Phil G. Smith – On fait du country

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
14
Phil et Smith

Un premier album disponible dès le 26 avril 

EN SPECTACLE
24/04 
– Montréal – Verre Bouteille (Lancement d’album)
29/04 – Gatineau – Salle Odyssée
16/05 – Québec – Théâtre Petit-Champlain (première partie de Patrick Norman)
31/05 – Trois-Rivières – Festiroule country
25/07 – Causapscal – Fort Causap (avec Guylaine Tanguay)
06-08/09 – St-Tite – Festival Western de St-Tite

Après avoir lancé à l’automne 2017 un EP qui a été fort bien acceuilli, l’auteur-compositeur-interprète originaire de l’outaouais Phil G. Smith présente On fait du country, son premier album à paraitre le 26 avril.

Réalisé par John-Anthony Gagnon-Robinette (Kaïn, Robby Johnson, Gabrielle Goulet) On fait du country est influencé par les grands noms du genre mais aussi par la nouvelle vague d’artistes country qui a déferlé au cours des dernières années.

«?Autant j’ai grandi en écoutant les John Denver de ce monde, autant depuis mon adolescence je baigne dans le ‘’new country’’ américain des Zac Brown Band, Luke Bryan, Eric Church et Brothers Osborne. Dans la dernière année, j’ai découvert Ashley McBryde et son authenticité incroyable. Aux États-Unis, l‘univers du country règne sous le souffle d’une jeunesse et d’une liberté que j’essaie de transmettre à travers mes chansons ici en français?» raconte Phil.

Il ajoute, visiblement fier : «?Ce premier album, c’est un rêve de ti-cul, comme je le chante dans ma chanson ‘’Profite de la ride’’ ! Ça fait longtemps que je compose mes chansons et que je façonne ma musique, mais l’aventure s’est vraiment concrétisée depuis que j’ai rencontré le musicien et réalisateur John-Anthony Gagnon-Robinette. On a travaillé ensemble pendant plus d’un an à composer les arrangements des chansons et enregistrer l’album. On forme un team de feu, ça ne m’étonnerait pas qu’on soit encore en train de faire de la musique ensemble dans 50 ans?!

Le premier extrait Trop tard est, à l’image de l’album, du country/folk enveloppant. Phil G. Smith y exprime les embûches que doit surmonter un couple lorsque le quotidien se mêle aux remises en question, et que l’espoir se mêle à la peur qu’il soit trop tard. Habituellement l’unique auteur des chansons qu’il interprète, Phil G. Smith a emprunté exceptionnellement la chanson Trop tard à l’artiste néo-brunswickois Ray Marcianno (La Voix).

Diplômé de l’École nationale de la chanson de Granby en 2011, Phil G. Smith lance son premier EP aux sonorités de country-rock américain francophone à l’automne 2017, réalisé également par John-Anthony Gagnon-Robinette. Son premier extrait radio, Que l’bon Dieu nous pardonne, s’est tracé un chemin jusqu’au sommet des palmarès des radios country du Québec, récoltant au passage une nomination au Gala Country 2018 ainsi que le prix Étoiles Stingray au Festival Western de Saint-Tite.