Un nouveau gin québécois à la SAQ Vice & Vertu Distilleries lance BeDirty : la base parfaite du Dirty Martini

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
694
BeOrigin et BeDirtyRezin – crédit-photo Caroline Grégoire

Un nouveau gin québécois fait son apparition sur les tablettes de la SAQ! Un an après le lancement de son premier spiritueux, le gin BeOrigin, Vice & Vertu Distilleries lance BeDirty, un gin pensé et créé pour être la base parfaite du Dirty Martini. Si BeOrigin est le gin de la vertu, BeDirty est assurément celui du vice! De type « American Dry », il séduit par ses arômes de poivres exotiques et une généreuse bouche d’épices le rendant unique, équilibré et diablement versatile. Vice & Vertu Distilleries est le projet du radiologiste Dr Franck Sergerie, dont la vie professionnelle est maintenant partagée entre la médecine et la distillation.

Poivres & Épices… et un soupçon de Vice
La désignation « Gin Américain Dry » de BeDirty résulte de son procédé de fabrication qui inclut la macération d’un aromate – tenu secret – après la distillation du produit. S’en suit un goût herbacé qui se prête parfaitement au Dirty Martini, un cocktail classique et reconnu mondialement pour son mixte de dry gin, vermouth et jus d’olives. Distillé en petits lots et très versatile, BeDirty est aussi excellent en Dirty Caesar et en Gin Tonic. BeDirty : ça ne peut être mal quand c’est si bon.

Athéna : déesse des oliviers
Le parfait accord entre le gin BeDirty et le Dirty Martini a également inspiré l’étiquette du produit sur laquelle on aperçoit une version contemporaine d’Athéna, déesse grecque des arts et des oliviers. À l’instar de BeOrigin qui illustre les personnages mythiques d’Adam et Ève, BeDirty réinvente et s’approprie un classique de la littérature, tel que le veut la vision de Vice & Vertu Distilleries.

L’équipe V&V s’agrandit
Depuis le lancement de Vice & Vertu Distilleries en octobre dernier, le médecin et maître distillateur, Franck Sergerie, a su bien s’entourer en accueillant trois nouveaux acolytes dans son équipe : Alexandre Genois, Simon Bélanger et Marie-Pier Belley. Maintenant que la production bat son plein à la distillerie, l’équipe laisse aller son imagination et planche sur la création de nouveaux produits à ajouter à la gamme de spiritueux V&V.

À propos de Vice & Vertu Distilleries
Première distillerie de Québec, Vice & Vertu Distilleries est née de la piqûre d’un doc pour l’alchimie des alcools. Dans ses locaux de Saint-Augustin, Franck Sergerie fabrique des spiritueux qui n’ont rien de traditionnel. Les équipements de la distillerie permettent de fabriquer chaque semaine, jusqu’à 525 litres d’alcool pur à 95%. On y trouve une cuve de moût, quatre cuves de fermentations et un alambic en cuivre d’une capacité de 1 200 litres chacun. Cet alambic possède deux colonnes de rectifications à 10 plaques pour la production de vodka et une colonne de 4 plaques pour la production de whisky. Un alambic de 900 litres en cuivre – permettant de produire 1 000 bouteilles par jour – est dédié exclusivement au gin. www.vicevertu.ca

Vice & Vertu Distilleries, 15 rue De Rotterdam, local 11, Saint-Augustin-de-Desmaures, QC G3A 0G1