Merci mille fois Robert en CharleboisScope

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
86

Robert en CharleboisScope

Au Grand Théâtre de Québec, samedi le 25 mai dernier avait lieu la première du concert rock de Robert en CharleboisScope.

Nul besoin de vous dire à quel point le public était fébrile dès leur entrée à la salle Louis-Fréchette. Tout d’abord parce que c’était la première de la tournée de ce tout nouveau spectacle et également parce que nous allions découvrir une mise en scène produite en collaboration avec deux studios de créations multimédia, 4V2C et Champagne club sandwich.  Il y avait aussi le nouvel album 2019 Et Voilà avec ses 10 nouveaux titres qui feront sans doute parti du show.

Tout un programme de soirée mémorable sans aucun doute!

Je peux maintenant écrire ces quelques lignes et vous assurer que les attentes des fans de Charlebois ont  été plus que comblées. Robert Charlebois, le visionnaire a misé juste et je me permet d’inscrire ceci: son talent attire les talents!

Quel phénomène, quel artiste!

10 musiciens sous la direction de Daniel Lacoste accompagnaient Robert Charlebois. Tous ensemble, pour une durée de près de deux heures, avons traversé 50 ans de carrière sous la projection d’images sur d’immenses écrans, rien de moins, pour un artiste étant lui-même titanesque…

Tout de blanc vêtu
Tout de blanc vêtu

Robert arrive sur scène tout blanc vêtue en interprétant  Le manque de confiance en soi, chanson tirée de son dernier album.  Un texte cynique et sarcastique à souhaits, mais où on se reconnaît, nous le peuple Québécois! Robert a 35 ans ce soir.

Puis il enchaîne avec Dolores et sous ses notes, le party est déjà pris. Voici un cours extrait Dolores.

La chanson Les Ailes d’un ange nous ramène en 69, ajouté à cela des projections hallucinantes et Robert qui nous propose un solo de guitare, on en a plein la vue et les oreilles.

Durant l’interprétation Ent’2 Joints les images directement prises sur la scène sont projetées sur les immenses écrans, celles-ci manquant quelque peu de netteté, probablement voulu, car s’est difficile voir impossible de montrer quelqu’un comme Robert plus grand que nature!

Musique de chambre

Une deuxième pièce de l’album Et voilà, Musique de chambre nous transporte dans un nouveau style musical.  Il est acteur, mime et la dysphonie ne fait pas partie de ses petits bobos de 75 ans bientôt. Au contraire, on retrouve dans sa voix une belle maturité sans perdre son côté excentrique et espiègle! Musique-de-chambre

Mais où prend-il son souffle en enchaînant Tout écartillé, Mon pays et des Livres et Moi? Il doit sûrement faire du jogging et des séances d’aréobie.

Durant l’interprétation de Fu Man Chu, désolé Robert mais nous avons les yeux rivées sur l’écran qui nous projette des images du film que tu as tournée en 1975, Un génie, deux associés, une cloche.

Comme si le spectacle n’était pas assez chargé de son, d’image et d’émotions voilà qu’arrive sous nos yeux Louise Forestier  formant ainsi un duo pour la chanson California. Une réaction de bonheur est immédiate chez le public et Robert Charlebois est heureux de souligner l’amitié qu’ils partagent depuis 55 ans.  Quelle belle surprise! Et finalement Lindberg et Ordinaire, qui nous ramènent à l’époque de la révolution tranquille, des périodes psychédéliques, des anciennes amours et amitié.

archive
archive

Des archives personnelles projetées rendent ce spectacle très personnel et intime et tout ceci a été rendu possible grâce à la participation de Laurence Charlebois.

Subjugué, c’est sous un rideau de brume que le public voit le spectacle se terminer. Robert n’a pas besoin de parler, ses textes et images nous ont entretenus toute la soirée! Son piano m’a manqué un peu, mais bon, il y avait tant à entendre de la part de ses musiciens talentueux.

Nous avons eu droit à un premier rappel sous un nouvel éclairage pour la chanson Le Mur du son et Je t’aime comme un Fou avec notre homme à la batterie.

Un salut clôture ce premier rappel mais le public ne veut pas quitter la salle. Alors de retour sur scène pour un deuxième rappel, nous avons droit à trois autres chansons La Fin de Monde, Je reviendrai à MTL et Te v’là. La foule danse, chante et le rire est sur tous les visages.

Accompagné au clavier, monsieur  Charlebois nous offre une dernière chanson qui termine à merveille cette soirée époustouflante, Et Voilà. Il faut écouter ses paroles pour connaître sa grande sagesse.

« Un spectacle bilan » comme il a décrit à la presse.

Merci mille fois Robert Charlebois de nous permettre d’apprécier ton immense talent! À la prochaine.

Les anglais ont leur Sir, nous on a notre Monsieur Robert Charlebois.

Prochains spectacles :

6, 7 et 8 juin 2019, Salle Wilfrid-Pelletier/Place des Arts à Montréal

21 juillet 2019, Paléo Festival Nyon, Nyon Suisse

12 octobre, au CNA d’Ottawa

19 octobre 2019, Centre culturel de Sherbrooke

En supplémentaire à Québec les 30, 31 octobre, Salle Louis-Fréchette, Grand Théâtre de Québec

En supplémentaire à Montréal les 4, 5, 6 et 7 décembre Salle Wilfrid-Pelletier/Place des Arts

21 mars 2020, Grand Rex, Paris / France

http://www.robertcharlebois.com/spectacles/

 

 

 

Dolores 1