Leela de retour avec un mini-album homonyme le 17 mai et plusieurs lancements à surveiller

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
39
Leela

Lancements

24 mai Vieux Théâtre de Saint-Fabien dans le Bas-Saint-Laurent

28 mai au Verre Bouteille à Montréal

30 mai au Maelstrom à Québec

Un EP de quatre pièces aux textes introspectifs livrés d’une voix délicate, presque chuchoté et raconté comme une douce poésie. Elle est accompagnée de violoncelle, contrebasse, piano, vibraphone et guitare acoustique qui donne une nouvelle direction à sa signature sonore.

Pour l’enregistrement du EP, l’auteure-compositrice-interprète s’est d’ailleurs entourée de collaborateurs capables de parfaitement intégrer sa démarche, dont  Joëlle Saint-Pierre (piano), Jorane (arrangements) et Vincent Blain du studio Madame Wood (arrangements, co-réalisation).

Les titres

  1. Entre deux (Entre la tristesse et la joie/avant et après/entre 2 mondes…)
  2. Ici  (Je suis bien ici)
  3. La limite (Où est la limite à ne pas dépasser?)
  4. Quand l’orage (finira par se taire, il y aura tout à refaire)

À propos de Leela

Originaire de France et maintenant bien installée dans le Bas-Saint-Laurent, Leela fait son apparition sur la scène musicale montréalaise dès son arrivée au pays en 2011. Elle partage alors l’affiche avec de nombreux artistes de la scène locale, dont Thierry Bruyère, Marcie, Chloé Lacasse, Joëlle Saint-Pierre, Mélanie Boulay et Sarah Toussaint-Léveillé.

En 2012 paraît l’album Attache-moi, réalisé par Navet Confit. Possédant une couleur indie pop parfois acidulée, l’opus lui ouvre les portes de vitrines reconnues telles Vue sur la Relève et Les Francouvertes.

Les années suivantes ont mené l’artiste à poursuivre ses explorations, notamment en revenant à une formule acoustique épurée, en plus de lui permettre d’établir des collaborations avec des artistes tels Jorane (arrangements) et Gaële (textes), qui ont laissé une marque sur le nouvel EP.