Les Gros Becs – Trois petites sœurs– Une pièce touchante sur le deuil d’un enfant

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
23
Trois petites sœurs au Théâtre des Gros Becs

Du 24 au 28 avril

Dès 8 ans (3eà 6eannée)

Durée : 1 heure

Dimanche 28 avril à 15h et samedi 27 avril à 15 heures (Supplémentaire)

Vous serez touché par cette pièce tendre et sensible qui apprivoise la perte d’un être cher par la résilience, sans jamais oublier la disparue.

Parler de la maladie et du deuil d’un enfant en théâtre jeune public, est la mission que Suzanne Lebeau s’est donnée avec l’écriture de Trois petites sœurs. Présentée au Théâtre jeunesse Les Gros Becs du 24 au 28 avril prochain, cette pièce de Carrousel, compagnie de théâtre saura rejoindre autant les jeunes de 8 à 12 ans que les adultes. Un sujet audacieux, livré avec une grande humanité. (Doit-on parler de la mort aux enfants?)

Trois sœurs, ça joue ensemble, mais aussi, il y a parfois des chicanes et c’est normal. La maladie d’un enfant apporte des changements de comportements de toute la famille. Les parents ont moins le temps de s’occuper des autres enfants, et ceux-ci doivent se montrer plus raisonnable. C’est ce que la pièce nous démontre par le jeu de la corde à danser et par les dialogues.

Voici l’Histoire

« Pourquoi nous? Pourquoi maintenant? Qu’avons-nous fait? Qu’avons-nous négligé de faire?

Aucune réponse ne changera les choses. Alice, la cadette d’une famille de trois enfants, n’ira pas à l’école le jour de la rentrée, elle qui pourtant en rêvait depuis que sa soeur aînée avait eu son premier sac d’école… »

Nous suivons ici le cheminement d’une petite fille qui a toujours mal à la tête jusqu’à ce qu’on y découvre une tumeur.  On voit le processus des hôpitaux par les textes et les émotions qui s’y rattachent. (Traitements de chimiothérapie, guérison et après un certain temps, on ne veut plus se battre, on meurt, mais le souvenir reste toujours présent.

Il y a le vivre après la mort…

Suzanne Lebeau

Pédagogue d’expérience, Suzanne Lebeau est reconnue internationalement comme l’un des chefs de file de la dramaturgie jeune public et compte parmi les auteurs québécois les plus joués à travers le monde. Son livre Trois petites soeurs a été finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général  (Catégorie Théâtre) en 2017.

Suzanne Lebeau a reçu la plus haute distinction accordée dans le domaine des arts au Canada ainsi que la plus prestigieuse récompense de carrière remise à un écrivain québécois par l’Assemblée nationale.

Le Théâtre jeunesse Les Gros Becs remercie ses partenaires de saison Honda St-Nicolas et Hydro-Québec. Sans leur soutien, la saison 2018-2019 ne saurait connaître le même succès.

Crédits

Texte : Suzanne Lebeau / Mise en scène : Gervais Gaudreault / Assistance à la mise en scène : Marie-Eve Huot / Interprétation : Emilie Dionne, Agathe Lanctôt, Catherine Leblond, Émilie Lévesque et Simon Rousseau / Décor : Stéphane Longpré / Costumes : Sarah Lachance / Lumière : Dominique Gagnon / Environnement sonore : Diane Labrosse / Maquillages et coiffures : Pierre Lafontaine / Direction de production : Dominique Gagnon / Photo : François-Xavier Gaudreault

lesgrosbecs.qc.ca