Les liens du mensonge de Catherine McKenzie un thriller psychologique efficace et palpitant!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
9
Les liens du mensonge

Catherine McKenzie est une écrivaine prolifique très talentueuse que j’ai découverte récemment. Ses romans sont disponibles pour la plupart, autant en français qu’en anglais. Cette version française Les liens du mensonge de The Good Liar est un roman à suspense très efficace qui met en lumière trois femmes liées par une explosion mortelle, et dont les secrets pourraient révéler d’autres connexions entre elles. Un roman palpitant que vous ne voudrez pas déposer avant la dernière page.

Résumé : Le 10 octobre à 10 heures du matin, un immeuble de bureaux explose en plein Chicago. 513 personnes sont tuées dans la catastrophe. Ce matin-là, Kaitlyn sort de l’immeuble quelques minutes avant l’explosion. Elle commet alors un geste fou : simuler sa mort pour recommencer sa vie. Elle se cache pendant trois jours à l’hôtel, écrase la puce de son téléphone, retire de l’argent de son compte et achète un aller simple pour Montréal où elle se fait embaucher comme garde d’enfants à domicile. Le jour de son enterrement, à la stupéfaction générale, Franny Maycombe, une jeune fille de 24 ans, sort de nulle part et explique être la fille de la défunte, abandonnée et confiée à la naissance pour être adoptée. Un an plus tard, alors que les commémorations ont lieu, Kaitlyn apprend, dans les médias, la présence de Franny à Chicago. Ainsi que les rumeurs qu’elle véhicule sur leurs liens de parenté. Décidée à y mettre un terme, Kaitlyn revient sur les traces de son ancienne vie. Et va devoir déterrer bien d’autres mensonges qui auraient dû rester enfouis.

Dès la première page, ce roman nous plonge dans un événement tragique d’une explosion dans un immeuble à bureau qui n’est pas sans nous rappeler la tragédie 9/11.  Mais au-delà de ce moment désastreux qui change le destin et la vie de plusieurs personnes, il y a ce qui se passe après les événements… Que sont-ils devenus un an plus tard? Qu’est-ce qui a changé pour eux? Qu’est-ce qu’on pourrait découvrir sur eux et leur famille suite à cet événement bouleversant?

Avec beaucoup d’intérêt, on suit, en alternance, de chapitre en chapitre, l’histoire de trois femmes impactées fortement par cette catastrophe. Il y a Kaitlyn qui n’est pas morte dans cette tragédie, mais en a profité pour recommencer sa vie.  On suit également Cecily, qui a survécu, car bien qu’elle aurait dû être dans la bâtisse, son retard lui a sauvé la vie, mais n’a pas pu sauver celle de son époux. Finalement il y a Franny Maycombe, jeune femme de 24 ans,  qui ressort du passé de Kaitlyn et proclame partout qu’elle a été laissée en adoption par sa mère naturelle. De page en page, on découvre les petits et grands secrets de ces trois femmes liées ensemble plus que l’on ne croit, alors qu’elles sont interrogées et impliquées dans un documentaire de Teo Jackson pour montrer les conséquences et les impacts sur les survivants, un an après la tragédie.

Ce roman nous tient en haleine du début à la fin. Il n’y a pas de temps mort. On est toujours sur le qui-vive alors qu’on nous dévoile petit à petit le passé de ces trois femmes et leur entourage. Les revirements de situation sont constants et bien que certaines supercheries et certains mensonges sont faciles à démasquer, plusieurs secrets dévoilés sont totalement inattendus. Même l’épilogue amène son lot de révélations et de bouleversements qui feront réfléchir le lecteur longtemps après avoir fermé la dernière page du roman.

Catherine McKenzie est assurément une écrivaine dont je vais continuer à suivre les nouvelles histoires captivantes.

Catherine McKenzie est née et a grandi à Montréal. Elle y habite toujours avec son mari. Cette talentueuse écrivaine montréalaise a plusieurs romans à son actif, publiés autant en anglais qu’en français.

Parution : 27 mars 2019

Prix 27,95$

Nombre de pages : 462 pages

Édition Michel Lafon

https://michel-lafon.ca/