Avec vingt-trois secrets bien gardés, de Michel Temblay, on revisite la mémoire affective d’un grand auteur! Sublime cadeau pour ses lecteurs!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
9
Vingt-trois secrets bien gardés

Chaque année, Michel Tremblay nous délecte d’une nouveauté littéraire aux éditions Leméac/actes Sud, toujours tant attendue. Ainsi, depuis la fin d’octobre 2018, Michel Tremblay nous propose Vingt-trois secrets bien gardés, un livre ouvert sur sa mémoire affective et ses anecdotes privées, pour plusieurs jamais dévoilés auparavant.

Résumé :Ce petit bouquet de souvenirs et d’amitiés, empreint d’émotions douces et fines, appartient à la veine intimiste du mémorialiste (Les vues animéesDouze coups de théâtreUn ange cornu avec des ailes de tôleBonbons assortis et Conversations avec un enfant curieux). À mesure que ces petites épiphanies s’échappaient de ses archives privées – des révélations marquantes qu’il n’a jamais racontées auparavant –, il en a retrouvé les frissons et les bonheurs avec son immense et infaillible mémoire affective, cette toujours irrésistible intelligence du cœur. Mais attention, il les raconte, ces secrets bien mal gardés, comme s’ils étaient ceux d’un autre Michel… 

Avec ce livre, j’ai l’impression de regarder un album photo de la vie de Michel Tremblay et de me faire raconter le récit de chacune des vingt-trois photos, que je regarde dans l’album. Il y a un peu de tout comme anecdotes, et elles sont généralement reliées à des souvenirs de premières fois, ou d’événements qui ont changé le cours de sa vie. On y retrouve ainsi probablement le tout premier souvenir d’enfance de Michel, installé dans sa chaise haute dans la salle à manger. Un souvenir aussi lointain peut sembler presque improbable à se rappeler, mais on comprend que c’est sa mémoire affective qu’il ravive et nous transmet à travers ces écrits.

 Étant une lectrice assidue de tout ce qu’écrit Michel Tremblay, chacune de ces empreintes de la vie de ce grand auteur, je les ai lus comme si je savourais de succulents bonbons, à saveur différente et que j’en découvrais toutes les nuances de goûts, de sucré, d’amer, de piquant. Chaque anecdote est différente, parfois tendre, humiliante, drôle, nostalgique, surprenante et toujours remplie de sa verve colorée, qui nous permet de mettre en image et surtout en émotions, ce qu’il raconte. La plume de Michel Tremblay, précise, concise, détaillée, nous permet de comprendre la portée du souvenir, de l’importance de l’empreinte de cet événement dans la vie de l’auteur.

Ainsi, on retrouve dans ce livre, son premier voyage en avion, avec ce déchirant au revoir à l’aéroport, un émouvant moment avec son père. La rentrée scolaire en cinquième année, m’a donné la nostalgie de ma propre enfance. On y retrouve aussi ses premières incursions dans un bar différent de Montréal, une anecdote assez comique et plutôt humiliante dans le grand salon de la Délégation du Québec à Paris, une première sortie dans un cinéma porno, qui nous laisse bouche bée et fasciné, le récit d’une peine d’amour douloureuse, les pensées troubles d’un adolescent gai de 14 ans, en 1956, son opération pour sa tumeur qui le laissera sourd d’une oreille, son premier spectacle d’opéra au MET de New York, qu’il entend avec son nouvel appareil auditif, du pur bonheur à lire. Finalement, Michel nous raconte sa rencontre avec André Brassard, celui avec qui il aura pendant des dizaines d’années, d’innombrables et extraordinaires collaborations.

 Ce petit bouquin qui raconte les souvenirs de Michel Tremblay, à différentes étapes de sa vie, de la petite enfance à l’âge mûr est un de mes coups de cœur de l’année! J’en redemande encore!

Michel Tremblay

Prolifique romancier et chroniqueur, dramaturge dont les pièces sont jouées dans le monde entier, Michel Tremblay est l’un des écrivains les plus importants de sa génération. Le cycle des Belles-sœurs, les Chroniques du Plateau-Mont-Royal et La diaspora des Desrosiers appartiennent au corpus des œuvres majeures de la littérature francophone actuelle. L’ensemble de son oeuvre lui a valu le prix Athanase-David, le prix Jacques-Cartier, la Médaille d’argent du Mouvement national des Québécoises et Québécois, le prix Molson du Conseil des arts du Canada, le prix Prince-Pierre-de-Monaco (finaliste), le diplôme de l’Académie du Languedoc, le prix Odyssée et le Grand Prix littéraire international Metropolis Bleu. Son livre Un ange cornu avec des ailes de toles lui a été couronné à lui seul, entre 1994 et 1995, par le Prix du grand public La Presse – Salon du livre de Montréal, le Prix du Signet d’or, le prix Louis-Hémon (Académie du Languedoc), le Prix des lectrices de Elle Québec et le Prix des libraires.

Date de parution : 31 octobre 2018

Prix indicatif : 14.95 $

Format : 10 x 19 cm

Nombre de pages : 112

Discipline : Littérature

Spécialité : Roman tous publics

Coédition : Leméac/Actes Sud

http://www.lemeac.com/