Un voyage au cœur de Venise réussi pour Les Violons du Roy!

101

Agréablement animée par le violoncelliste Raphaël Dubé, la soirée gala-bénéfice « Vivaldi à la folie » des Violons du Roy présentée au Palais Montcalm le 25 avril a ravi les spectacteurs et spectatrices avec sa formule inusitée qui a conquis les néophytes et rafraîchi la mémoire des initiés. Présentation des instruments, explications et démonstrations du thème et de l’accompagnement du 1er mouvement du concerto pour alto en mi mineur (original pour basson)  avec la participation enjouée des musiciennes et musiciens, interprétations multiples du même thème afin de faire découvrir la création de l’univers possible à chaque fois : tout y était afin d’offrir une initiation qui a permis d’apprécier davantage le concert.

Après une entrée vigoureuse avec la Sinfonia (Dorilla in Tempe, RV709), ce fut au tour du Concerto pour alto (habituellement pour basson) en mi mineur interprété par l’altiste Jean-Louis Blouin de nous émouvoir. Un moment fort du concert a sans conteste été l’interprétation de la  Sonate en trio en ré mineur, op. 1 no 12, RV63 « La Folia » alors qu’on a pu entendre un magnifique dialogue musical entre les violonistes solistes Michelle Seto et Angélique Duguay.

Isaac Chalk a ensuite présenté sa viole d’amour avec humour puis interprété le Concerto  en ré majeur, RV 92, 1er, 2 et 3e mouvement. La violoniste Noëlla Bouchard et les Violons du Roy, ont ensuite joué solidement le Concerto pour violon en si bémol majeur, op. 4 no 1, RV383a après quelques explications bien intéressantes sur les particuliarités de ce concerto. Le violoncelliste Benoit Loiselle a pris l’audience par surprise en présentant sa vieille cassette audio qu’il a écoutée des miliers de fois au début de sa carrière et sur laquelle se retrouve le Concerto pour violoncelle en si mineur qu’il s’est fait visiblement un plaisir de nous interpréter avec beaucoup de sensibilité pour le 2e mouvement et d’entrain dans le 3e mouvement. Et pour terminer ce magnifique concert, Les Violons du Roy nous ont présenté le court mais très apprécié 1er mouvement de la Sinfonia (La verità in Cimento, RV739) suivi du rappel avec ovation de l’allegro du Concerto pour cordes rv157 en sol mineur.

En résumé, Les Violons du Roy ont tenu leur promesse qui était de nous présenter un voyage au cœur de Venise!

À noter que les profits de cette soirée seront versés aux Violons du Roy et à La Chapelle de Québec afin de poursuivre leur mission et leur développement en offrant des concerts de grande qualité, ici et sur la scène internationale.

(Les hyperliens cliquables dans le texte dirigent vers des liens Youtube afin de permettre aux lecteurs et lectrices de cet article d’écouter les oeuvres qui – à noter – ne sont pas nécessairement interprétées par les artistes de ce concert.)

PARTAGER
Article précédentLa campagne de financement de Premier Acte, une réussite sur toute la ligne
Article suivantUn lancement festif au d’Auteuil avec Salebarbes
Dominique Lalande
Dominique est une amoureuse de la musique classique depuis toujours. Elle commence l’étude du piano à l’âge de 6 ans et poursuit ses études au Conservatoire de musique de Québec en guitare classique de 16 à 24 ans au terme desquelles elle obtient son diplôme de 3e cycle en interprétation de la guitare classique. Elle est aussi la première guitariste classique du Canada a obtenir son diplôme de Concours de musique de chambre. Une majeure en communication publique de l’Université Laval l’a amenée aussi éventuellement à créer son agence de communication. Elle est heureuse de partager ses chroniques ses connaissances et son amour de la musique classique avec les lectrices et les lecteurs de Info-culture.biz