Au Grand Théâtre de Québec, une magnifique rencontre entre Roch Voisine et l’Orchestre symphonique de Québec

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
383
Le début du spectacle de Roch Voisine

Dans une salle Louis-Fréchette bien comble, le populaire Roch Voisine a charmé petit à petit un public bien réceptif. Au départ, le chef d’orchestre et le fameux chanteur ont mis en garde les spectateurs à l’effet qu’ils seraient déstabilisés par les arrangements. Toutefois, ils allaient quand même reconnaître les « tounes ».

Très chic et élégant dans son smoking avec mouchoir de poche, cravate noire et épingle à cravate, boutons de manchettes et souliers vernis, Roch Voisine a débuté son tour de chant de ses meilleurs succès tranquillement et même avec beaucoup de réserve.

Or ce qui plaît, surprend et séduit immédiatement tout amateur de musique symphonique, c’est la qualité des arrangements du chef, de maestro Simon Leclerc. Souvent lors de ces concerts, les chanteurs en vedette sont accompagnés par leurs formations de musiciens habituels. Et l’entente, la fusion entre ces musiciens et les musiciens de l’orchestre symphonique n’est pas toujours parfaitement réussie.

Or ce n’est pas le cas avec Roch Voisine. Il n’a pas apporté sa guitare et c’est tant mieux. Les arrangements de Simon Leclerc sont constamment somptueux, spectaculaires et d’une grande beauté durant tout le spectacle.

Roch Voisine et les musiciens de l’OSQ

Il faut entendre les cordes vibrer et les sections des instruments à vent et des cuivres venant les appuyer et les enjoliver. Il a bien raison Roch Voisine de trouver que Simon Leclerc est génial dans ses arrangements pour accompagner ses chansons. On se souviendra longtemps des solos de Catherine Dallaire, premier violon, de l’utilisation magnifique de la harpe et d’un moment splendide avec un trio de violonistes et d’un violoncelliste. Éblouissant!

Quant à Roch Voisine, il est très en voix. Il se fait chaleureux, simple et complice avec la salle. Assez bavard et touchant, il nous présente plusieurs de ses chansons, près d’une vingtaine sont ainsi revisitées en cette soirée.

Sa voix est superbe, nuancée avec des inflexions riches en couleurs et remplies d’émotion.

Ce tour d’horizon de trente ans de carrière nous rappelle beaucoup de souvenirs avec Oochigeas, Kissin Rain,

Roch Voisine et le regard admiratif de Nathou Merckx, fan européenne !

Je resterai là. Grands moments de tendresse et d’émotion avec Les Amants et Multiplied dédié au plus jeune de ses deux fils. Un clin d’oeil à son spectacle Forever Gentlemen, fait avec Garou et Corneille, en chantant magnifiquement It’s impossible.

À la fin de la soirée, il a fait chanter la salle avec succès dans Darlin. Et il a terminé le tout avec les populaires I’ll always be there et Hélène. Une très belle soirée pour apprécier et se gâter en découvrant Roch Voisine autrement. Le public était ravi.

Au concert de Roch Voisine, mentionnons la présence Nathou Merckx de Belgique en première rangée. Fan du chanteur depuis 1989 à l’âge de 8 ans. Elle a commencé à le suivre en tournée à partir des années 2002-2003 et elle l’a vu en concert plus de 150 fois. Au Québec, elle a vu Roch Voisine une dizaine de fois et elle nous affirme que ce spectacle avec l’OSQ est à son goût un des meilleurs de son idole.

Roch Voisine et l’OSQ à nouveau en spectacle ce soir, vendredi le 6 avril à 20 h 00 au Grand Théâtre de Québec.

Crédits-photos : Lise Breton, photographe

Galerie de photos de Lise Breton : https://www.flickr.com/photos/48796411@N07/albums/72157665450905507 

http://www.grandtheatre.qc.ca/spectacles/l-orchestre-symphonique-de-quebec-roch-voisine-tout-simplement-2099.html