Deuxième semaine du Mois Multi : des performances tout en mouvement!

24
Mois-Multi

Une célébration des arts multi jusqu’au 25 février à Québec

La deuxième semaine du Mois Multi s’amorce avec tout un éventail de spectacles et de performances explorant le corps en mouvement. Les festivaliers seront entre autres charmés par les artistes québécois Martin Messier, Anne Thériault, Line Nault, Alexandre St-Onge, Sarah Wendt, Pascal Dufaux et le Collectif LAS. Par leur façon de faire évoluer la matière, les objets et les corps, les propositions de cette semaine pointent vers l’idée de changement, idée inhérente à l’ensemble de la programmation 2018 du festival.

Tout un choix de spectacles et de performances

Martin Messier et Anne Thériault entament la semaine avec Con grazia (7 et 8 février), présentée en collaboration avec La Rotonde. Dans cette ode intense à l’agonie du monde matériel, les deux performateurs manipulent la matière et la font voler en éclats dans une hécatombe musicale et rythmique fracassante. Line Nault nous offre sa plus récente création SuperSuper (8 et 9 février), une performance dans laquelle deux interprètes exécutent une partition gestuelle vertigineuse où le code numérique dévie et devient poésie.

Le samedi 10 février, la troisième et dernière Soirée indomptée du festival regroupe des œuvres à la fois performatives et installatives. Dans la performance Cône en tête C Ça KC l’arme chaude de l’ivresse, Alexandre St-Onge livre avec une énergie fulgurante des traductions subjectives de langues étrangères à travers un dispositif technologique dépouillé. Sarah Wendt et Pascal Dufaux proposent Strange Moods and Dissonant Feelings, une œuvre performative qui, par un procédé de rétroaction vidéo, met en scène une danseuse et des objets qui sont captés par une caméra refilmant sans fin la projection de son propre signal. Originaire de la ville de Québec, Le Collectif LAS composé de Sarah Booth, Léa Ratycz-Légaré et Ariane Voineau, performe Ondes. Dans un environnement jonché de papiers, cette œuvre unis danseuses et artiste visuelle dans un univers où les mouvements deviennent matière. Le duo américain Xeno & Oaklander complète cette soirée avec une performance musicale électronique minimal wave dans laquelle ils manipulent leurs synthétiseurs en direct et projettent de la pellicule Super-8. Les œuvres Strange Moods and Dissonant Feelings et Ondes se poursuivront en formule installative le temps d’une journée (11 février).

Deux soirées se termineront tout en rythmes au bar La Cuisine avec une soirée techno-electronica des artistes de Québec Bleupulp, Sapin et Périmètre (9 février) ainsi qu’une soirée à saveur funk et soul house avec The Ivory Boy et Cristobal Urbina (10 février).

Des installations et expositions à découvrir

L’artiste français Julien Clauss expose en primeur Salle de brouillage (11 février au 18 mars, vernissage le 10 février 14 h), en collaboration avec Regart. Assemblant vingt-neuf émetteurs radio miniatures fixés aux murs, cette œuvre permet aux visiteurs d’explorer le champ que forment les ondes emplissant l’espace. Il s’agit de la dernière semaine pour découvrir les installations Orchestrer la perte/Perpetual Demotion (3 au 11 février) de Simon Laroche et David Szanto dans le Hall de Méduse et Ça ne peut pas durer toujours (13 janvier au 11 février) de Magali Babin à l’Œil de Poisson. Il est toujours possible de visiter les installations Samares et La houle (3 au 25 février) de Camille Bernard-Gravel dans le Hall de Méduse ainsi que Movement Without Moving (13 janvier au 18 février) de Scott Massey à VU.

En rafale

?    Le LANTISS et la Chaire de dramaturgie sonore de l’UQAC organisent deux journées d’étude sur la dramaturgie plurielle (8 et 9 février) dans les locaux du LANTISS à l’Université Laval.

?    Alexandre Burton anime une conférence-démonstration (9 février) dans le dispositif de SuperSuper.

?    LabSessions : édition spéciale Québec (9 février) permettra à trois artistes émergents en arts numériques de présenter un projet en développement devant un panel, dans la salle Multi.

?    Lancement du 128e numéro de la revue Inter, art actuel (10 février) sur la thématique « Technocorps et cybermilieux » dans le Hall de Méduse, tout juste avant le Soirée indomptée III.

Billetterie

La Soirée indomptée III (10 février) est disponible à la carte ou en forfait avec SuperSuper.

Les billets et les forfaits sont en vente sur lepointdevente.com. Il est également possible de se les procurer par téléphone (418 524-7553, poste 3) ou en personne à la billetterie du Mois Multi, ouverte les jours de spectacle à partir de 16 h, dans le Hall de Méduse (591, rue De Saint-Vallier Est).

Détails au moismulti.org

Mois Multi

Présenté en février de chaque année, le Mois Multi est un événement produit et organisé par les Productions Recto-Verso. Le programme du festival regroupe des œuvres novatrices dans le domaine des arts multidisciplinaires et électroniques. Le Mois Multi se veut l’expression des mutations conceptuelles et technologiques qui agitent autant les pratiques que les formes inattendues de « l’art multi ». La présentation de spectacles interactifs, d’installations, d’environnements immersifs et d’œuvres qui fusionnent des langages, des matériaux, des techniques, des formes et des procédés artistiques de toute nature fait sa singularité.

Recto-Verso reçoit le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada, de Patrimoine canadien, de la Ville de Québec, de l’Entente de développement culturel Ville de Québec et du Ministère de la Culture et des Communications, de Première Ovation et de ses membres.