Avant qu’on explose, une comédie pour ados, originale, intelligente, actuelle et hilarante!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
45
Avant qu’on explose

Après avoir ouvert la 37e édition des Rendez-Vous Québec Cinéma le 20 février dernier, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, l’équipe du film a fait le tour du Québec afin de présenter la comédie  AVANT QU’ON EXPLOSE au grand public. Le premier long métrage de Rémi St-Michel prend l’affiche dès jeudi le 28 février.

Mes entrevues avec les artisans du film sont disponibles via ce lien : http://info-culture.biz/2019/02/26/entrevues-artisans-avant-quon-explose/

Synopsis
La Troisième Guerre mondiale est imminente. Malgré les tentatives de dissuasion nucléaire, les menaces de bombardements atomiques entre la Corée du Nord et les États-Unis ramènent la population mondiale en plein climat de guerre froide. Dans la petite ville de Baie-St-Paul, Pier-Luc a peur. Peur de mourir, certes, mais surtout peur de mourir avant d’avoir fait l’amour pour la première fois. Avec ses copains Hubert et Samuel, il vit l’été de la dernière chance et prend les grands moyens pour perdre sa virginité… Avant qu’on explose.

D’emblée, le scénariste et le réalisateur qualifient leur film comme un bon mélange de film pour ados et de film-catastrophe. Pour ma part, je pense que c’est une bonne comédie d’ados, originale, intelligente, actuelle et hilarante.  Car en plus de nous faire rire, ce long métrage aborde des thèmes inspirants et une dimension humaine intéressante. On y aborde l’intimidation, le consentement, la peur de la mort, l’amour, le respect, et les difficultés du passage de l’adolescence à l’âge adulte. Ainsi, bien que ce soit un film qui s’adresse aux adolescents, qui sauront bien se reconnaître dans les personnages, les situations et les enjeux, les adultes aussi apprécieront grandement ce long métrage pour les lignes directrices et les messages sous-jacents. Cela peut amener de belles discussions entre parents et ados, s’ils vont voir le film ensemble.

Étienne Galloy ,Will Murphy ,Madani Tall

De tourner à Baie-Saint-Paul, à mon avis, c’est une superbe initiative. Le réalisateur, Rémi St-Michel, a bien pris soin de montrer suffisamment les extérieurs de la ville, pour en capter toutes les splendeurs et en même temps bien nous démontrer que les gens de ce petit coin perdu, de paradis, se sentent bien peu concernés par les conflits politiques internationaux, et ils ont vraiment l’impression d’être à l’abri de tout dans leur nid douillet.

Les dialogues d’Éric K. Boulianne sont intelligents, actuels et reflètent bien les préoccupations des jeunes d’aujourd’hui. Les blagues sont très bien amenées et la palette d’émotions est bien répartie.

Cette histoire débute étrangement, sur un moment dramatique, intense, stressant même. Et puis tout à coup, l’instant d’après, c’est une blague hilarante, une situation cocasse à la American Pie, qui nous fait rire royalement. Et c’est cela tout au long du film en fait. La prémisse de ces deux créateurs est d’abord de surprendre le spectateur, de lui faire vivre une panoplie d’émotions et de donner aux adolescents un film à leur image, dans lequel ils vont se reconnaître.

Ce que je préfère dans ce film, c’est de penser qu’on s’en va dans une direction dans l’histoire, mais qu’à tout moment, on s’en va complètement ailleurs et on est complètement déstabilisé. Puis, juste comme on pense qu’on sait où l’on va, on repart dans une autre direction. C’est génial.

Je dois mentionner aussi la présence de l’insolite et surréaliste même, sympathique Orchestre d’Hommes Orchestres (LODHO) qui font des apparitions dans le film. Ils sont là pour ajouter de l’intensité aux peurs de Pier-Luc et c’est hilarant de les voir et les entendre.

Antoine Olivier Pilon

Étienne Galloy est assurément l’acteur parfait pour ce rôle de Pier-Luc, ce jeune ben ordinaire, un peu gaffeur, qui manque de confiance en lui, et qui se met constamment les pieds dans les plats. Il est drôle à souhait et presque pathétique.

Mention spéciale à Antoine Olivier Pilon qui incarne Little, un intimidateur que l’on aime détester. C’est un rôle secondaire, qui apparaît peu dans le film, mais dont chaque moment est important et fait son effet.  Un jeu précis, crédible et qui nous permet de voir toute la palette de justesse de jeu de ce vétéran acteur qu’on apprécie de plus en plus au fil des ans.

Pour la galerie de photos des entrevues :

https://www.flickr.com/photos/133521308@N05/albums/72157676811928217

Pour voir la bande-annonce, visitez avantquonexplose-lefilm.com
FICHE ARTISTIQUE

PIER-LUC Étienne Galloy

SAMUEL Will Murphy

HUBERT Madani Tall

MAUDE Julianne Côté

PSY Monia Chokri

MÈRE DE QUICK Brigitte Poupart

LITTLE Antoine Olivier Pilon

CYNTHIA DESMEULES Rose-Marie Perreault

FICHE TECHNIQUE

RÉALISATEUR Rémi St-Michel

SCÉNARIO Eric K. Boulianne

PRODUCTEUR Christian Larouche

DIRECTEUR PHOTO Mathieu Laverdière

DIRECTRICE ARTISTIQUE Dominique Desrochers

MONTEUR Jean-François Bergeron

COSTUMES Francesca Chamberland

SON Olivier Calvert

CASTING Daniel Poisson et Pierre Pageau

DISTRIBUTEUR Les Films Christal

(sous-distribution Les Films Séville)

DURÉE DU FILM 108 minutes

DATE DE SORTIE 28 février 2019

 L’orchestres d’hommes orchestres

http://www.lodho.com/

Crédit photos : Courtoisie Éric Myre (Films Séville)