critiques. Lauréat du Grand prix de Jazz TD au Festival international de Jazz de Montréal en 2012, il a également été couronné Claviériste de l’année au National Jazz Awards en 2007 et a remporté deux concours, celui du Festival de Jazz de Montreux en 2004 et celui du Great American Jazz en 2008.

Voici ce que Joey DeFrancesco dit de Robi

«?De tous les pianistes de calibre international qu’il m’a été donné d’entendre, Robi est celui qui joue avec le plus de swing, d’âme et de style. En plus, il a une technique incroyable. Il est sans conteste l’un de mes pianistes préférés?!?»