Un magnifique premier concert du Festival de musique de chambre intitulé VIBRANCES de Les Escapades musicales de la Cité

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
122
Benoit Cormier, Blair Lofgren, Véronique Vychytil et Mary-Kathryn Stevens-Toffin en répétition

En ce lundi 17 juin, en l’Église Grecque Orthodoxe de L’Annonciation, située sur le boulevard René-Lévesque et à quelques pas de l’avenue Cartier, pour une troisième année, un groupe d’excellents musiciens dont quelques-uns sont membres de l’Orchestre symphonique de Québec ou des Violons du Roy débutait une série de quatre concerts donnés au cours de la présente semaine.

Le premier concert présentait un programme intéressant et enlevant même avec des œuvres interprétées par un quatuor composé de deux violons, un alto et un violoncelle. La première pièce est un quatuor à cordes de Haydn en quatre mouvements.  A priori, ce qui étonne et satisfait tout mélomane présent, consiste en la qualité du son en cette enceinte. L’intérieur de l’église est recouvert de bois; ce qui assure une acoustique surprenante et remarquable. De plus, comme l’église contient quelques centaines de place seulement, on a une proximité agréable et intéressante avec les musiciens. De cette première œuvre émouvante, soulignons la grande musicalité et la virtuosité de Véronique Vychytil au violon. Cette impressionnante musicienne est complétée harmonieusement par les trois autres membres du quatuor qui jouent avec elle dans une complicité parfaite.

La seconde œuvre de la soirée, sûrement assez rarement interprétée, consiste en des airs de folklore québécois, harmonisés adroitement et bellement par un compositeur canadien du siècle dernier, Sir Ernest McMillan. En deux parties, « Notre Seigneur en pauvre » est assez sobre mais la deuxième partie « À Saint-Malo », air connu bien sûr, donnait le goût de fredonner presque ou même de danser. Le tout très bien joué.

Au retour de l’entracte, un quatuor à cordes de Beethoven. Ces quatuors de célèbre compositeur sont du plus intérêt pour tout adepte de musique de chambre. Les quatre mouvements, fort distincts dans leur esprit et leur conception, sont fascinants d’une part et d’autre part font appel à une grande exigence au plan technique. Cette œuvre a permis au violoniste Benoit Cormier de nous démontrer son art très nuancé et sa grande virtuosité. Les difficultés à l’exécution de l‘œuvre nous ont fait apprécier l’immense cohésion et la complémentarité parfaite entre les quatre musiciens. Le public a applaudi chaleureusement et avec raison ces merveilleux interprètes. Une belle soirée de grande musique qui sied parfaitement au cadre estival de ce festival.

Les concerts se poursuivent mercredi et vendredi soir, les 19 et 21 juin, à 19 h 00 en cette église. Les portes ouvrent à 18 h 30. Et le samedi 22 juin, un concert exceptionnel de clôture avec l’ensemble Élément 8, un octuor de violoncelles avec la soprano Hélène Guilmette, est donné en la Chapelle cloîtrée du Monastère des Ursulines dans le Vieux-Québec.

Le programme du concert du 17 juin

Quatuor à cordes, op. 54 no 2.              J. Haydn

Two sketches on french Canadian Air  Sir E. McMillan

Quatuor à cordes Op. 59, no 3.              L. van Beethoven

Les musiciens

Véronique Vychytyl – violon

Benoit Cormier – violon

Mary-Kathryn Stevens-Toffin – alto

Blair Lofgren – violoncelle

Crédit-photo : Courtoisie de Stéphane Bourgeois

https://www.emcqc.org

 

 

 

https://lepointdevente.com/billets/emcqc2