The sun is also a star et jusqu’ici tout va bien deux nouveautés intéressantes au cinéma Le Clap cette semaine.

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
21
The sun is also a star

Parmi les nouveautés au cinéma Le Clap cette semaine, The Sun is Also a Star (le soleil est aussi une étoile) a attiré mon attention ainsi que le film français jusqu’ici tout va bien. Ce sont deux films qui, en trame de fond, jettent un regard nouveau et bienveillant sur les immigrants et leur réalité.  

The Sun is Also a Star Un film de Ry Russo-Young

Présenté en V.O.A.  et aussi en version française    Durée: 100 min

Drame romantique réalisé par Ry Russo-Young. Scén. : Tracy Oliver, d’après l’œuvre de Nicola Yoon. Int. : Yara Shahidi, Charles Melton, Faith Logan, Jake Choi, Cathy Shim.

Résumé : Natasha est une fille terre-à-terre. Elle ne jure que par les faits et la science. Elle ne croit pas au destin. Elle n’est définitivement pas le genre à tomber amoureuse d’un inconnu rencontré au coin d’une rue. Pourtant, c’est exactement ce qui se passe lorsque, par hasard, elle rencontre Daniel, un jeune poète new-yorkais au charme indéniable. Le seul hic, c’est que dans douze heures précisément, la famille de Natasha sera déportée des États-Unis…

The Sun is Also a Star est une adaptation du roman du même nom de Nicola Yoon. Bien que ce soit une histoire d’amour et de romance un peu mielleuse, c’est plutôt l’histoire de ces deux familles en trame de fond qui a retenu mon attention. Par de petites narrations, avec des photos et retours dans le passé rapides, à tour de rôle, Natasha, née en Jamaïque et Daniel, né en Corée du Sud, nous apprennent leur réalité, ce qui les a fait émigrer aux États-Unis, et pourquoi ils sont heureux de vivre en Amérique.

De plus, ce film nous permet de découvrir la ville de New York sous les yeux de la superbe cinématographie du directeur photo qui nous montre cette ville mythique sous tous ses angles, en plongée parfois, en gros plan de ses quartiers, ou en mettant l’accent sur les repères touristiques.

Un de mes moments préférés est lorsqu’on a un gros plan de la statue de la Liberté avec tout ce qu’elle représente, alors que la jeune Natasha voit son rêve de demeurer aux États-Unis se briser.

Bien que ce soit une histoire d’amour qui traine en longueur, ce film demeure un divertissement intéressant qui fait du bien. C’est un récit original, qui parle aussi de destin, d’être au bon moment à la bonne place, des coïncidences qui ne sont pas toujours des hasards, mais le destin peut-être? Et pour ceux qui aiment les vidéoclips, ce film donne parfois des allures de vidéo avec la musique omniprésente.

Jusqu’ici tout va bien

jusqu’ici tout va bien Un film de Mohamed Hamidi

Présenté en V.O.F. Durée: 93 min

Comédie dramatique réalisée par Mohamed Hamidi. Scén. : Mohamed Hamidi, Michaël Souhaité, Khaled Amara. Mus.orig. : Ibrahim Maalouf. Int. : Gilles Lellouche, Malik Bentalha, Sabrina Ouazani, Camille Lou.

Résumé : Happy Few est une boîte de marketing dirigée par Fred Bartel, un homme d’affaires plutôt roublard. Le jour où le fisc débarque dans ses locaux, Fred doit choisir entre payer une amende pour évasion fiscale où déménager l’entreprise à La Courneuve, un quartier défavorisé de la banlieue parisienne. Choisissant la deuxième option, il devra s’adapter, avec son équipe, à un nouveau milieu et à ses codes, en plus d’engager des employés locaux pour le meilleur et surtout le pire.

Jusqu’ici tout va bien une comédie où on dit adieu aux préjugés et bienvenue la franche rigolade! Un «feel good movie» rafraichissant!

http://info-culture.biz/2019/05/17/jusquici-tout-va-bien-un-feel-good-movie-rafraichissant/

Pour l’horaire de tous ces films au cinéma Le Clap ainsi que la liste des autres films présentés dans ce cinéma :  http://www.clap.qc.ca/

Pour le mois du documentaire Voir en Perspective 3e édition consultez :  http://moisdudoc.ca/