Les lauréats des Prix de Théâtre 18-19

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
151

C’est avec plaisir que nous dévoilons les lauréats des Prix Théâtre 2018-2019 de la grande région de Québec, tous théâtres confondus. Les Prix Théâtre qui récompensent des réalisations exceptionnelles en interprétation, mise en scène, environnement sonore, éclairages, costumes et scénographie ont été remis lors lors d’un 5 à 7 festif au Zinc, du Carrefour international de théâtre, organisé par le Théâtre du Trident, le Théâtre La Bordée, le Théâtre Périscope, Premier Acte, Le Théâtre jeunesse Les Gros Becs,  le Fonds Claude Robitaille, le Fonds François-Gagnon pour le théâtre de création, la Fondation Paul-Bussières, le Fonds du Théâtre du Vieux-Québec et la Ville de Québec.
 
Le Prix Paul-Hébert, récompensant un ou une interprète s’étant illustré dans un premier rôle, est remis à Marianne Marceau pour son rôle de Christine dans Christine, la reine-garçon, de Michel Marc Bouchard, dans une mise en scène de Marie-Josée Bastien, présenté à La Bordée. Le jury a choisi de récompenser Marianne Marceau pour avoir donné toute sa force intérieure et sa fragilité à cette reine en avance sur son époque.

Le Prix Janine-Angers, saluant la performance exceptionnelle d’un ou d’une interprète dans un rôle de soutien, récompense la comédienne Sarah Villeneuve-Desjardins pour son rôle de la mère dans la pièce The Dragonfly of Chicoutimi de Larry Tremblay, dans une mise en scène de Patric Saucier, présentée à La Bordée. Le jury a été conquis par Sarah Villeneuve-Desjardins, qui, par sa performance, a traduit, avec enthousiasme et talent, les dérives de la folie en une présence lumineuse.

Le Prix Nicky-Roy, qui souligne le talent exceptionnel d’un jeune comédien ou d’une jeune comédienne qui pratique son art depuis moins de trois ans, est attribué à Vincent Legault pour son rôle d’Étienne dans Conte du Soleil, texte et mise en scène de Philippe Soldevila, présenté au Théâtre jeunesse Les Gros Becs. Le jury a reconnu le travail de Vincent Legault pour avoir, avec justesse, vitalité et candeur, donné vie à la jeunesse curieuse et fonceuse.

Le Prix de la meilleure mise en scène est décerné à Olivier Lépine pour la mise en scène de la pièce Chapitres de la chute – Saga des Lehman Brothers de Stephano Massini, traduction de Pietro Pizzuti, présentée au Périscope. Le jury récompense Olivier Lépine pour avoir su donner un souffle énergique et soutenu à un sujet des plus arides grâce à une orchestration nuancée et percutante.

Le tout nouveau Prix du meilleur texte original, est remis à Charles Fournier pour sa pièce Foreman, présentée au Périscope. Le jury a a été séduit par le texte de Charles Fournier qui propose une incursion réussie, au-delà des stéréotypes, dans un univers rare au théâtre, et pour avoir donné une voix drôle, touchante à ces jeunes hommes.

Le Prix Jacques-Pelletier récompense le travail remarquable aux éclairages, aux maquillages, à la conception vidéo et aux marionnettes est remis à Jean-François Labbé pour les éclairages d’Antigone, réappropriation de l’œuvre de Sophocle par Pascale Renaud-Hébert, Rébecca Déraspe et Annick Lefebvre, dans une mise en scène d’Olivier Arteau, présenté au Trident. Le jury souligne le travail de Jean-François Labbé pour avoir éclairé de façon atmosphérique et même dantesque un univers condamné à la destruction.

Le Prix Paul-Bussières décerné à un ou une scénographe dont l’environnement théâtral s’est fortement démarqué, récompense Marie-Renée Bourget Harvey, pour la conception du décor de Christine, la reine-garçon, de Michel Marc Bouchard, dans une mise en scène de Marie-Josée Bastien, présenté à La Bordée. Le jury a choisi de récompenser Marie-Renée Bourget Harvey pour sa mise en espace efficace des contradictions d’une société partagée entre ombre et lumière, secret et dévoilement.

Le Prix Bernard-Bonnier, qui souligne le travail exceptionnel d’un musicien, ou d’une musicienne, est attribué cette année à Vincent Roy et Sarah Villeneuve-Desjardins pour la musique originale de la pièce Antigone, réappropriation de l’œuvre de Sophocle par Pascale Renaud-Hébert, Rébecca Déraspe et Annick Lefebvre, dans une mise en scène d’Olivier Arteau, présentée au Trident. Le jury a été séduit par la musique originale de Vincent Roy et Sarah Villeneuve-Desjardins qui ont offert un travail musical inspiré, mené avec rigueur, d’où se dégagent des accents contemporains et apocalyptiques.

Le Prix du Fonds du Théâtre du Vieux-Québec, qui souligne le travail exceptionnel d’un concepteur ou d’une conceptrice de costumes, est attribué à Sébastien Dionne pour la conception des costumes de la pièce Christine, la reine-garçon, de Michel Marc Bouchard, dans une mise en scène de Marie-Josée Bastien, présentée à La Bordée.  Le jury a été charmé par le travail de Sébastien Dionne qui a révélé la splendeur d’une cour de Suède alourdie par le poids des conventions.

En plus du prix conçu par Vano Hotton, chacun des lauréats a reçu une des bourses remises par les quatre fonds associés à la présentation de cette soirée. Le Fonds Claude Robitaille, le Fonds François-Gagnon pour le théâtre de création, le Fonds Paul-Bussières et le Fonds du Théâtre du Vieux-Québec félicitent tous les finalistes et lauréats et tiennent à remercier le jury des Prix Théâtre 2018-2019.