DES PROMESSES… DES PROMESSES – une pièce à savourer

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
32
Affiche de Promesses - Promesses

Une expérience théâtrale de 1h35 sans entracte avec un texte fort et un puissant monologue raconté par Micheline Bernard en Maggie au franc-parler, tout à fait REMARQUABLE.

 Du  mardi 26 mars au 5 avril à la Bordée

315, rue Saint-Joseph Est, Québec Billetterie 418 694-9721 / bordee.qc.ca

 

Pièce de Douglas Maxwell, traduit par Maryse Warda,

Avec Micheline Bernard dans une mise en scène de Denis Bernard.

Une codiffusion du Théâtre de la Manufacture et du Théâtre de la Bordée. 

RÉSUMÉ

Miss Brodie a derrière elle une carrière d’enseignante marquée par quelques coups d’éclat. Après avoir pris sa retraite, elle reprend du service, le temps d’une suppléance dans une école primaire de Londres. Dans cette classe dont personne ne veut, une jeune élève somalienne refuse de parler. Liées par les secrets qu’elles portent toutes les deux, la fillette et l’enseignante tisseront un lien des plus forts, au-delà des mots et de la bêtise humaine.

À propos de la pièce

Micheline Bernard (Des promesses-Des promesses)

Cette pièce est inspirée d’un fait réel, vécu par une amie enseignante de Douglas Maxwell.  On y aborde la prise de position dans le débat des accommodements raisonnables.  On comprend avec les répliques réalismes de Micheline Bernard qu’enseigner est une vocation.

Une pièce à la fois poignante et teintée de beaucoup d’humour.  Miss Brodie se révolte devant l’inconscience, l’incompétence et l’absence de gros bon sens et on s’attache à son personnage qui ose défier l’autorité et qui fonce pour tenir sa promesse.

Tout doucement, Micheline Bernard introduit ses personnages un à un en changeant sa voix, ses mimiques et ses impressions.  Lorsqu’elle commence à parler à la somalienne (qui ne parle pas et qu’on ne voit pas) et qu’elle lui fait la promesse de s’occuper d’elle, on se laisse prendre dans cette histoire abracadabrante où l’on comprend qu’être la nouvelle d’une classe et en plus qu’on croit posséder des démons, n’est pas très drôle.

Pour ce solo, le décor se fait discret.  Un abreuvoir, une table et deux chaises.

Cette création a été applaudie par le public et la critique en 2016 à Montréal. Cette pièce est présentée pour la première fois à Québec.

À propos de Micheline Bernard

Elle a remporté le Prix de la critique 2017 pour son interprétation qui donne vie à cette Miss Brodie dans un récit drôle et poignant, mis en scène par Denis Bernard.

« Rosie, je m’appelle Miss Brodie, et dans ma classe, tu vas apprendre tout ce que tu as besoin de savoir. Et il ne va rien t’arriver de mal dans ma classe, parce que je serai toujours là.

C’est une promesse que je te fais. Sais-tu c’est quoi, une promesse ? »

À propos de Douglas Maxwell

Douglas Maxwell est l’un des dramaturges écossais les plus joués et les plus applaudis des dernières années. Auteur d’une vingtaine d’oeuvres théâtrales dont Our Bad Magnet, Decky does a Bronco, Variety, If Destroyed True et Melody, il privilégie un théâtre près des gens. Le public de La Licorne découvrait son écriture lors de l’Événement Québec-Écosse à l’automne 2014, alors qu’était présentée en lecture publique sa pièce Une veuve respectable s’initie à la vulgarité (A Respectable Widow Takes to Vulgarity ), à laquelle participait d’ailleurs Micheline Bernard.

À propos de Denis Bernard

Denis Bernard signe avec Des promesses, des promesses sa sixième mise en scène pour La Manufacture, compagnie dont il a été directeur artistique et général de 2009 à 2019. En 2017, il a orchestré Os – La montagne blanche de Steve Gagnon, présentée à La Petite Licorne et à la Maison pour la danse à Québec.

CRÉDITS

UNE PRODUCTION DU Théâtre de La Manufacture

MISE EN SCÈNE : Denis Bernard
ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE : Dominique Cuerrier
TEXTE : Douglas Maxwell
TRADUCTION : Maryse Warda
DÉCOR ET COSTUME : Marc Senécal
ÉCLAIRAGES : Claude Cournoyer
MUSIQUE : Larsen Lupin

Des promesses, des promesses en tournée :
Du 26 mars au 5 avril – La Bordée (Québec)
10 avril – Théâtre La Rubrique (Jonquière)
12 et 13 avril – Théâtre du Bic (Rimouski)
18 avril – Maison de la culture Claude-Léveillée (Montréal)
24 avril – L’entrepôt (Montréal)
25 avril – Maison de la culture Maisonneuve (Montréal)
26 avril – Salle Pauline-Julien (Montréal)
27 avril – Maison de la culture Pointe-aux-Trembles (Montréal)
1er et 2 mai – Maison de la culture du Plateau-Mont-Royal (Montréal)
4 et 5 mai – Cabaret d’Albert (Salaberry-de-Valleyfield)

Crédit photo : Suzane O’Neill