Le Clan Picard – Tome 3 Les ambitions d’Aglaé de Jean-Pierre Charland, la fin d’une trilogie, qui m’a gardé attentive et captive!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
83
Le Clan Picard – Tome 3 Les ambitions d’Aglaé

Le Clan Picard – Tome 3 Les ambitions d’Aglaé de Jean-Pierre Charland, aux éditions Hurtubise, vient clore la trilogie sur la famille Picard, avec comme personnage central cette fois-ci, Aglaé, fille de Thalie, en 1962. Cette trilogie fait suite à la grande saga familiale, entamée avec 3 autres séries de romans Les portes de Québec, Les folles années et Les années de plomb. Ce dernier tome, tout aussi captivant que les précédents est assurément mon préféré de la série.

Résumé : Québec, 1962. Aglaé approche de l’âge adulte. Deux scénarios s’offrent à elle : terminer son cours classique pour faire plaisir à sa mère ou travailler à la radio — un rêve qu’elle caresse depuis qu’elle est enfant. En même temps, elle réalise que ses ambitions professionnelles ne plaisent pas à tous les hommes. Heureusement, certains ne s’effraient pas de son désir d’autonomie! De son côté, Édouard a vent des projets d’Aglaé et tente de l’aider. Mais Thalie veille sur sa fille et ne voit pas d’un bon oeil cette présence envahissante.Aussi, Édouard doit faire le deuil d’Élisabeth, qu’il a toujours considérée comme sa mère. Béatrice sera une oreille attentive; au passage, elle en apprendra un peu plus sur Eugénie, cette mère qui ne l’a jamais aimée. Et Thalie, après une vie d’efforts, aspire à la retraite pour mieux profiter des années qui lui restent avec son mari. Dans le dernier volet de cette trilogie, la Révolution tranquille marque le début d’une ère de liberté et d’optimisme au Québec. Les Picard seront au premier plan de ce changement de mentalité.

Pour ceux qui ont lu quelques, ou tous les livres de cette saga familiale, au fil des ans, seront comme moi, bien content de continuer de suivre les péripéties de ces personnages qu’on a appris à connaître et à aimer et qui font presque partie de notre famille, tellement on les connaît depuis longtemps. De plus, comme avec tous les livres de Jean-Pierre Charland, ce roman renferme une bonne quantité de faits historiques de 1962, dans ce cas-ci, et d’endroits à revisiter, telle une belle nostalgie d’une autre époque. C’est probablement une des raisons qui font que j’ai adoré ce livre, car, bien que cela se passe avant ma naissance, on s’y remémore des événements que j’ai beaucoup entendu parler, ou des activités et endroits que je connais et qui ont évolué avec le temps.

Par exemple, on nous remet en mémoire les événements politiques canadiens et américains de 1962-1963, avec les actions du FLQ et l’assassinat du président Kennedy. On se rappelle aussi la tragédie des victimes de la thalidomide. On nous faire revivre le carnaval avec ses diverses activités en 1962, entre autres sur le terrain de l’exposition, à la piste de course, avec la vente de la bougie, les duchesses, la reine, le bal de la reine, le défilé et même les pee-wee qui jouent contre des filles, au colisée.

On nous décrit l’accroissement économique et l’expansion des centres commerciaux avec La Place Laurier, l’arrivée de Place Fleur de Lys et la Place Ste-Foy. On assiste aussi au changement des mœurs petit à petit, avec l’émancipation progressive des femmes qui veulent, elles aussi, avoir accès à une carrière. C’est le cas d’Aglaé qui, avec l’exemple de sa mère médecin, ne voit aucune raison qui pourrait l’empêcher d’avoir une carrière, même si elle a une famille et des enfants.

On se familiarise également avec le métier de journaliste à la radio et le fonctionnement d’une station de radio de l’époque. C’est fascinant. Également, on se remémore les succès et les vedettes connues des années 60, autant au cinéma, en chanson, qu’au théâtre.

En plus de suivre la carrière de la jeune Aglaé, on continue d’être au courant de ce qui se passe dans la vie de Mathieu qui tente un rapprochement avec Flavie. On a Édouard qui s’adoucit au fil des ans et devient moins coureur de jupons et plus attentif à ses petits-enfants.

Ce roman est divertissant en tout point. Il est juste dommage que ce soit la fin de cette trilogie et probablement aussi la fin de l’histoire de cette grande famille Picard.

Jean-Pierre Charland

Jean-Pierre Charland est un écrivain prolifique et aimé du public. Il est l’auteur de plusieurs séries historiques à succès, dont Les Portes de Québec, Félicité et Sur les berges du Richelieu. Ses romans se sont écoulés à quelque 500 000 exemplaires au Québec et en France.

Collection Roman historique

Prix : 24.95$

Nombre de pages : 439 pages

Date de parution : 3 avril 2019

Éditions Hurtubise

http://editionshurtubise.com/

https://info-culture.biz/2018/09/03/clan-picard-1-vies-rapiecees-jean-pierre-charland/

https://info-culture.biz/2018/11/17/clan-picard-tome-2-lenfant-sage-nostalgie-annees-50/