La Faute des autres – Tome 1 Les rêves par Josée Ouimet, une nouvelle saga historique qui promet d’être passionnante!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
122
La Faute des autres – Tome 1 La fin des rêves

Après le succès de sa trilogie La marche des nuages, Josée Ouimet nous revient, toujours aux éditions Hurtubise, avec une nouvelle saga familiale historique La faute des autres. Ce premier tome, Les rêves, se passe en Montérégie en 1943 et nous fait découvrir une famille de cultivateurs, à l’aube de conscription. C’est un premier tome fort divertissant! 

Résumé :Montérégie, 1943. Le spectre de la conscription plane encore et toujours au-dessus de la tête des jeunes Canadiens français. Leurs seules chances d’y échapper : la prêtrise, le mariage « de raison » ou l’amputation d’un doigt… Fernand Dupré, 30 ans, fait partie de ces célibataires qui ne peuvent avoir leur dispense. Le mariage devient la seule avenue possible pour ce fils de cultivateur qui rêve de reprendre la terre paternelle, mais dont les projets seront contrecarrés par son père, peu enclin à céder ce qu’il considère comme son bien, et l’arrivée inopinée d’un frère détesté qui revient le hanter. La vie de Fernand bascule soudain grâce à la rencontre fortuite d’Henriette Camirand, une bien jolie orpheline… Les deux jeunes gens sont devant le néant : Henriette n’a plus d’autre ressource que de prendre mari pour sortir de sa misère et Fernand, lui, doit à tout prix éviter l’armée. Par la faute des autres, mais surtout victimes d’un destin capricieux, Fernand et Henriette se retrouveront unis, pour le meilleur et pour le pire, tout en donnant une chance à l’amour qui pointera bientôt le bout de son nez…

 Si vous avez aimé la saga familiale historique La Marche des nuages, vous allez également apprécier grandement cette deuxième saga, qui se déroule en 1943 pendant la Deuxième Guerre mondiale, alors que la conscription amène son lot de jeunes hommes à trouver des manières de se soustraire à la guerre. Peu à peu, on apprend à connaître la famille de Fernand Dupré, fils de cultivateur et celle d’Henriette Camirand, jeune orpheline qui se cherche une vie meilleure.

L’histoire se passe à Saint-Pie-de-Bagot, et on retrouve dans ce livre plusieurs références de régions que l’on connaît bien, comme Saint-Paul-d’Abbostford, Farnham et Saint-Hyacinthe, et c’est intéressant de voir comment ça se passait dans les campagnes dans les années 40.

Comme tout bon roman historique, Josée Ouimet incorpore plusieurs éléments et faits historiques dans ce récit de fiction, tel que la conscription, la création d’Hydro-Québec, le début de la syndicalisation, ainsi qu’une belle description imagée de l’Oratoire Saint-Joseph à cette époque. J’ai grandement apprécié faire un retour dans le temps pour me retremper dans cette époque révolue.

Naturellement, on voit clairement comment les mentalités, à cette époque, étaient axées sur l’homme qui subvient aux besoins de sa famille. La femme qui n’a aucun pouvoir sans la signature d’un homme dans sa vie. Les tâches ménagères qui étaient reléguées aux femmes absolument. Bref, c’est dans ces romans historiques que l’on voit tout le chemin qui a été fait au fil des ans pour rétablir l’équilibre entre les hommes et les femmes.

On en apprend aussi beaucoup sur les métiers de cette époque, qui se passait souvent dans des usines, avec presque 60 heures de travail par semaine. De grandes journées de travail éreintantes pour un maigre salaire. Et on se rend compte comment la vie était dure à cette époque. Les gens s’accommodaient, faisaient des compromis énormes pour réussir à survivre. Et les mariages n’étaient pas toujours faits par amour, mais pour pallier à des manques ou pour espérer une meilleure vie à deux, plutôt que seul à tenter de survivre.

Comme dans tous ces romans, Josée Ouimet a une plume imagée, fluide, facile à lire, qui laisse de la place à notre imaginaire. Les intrigues et rebondissements sont nombreux dans ce roman et on s’attache rapidement à ses personnages, pour qui on veut le plus grand bien. Ceci est seulement le premier tome, de ce qui sera probablement une trilogie. J’ai bien hâte de voir ce que la suite réserve à Fernand et Henriette

Josée Ouimet a publié une trentaine de romans pour la jeunesse et écrit des poèmes et des nouvelles pour adultes dans plusieurs collectifs. Avec La Faute des autres, elle amorce sa deuxième saga historique pour adultes après La Marche des nuages.

Prix : 24.95$

Nombre de pages : 293 pages

Date de parution : 29 mai 2019

Collection Roman historique

Éditions Hurtubise

http://editionshurtubise.com/

http://www.joseeouimet.com/

voici les liens vers mes articles sur la collection de livres  La marche des nuages.

http://info-culture.biz/2015/12/12/la-marche-des-nuages-tome-1-linsoumis-de-josee-ouimet/#.WAlAUdThDvY

https://info-culture.biz/2016/10/23/la-marche-des-nuages-tome-2/

https://info-culture.biz/2018/09/20/marche-nuages-tome-3-linfame-de-josee-ouimet-conclusion-de-trilogie/