La Renarde sur les traces de Pauline Julien, faire revivre et actualiser la parole, la chanson et l’esprit de Pauline Julien !

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
113
La Renarde sur les traces de Pauline Julien

Passant par Québec, en ce vendredi soir du 22 février, le grand et magnifique spectacle « La Renarde sur les traces de Pauline Julien » a fait le plaisir d’une salle comble au Grand Théâtre de Québec. 13 chanteuses, écrivaines, comédiennes et musiciennes ont fait revivre les paroles, la musique et l’esprit de Pauline Julien.

Dans une mise en scène d’une grande sobriété, 13 femmes nous font face et réinterprètent le parcours en paroles et musique de l’univers poétique et social de la grande Pauline Julien. Durant une heure et quarante cinq minutes, toutes ensemble, sans pause, en duo, en trio ou autrement avec la participation des autres en choristes et avec les musiciennes, elles vont nous réinterpréter l’univers de Pauline Julien. Et ne soyez pas triste, nostalgique et passéiste, ce n’est pas à l’ordre du jour. On est dans une communication lumineuse et festive. On célèbre la vie avec des mots et des musiques mais réactualisés pour rejoindre un public de 2019.

Émilie Bibeau

Dans ce voyage, on est touché, ému, bouleversé même par l’intensité théâtrale de ces femmes de différentes générations dans leurs dires et leurs chants. Quelques 25 textes et chansons refont le parcours de Pauline Julien. Réinterpréter vraiment car on a voulu à juste titre actualiser ces musiques, chants et dires d’il y a 20 ans. Or c’est parfaitement réussi pour ces interprétations et ces musiques jouées bien différemment des années 70.

Sophie Cadieux

Relevons quelques moments marquants. « La croqueuse de 222 » par France Castel et Louise Latraverse qui ont connu Pauline Julien est amusant et enlevant. « Mommy » chantée par Ines Talbi est émouvant. Queen Kâ, Erika Angell et Ines Talbi nous touchent beaucoup dans « L’étranger ». Un moment théâtral qui apporte une belle diversion au cours du spectacle, c’est l’échange intitulé « Gémeaux Croisés » alors que Sophie Cadieux et Émilie Bibeau personnifient Pauline Julien et Anne Sylvestre qui échangent en entrevue. « Suzanne » de Leonard Cohen chantée en français avec un couplet en anglais émeut. Il y a aussi « Les gens de mon pays » en rap par Queen Kâ qui donne tout le sens aux mots. Et il y a encore d’autres moments à voir et entendre.

Louise Latraverse et France Castel

En relation avec ce spectacle, un cd a été produit. Il est excellent. Toutefois, il faut voir absolument le spectacle pour en apprécier toute la charge et la dimension scénique, unique ! Aussi, pour découvrir cette complicité, cette solidarité de ces 13 femmes dignes, talentueuses qui nous font redécouvrir l’univers riche et porteur de Pauline Julien. Pas une cherche à prendre la vedette. Toutes, constamment servent la poésie, les mots, la musique de                                                  notre grande Renarde.

Les artistes: Erika Angell, Émilie Bibeau, Isabelle Blais, Fanny Bloom, Sophie Cadieux, France Castel, Frannie Holder, Louise Latraverse, Amélie Mandeville, Queen Kâ, Virginie Reed, Ines Talbi et Laurie Torres

Le spectacle continue sa tournée au Québec avec SPECTRA MUSIQUE.

Galerie photos:

https://www.flickr.com/photos/133521308@N05/albums/72157689935503423

Crédits-photos : Réjeanne Bouchard

https://www.grandtheatre.qc.ca/calendrier