Encore quelques semaines pour ne pas manquer l’exposition Leonard Cohen au MAC

35
Leonard Cohen - Une brèche en toute chose / A Crack in Everything © Photo de courtoisie
Leonard Cohen – Une brèche en toute chose / A Crack in Everything © Photo de courtoisie

Leonard Cohen – Une brèche en toute chose / A Crack in Everything, c’est ainsi que s’intitule l’exposition proposée par le Musée d’Art Contemporain de Montréal dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, et que l’on peut encore apprécier jusqu’au 9 avril prochain. Plus que quelques semaines, en somme… Inutile de dire qu’il faut se dépêcher d’aller la voir, si ce n’est pas déjà fait, pour pouvoir la revoir et l’apprécier encore.

Leonard Cohen - Une brèche en toute chose / A Crack in Everything © Photo de courtoisie
Leonard Cohen – Une brèche en toute chose / A Crack in Everything © Photo de courtoisie

« Une brèche en toute chose », la phrase est du poète, écrivain, musicien, interprète…  penseur, apprécié dans le monde entier. Aujourd’hui, plus d’un an après sa disparition, Leonard Cohen laisse un trou, un manque, une brèche que les quelque quarante artistes internationaux convoqués pour cette très grande exposition ne pourront évidemment pas combler, mais qui lui rendent un hommage en déployant leurs talents spécifiques. Plus de quarante artistes dont la contrainte est de créer autour d’un autre artiste. L’exercice est plus qu’intéressant. Cela donne une vingtaine d’œuvres, installations, vidéos, expériences sensorielles et participatives pour le visiteur, tout un ensemble de créations qui initieront en plus les admirateurs de Leonard Cohen ou ceux, plus rares, qui ne le connaissent pas encore assez pour l’apprécier à sa juste valeur, à ce qui se produit de mieux en art contemporain.

On peut passer des heures au Musée d’Art Contemporain avec une exposition d’une telle richesse. Plusieurs artistes ont choisi des installations vidéo qui, sur des écrans multiples, dévoilent un aspect particulier de Leonard Cohen : ses concerts et ses apparitions publiques, bien sûr, mais aussi ses côtés plus intimes, dévoilés au micro de journalistes ou racontés à travers quelques épisodes de sa vie, sa vocation d’écrivain, ses autoportraits dessinés, sa générosité dont témoignent des proches ou des moins proches, sa philosophie de la vie, ses attachements et son humour merveilleux et subtil qui à travers une certaine mélancolie, laisse échapper une brèche on ne peut plus lumineuse. Plusieurs installations rendront le visiteur actif, en se mettant au diapason de centaines d’autres personnes dans le monde qui chantonnent « Hallelujah » ou en expérimentant leur propre disparition au son de la merveilleuse interprétation par Leonard Cohen de sa chanson « Famous Blue Raincoat ». Quelques artefacts, un film d’animation, un orgue des années 50 sur lequel on peut jouer et entendre le Book of Longing de Leonard Cohen, une incursion sur son lieu de travail… Mais une des plus émouvantes installations est sans doute celle où dans un environnement immersif des plus réussis, toute une communauté de dix-huit admirateurs de Leonard Cohen ainsi que les chanteurs de la synagogue Shaa Hashomayim interprètent l’album « I’m Your Man ». Il faut y rester longtemps, s’approcher physiquement de chacun des chanteurs pour les écouter de près, admirer leur beauté et l’émotion qu’ils dégagent… et tant d’autres choses.

Tout cela ne résume qu’imparfaitement cette exposition à voir et à revoir, en prenant le temps d’apprécier la chance qu’a Montréal d’avoir vu naître un artiste comme Leonard Cohen, et d’avoir la chance de cette exposition d’art contemporain qui met en scène autant d’artistes talentueux.

 

Leonard Cohen – Une brèche en toute chose / A Crack in Everything, du 9 novembre 2017 au 9 avril 2018 au Musée d’Art Contemporain de Montréal

Informations : https://macm.org/