Jay Sewall – Payin’ My Dues «50 years of Blues »

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)

Jay Sewall, harmoniciste lauréat du prestigieux Hommage Lys Blues (2008) est de retour avec un septième album « Payin’ My Dues – 50 ans de blues» qui couvre l’ensemble de sa carrière d’enregistrements et se veut un hommage à deux amis décédés. (Bob Walsh et Gilles Sioui)

Cette légende vivante, maître du « saxophone du Missisipi » (harmonica blues) et auteur-chanteur-compositeur engagé, a été le premier bluesman à jouer au Festival international de jazz de Montréal, en 1983.

Né à Boston, Jay Sewall a grandi à Montréal et joué à Chicago dans les années 70 et 80. Il est établi à Québec depuis une vingtaine d’années et il fait aujourd’hui figure de légende du blues canadien. Il joue dans tous les coins du Québec, et occasionnellement en Europe et aux États-Unis.

« Les chansons de ce nouvel album démontrent ses talents de conteur (Blues from Chicago), d’harmoniciste (Motor City Blues et Jay’s Boogie Woogie); on y trouve aussi une complainte – Québec Blues, pour Bob Walsh et Gilles Sioui – deux amis et bluesmen locaux décédés récemment ».

L’album est excellent et si Jay Sewall passe dans votre coin de pays, ne le rater surtout pas, c’est une bête de scène hors pair, il se déplace dans la salle et je vous garantis que le party va « pogner » très vite.

Album co-réalisé avec Mike Goudreau

Photo de la pochette : Stéphane Ledien

Photo intérieur : Mike Goudreau

Distribution : Propagande

Production : Zeb Production (Brian Slack)

Voici les chansons et un peu d’explication

  1. I Like it Like That : Une composition récente avec un rythme funk à la Nouvelle-Orléans
  2. Maggie’s Farm (Bob Dylan) Une version zydeco de la chanson de Dylan
  3. Quebec Blues : Un blues à la John Lee Hooker. Inspiré par trois amis musiciens décédés : Bob Walsh, Woogie et Gilles Sioui.
  4. Jay’s Boogie Woogie : Un boogie-woogie basé sur des riffs de piano
  5. I’m a Man (E.McDaniels) : Un blues de Bo Diddley datant des années 1950 dans lequel Sewall joue de trois instruments simultanément : guitare, maracas, harmonica, tout en chantant
  6. Reelin’and Rockin’ (C.Brerry) : En hommage à l’auteur-compositeur rythm & blues Chuck Berry décédé en 2017.
  7. Goin’South : En route de Memphis à la Nouvelle-Orléans
  8. House of the Rising Sun (Trad) : Une version solo présentant de l’excellent jeu d’harmonica
  9. I’m a Bluesman : Un blues de Chicago écrit par Sewall dans les année 70 quand il était à Chicago
  10. Summertime (G. Gershwin) Chef d’œuvre d’harmonica. Reprise de l’album Be Bop Beluga épuisé.
  11. Got to Boogie : Écrit à Montréal et enregistré par la suite à Québec en 1984.
  12. Motot City Blues : Un extrait provenant de la première session d’enregistrement à Détroit en 1978.
  13. Blues from Chicago : La vraie Histoire du premier voyage de Jay dans le South Side de Chicago au début des années 70.

Vendu chez Amazon (digital et CD)/ I-Tunes (digital) /Les disquaires du Québec