Playing Hard – Quand le jeu devient réalité, un documentaire très humain sur un monde fascinant !

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
Playing Hard – Quand le jeu devient réalité

Le premier long métrage documentaire Playing Hard – Quand le jeu devient réalité produit, écrit et réalisé par Jean-Simon Chartier sortira en salle le 21 septembre 2018 au Québec après avoir été sélectionné à Hot Docs (Toronto) et Fantasia (Montréal). Un documentaire sur le monde de l’industrie du jeu vidéo, vu de l’intérieur. C’est la première fois qu’un grand éditeur de jeux vidéo (Ubisoft) accepte d’ouvrir ses portes pour permettre à une équipe de documentaire d’en créer un film. Et qui plus est, les spectateurs sont aux premières loges pour voir la machine humaine puissante qui est nécessaire pour créer un nouveau jeu vidéo, de A à Z. C’est un monde fascinant et Jean-Simon Chartier nous permet avec ce documentaire de constater tout ce que cela comporte comme défi, épreuves et imprévus la création d’un jeu vidéo.

Résumé : Dans l’un des plus grands studios de jeux vidéo au monde, une équipe en constante évolution travaille à la création de For Honor, un jeu où Vikings, chevaliers et samouraïs s’affrontent sur un champ de bataille épique. Ce jeu, c’est le rêve du directeur de création, Jason VandenBerghe, qui, après plus de 10 ans, voit enfin son projet être accepté par un studio. Le producteur Stéphane Cardin, dont le dernier projet a été un échec, se voit confier les rênes de l’aventure. Luc Duchesne se joint à eux en tant que directeur de marque. La pression est énorme. Le jeu devra être vendu en plusieurs millions d’exemplaires dans les quelques semaines qui suivront le lancement.

Mon entrevue avec Jean-Simon Chartier est disponible via ce lien : http://info-culture.biz/2018/09/19/entrevue-jean-simon-chartier-documentaire-playing-hard-jeu-devient-realite/

Je ne suis pas une gameuse, ni une adepte des jeux vidéos, par contre, je suis toujours très attirée par le processus de création, et la réussite québécoise. Donc, de pouvoir entrer dans les coulisses de la création d’un jeu vidéo, à Montréal, chez les studios Ubisoft, un des grands concepteurs dans l’industrie du jeu vidéo, cela ne pouvait qu’être extrêmement intéressant.

Jason VandenBerghe, Stéphane Cardin, Luc Duchaine

Dans ce documentaire, on voit l’ampleur de l’industrie du jeu vidéo de plus en plus présent à travers le monde. C’est plus lucratif et coûteux que les films d’Hollywood.  J’aime bien que Jean-Simon Chartier nous éduque et nous instruise, tout en nous divertissant et nous émerveillant avec ce documentaire. Parmi les faits et statistiques intéressantes que j’ai retenus du film, il y a 3% des jeux vidéos qui rapportent 97% des profits et il y a 85% des jeux qui sont des suites de jeux déjà existants. Donc, j’en comprends que de créer un nouveau jeu, totalement différent, qui n’a pas encore de marque, ou d’association à aucun partenaire, cela représente un défi énorme, et sa capacité à l’échec est immense. On peut donc dire qu’avec ce documentaire, on assiste à une réussite exceptionnelle rare et on découvre des êtres humains dévoués, passionnés, qui donnent le meilleur d’eux-mêmes pour l’accomplissement du projet d’une vie.

Le projet d’une vie ? Oui, pour Jason VandenBerghe, qui a tenté pendant plus de 10 ans de faire créer le jeu vidéo de ses rêves qu’il chérit depuis son enfance,un jeu de guerre, avec des Vikings et des samouraïs.  Bien que ce jeu vidéo qu’il désire construire semble très violent, Jason pour sa part se décrit comme un être de paix, introverti qui a même subi l’intimidation étant plus jeune. Il décrit son jeu comme étant une histoire de paix, où les guerriers sont là pour tenter de créer la paix. Et c’est à l’hiver 2013, à Montréal qu’il est enfin entendu et pris au sérieux par Ubisoft et son équipe d’expert en jeu vidéo.   Pour l’aider à concrétiser sa vision, il est accompagné de Stéphane Cardin, chez Ubisoft depuis 15 ans. Stéphane a connu l’échec lors de sa dernière production et avec FOR HONOR, il a l’intention de tout donner comme directeur du projet, pour avoir un succès. Finalement, il y a Luc Duchaine le directeur des communications, qui lui, doit s’occuper de faire connaître le jeu et créer un engouement pour cette nouvelle marque et y associer des partenaires, pour en faire un succès commercial. Grâce à la caméra de Jean-Simon, nous suivons ces trois protagonistes, dans la réalisation de ce défi colossal, tout en suivant les étapes importantes de la production du jeu vidéo. On apprend à connaître Jason, Stéphane et Luc, autant dans leur vie privée que dans leur mandat chez Ubisoft pour ce projet. On voit les émotions, les conflits, les décisions crève-cœur, les dommages collatéraux dans leurs vies familiales et sociales, mais aussi sur leur santé physique et mentale. Ce film est très humain, pour parler d’un sujet qui l’est moins, le jeu vidéo.

équipe de création

C’est hallucinant de savoir que plus de 500 personnes ont travaillé sans relâche pendant près de 4 ans pour produire ce jeu vidéo. J’ai aimé aussi voir comment les concepteurs et l’équipe des gestionnaires chez Ubisoft organisaient un tournoi de FOR HONOR périodiquement, pendant la conception, pour à la fois tester le jeu, trouver les bogues, et voir si l’intérêt de jouer subsistait à la longue. Cela a semblé leur donner à tous l’énergie, l’esprit d’équipe et de compétition dont ils avaient besoin pour continuer.

Certains adaptes de jeux vidéos diront sûrement qu’ils auraient voulu en connaître un peu plus sur le travail des concepteurs du jeu, mais ce documentaire ne fait qu’effleurer cette partie pour se concentrer sur les enjeux, les risques, le processus d’approbation et de promotion du jeu et sur les effets sur les humains impactés dans tout ce processus. Pour ma part, j’ai trouvé ce film très intéressant, fascinant même. Et bien que j’aurais aimé que l’on pousse un peu plus dans le côté conception du jeu, je pense que ce film réussit très bien son mandat de nous montrer la détermination, la pression et le stress lié à cette industrie hyper compétitive et lucrative qu’est le jeu vidéo.

Ce film est à voir, même si vous n’êtes pas amateurs de jeux vidéos, car c’est un film axé sur l’humain, les défis personnels, et le processus de création. C’est fascinant!  De plus, on explore le travail et les défis de trois personnes très différentes, mais avec le même but, qui pendant 4 ans vont tout donner pour atteindre ce but.

en salle dès le 21 septembre

Depuis son lancement en février 2017, For Honor a rassemblé plus de 10 millions de joueurs. C’est le 8e jeu le plus joué dans l’histoire de Steam, la plateforme d’accès aux jeux en ligne la plus utilisée (le 26 août 2018, par exemple, ce sont 216 499 joueurs qui se sont retrouvés en même temps à jouer à For Honor via Steam). For Honor a obtenu une nomination de meilleur jeu « live » par les Game Critics Awards lors de l’Electronic Entertainment Expo en juin 2018.

http://mc2.ca/

https://playinghardthemovie.com/fr/

Réalisateur, scénario, producteur

Jean-Simon Chartier

Interprètes

Luc Duchaine, VandenBerghe Jason, Cardin Stéphane

Direction de la photographie

Pouliot Maxime, St-Gelais Philippe

Musique

Olaf Gundel, Erik West Millette

Montage

Martin Bourgault

contact

Cargo Film & Releasing

Photo Playing Hard : https://bit.ly/2wp18Dq

Bande annonce Playing Hardhttps://vimeo.com/285129745

Crédit photos : Courtoisie de IXION Communications