Gauthier Dance pour une première fois à Québec

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
33
Gauthier-Danse

Groupe reconnu à travers le monde

Mise en scène inventive de 4 œuvres de haut niveau par de fabuleux interprètes.

75 minutes sans entracte

« Gauthier Dance ose le féminin pluriel le temps de cette soirée pensée autour de remarquables figures de la danse contemporaine.

Hommage à Louise Lecavalier par Eric Gauthier et Andonis Foniadakis, exploration de souvenirs de jeunesse – profondément marqués par Pina Bausch – par Marco Goecke, créations de Helena Waldmann et de la Montréalaise Virginie Brunelle – la danse contemporaine dans tous ses éclats ».

1ertableau

Beating de Virginie Brunelle

Un tableau tout en douceur qui suit les battements de cœur. Rythme, intensité, sensibilité, désir, amour et passion.  Le cœur des amants bats de façon synchrone. Tout semble si simple et pourtant si complexe entre les gens.

2etableau

We Love Horses d’Hélena Waldmann

Tout d’abord soulignons l’originalité de ce tableau et de ses costumes. Domination et soumission.  Il y a tout d’abord, celle qui a le fouet, qui contrôle tout.  Puis, les autres danseurs qui tremblent à l’idée d’être fouetté.  Chaque coup de fouet est une nouvelle restriction.  L’auteur confronte la liberté de mouvement à la domestication (pas seulement des chevaux).  Mécanisme de la carotte et du bâton qui aboutit à un travail qui plaide pour plus de liberté.

3etableau

Infant Spirit de Marco Goecke

Avec une signature unique, son solo explore les souvenirs de jeunesse.  Beaucoup de mouvement rapides et gracieux.  Vraiment beau à regarder danser d’une façon théâtrale.

4etableau

Electric Life d’Éric Gauthier et Andonis Foniadakis

Expérience électrisante avec des néons illuminés.  La cocréation de Gauthier et de Foniadakis rend hommage à Louise Lecavalier et son énergie.

Quatre tableaux différents et divertissants qui nous ont fait apprécier la danse à son meilleur.

À propos de :

Éric Gauthier

Eric Gauthier, chorégraphe d’origine québécoise et ancien soliste du Stuttgart Ballet, est désormais à la tête de Theaterhaus Dance Compagny Gauthier Dance. Cette soirée est une nouvelle démonstration de son appétit pour la danse.

Helena Waldmannla chorégraphe berlinoise passée par le théâtre, sera aussi de la partie avec une gestuelle protéiforme à la fois poétique et politique.

La Montréalaise Virginie Brunelle, révélée notamment par ses pièces Foutrement et Plomb, complète l’ensemble. En déconstruisant les techniques classiques, Brunelle rend compte d’une humanité complexe et émouvante. Grandes dames et atout cœur.