L’intense Geneviève Leclerc, au meilleur de sa forme au Capitole de Québec

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
35
Geneviève Leclerc

Avec son spectacle « Celle que je suis », Geneviève nous invite dans son intimité. On découvre avec elle, ses boites à musique et quelques-uns de ses secrets, comme son côté « Germaine » c’est elle qui le dit, ou sa très grande intensité. 

Geneviève nous charme  avec sa voix puissante et envoûtante, dès la première chanson. Durant la soirée, elle nous transporte dans un répertoire de comédies musicales, autant en français qu’ en anglais dont elle s’est inspirée pour nous raconter des histoires.  Elle apporte une façon théâtrale aux chansons choisies.  Avec seulement un rideau et ses mimiques comme mise en scène,  Geneviève est maître pour marier habilement les relectures d’œuvres magistrales et le matériel original, en une prestation scénique des plus invitantes.

Pour nous montrer qu’elle n’est pas si intense, il y a une portion de son spectacle où elle chante des textes plus légers qui se transforme bien malgré elle,  en une chanson qui frôle le dramatique, ce qui fait bien rire le public.

Geneviève est une interprète extraordinaire transformant des chansons  comme « Tu me tueras », ou « Je suis malade » en frisson immédiat. Elle avait fait sensation d’ailleurs avec « Je suis malade » à La Voix 2016 et ce soir, elle s’est encore méritée une ovation pour ce chef d’œuvre.

Toute élégante de noir vêtue, variant parfois avec un veston argenté ou un bleu ciel cadrant parfaitement avec ses beaux yeux clairs, Geneviève nous a fait vibrer avec des chansons à textes comme : « Parlez-moi de lui, ou encore des chansons de films romantiques comme « Love Story  – Une histoire d’amour.»

On a pu entendre également un classique « J’attendrai » complètement transformé grâce au directeur musical Nicolas qui en a fait une chanson plus jazzé. Bien sûr les populaires « Je ne t’aime plus, ou  Je ne t’écrirai plus »  dévoilait un air de théâtre ou de film au spectacle, car installé derrière un rideau blanc, on voyait l’ombrage de sa choriste, jetant tout doucement des morceaux de papier.

Ce spectacle musical est une histoire dont les fils sont liés au cœur.  On ressent l’émotion lorsque Geneviève dédie la chanson « la mélodie du bonheur » à son père qui les a quitté il y a un an.

Geneviève a présenté ses musiciens qui l’accompagnent depuis 4 ans.  Son directeur musical Nicolas,  le percussionniste Philippe Fleury,  la choriste  et amie Chloé et à la contrebasse, Jane, celle que veut lui voler l’orchestre symphonique de Montréal parce que c’est un génie.

UNE GROSSE SURPRISE

Geneviève a invité les jeunes chanteurs du Collège Jésus-Marie de Sillery  (Québec) à chanter avec elle « Au cœur de ma voix »

NON, JE NE REGRETTE RIEN

Elle est revenue en rappel avec « Non, je ne regrette rien »  en nous laissant avec la nostalgie dans l’âme avec Piaf et le sourire aux lèvres en se remémorant la belle soirée du prestigieux spectacle «Celle que je suis » au Capitole de Québec

À propos de Geneviève Leclerc

La Gatinoise a été encensée par la critique lors de sa première tournée. Son  premier spectacle a  été en nomination à l’ADISQ. Cette deuxième tournée  dont son album «Celle que je suis»,  pousse encore plus loin l’audace avec les cordes qui ont notamment été enregistrées à Prague.

Spectacles

Le 13 septembre elle reviendra à Québec à La Chapelle pour un spectacle différent « Avec le temps » où elle sera seule en s’accompagnant de son piano et chantera en français.  Pour les autres spectacles, consulter son site :

https://genevieveleclerc.com

Crédit photo : Réjeanne Bouchard