L’extraordinaire voyage du fakir, de Ken Scott, une comédie d’aventures fabuleuses et divertissantes! Dhanush est une belle découverte!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
35
L’extraordinaire voyage du fakir, de Ken Scott,

Le cinéaste québécois Ken Scott (La grande séduction, Starbuck) est de retour au cinéma avec son nouveau film, L’extraordinaire voyage du fakir, une adaptation du roman de Romain Puértolas (Éditions de Dilettante). Cette coproduction France-Inde-Belgique est un vrai «feel good movie». C’est divertissant, ça nous fait voyager, réfléchir et apprécier les humains dans toutes leurs différences et leurs couleurs.  Le film a été acheté dans 160 pays et depuis un an, il a été présenté entre autres en France et au Japon et le 21 juin, il prend l’affiche au Québec, au Canada, aux États-Unis, en Inde, au Royaume-Uni et quelques autres pays également.

Résumé : Aja (Dhanush), un jeune arnaqueur de Mumbai, entame, à la mort de sa mère, un extraordinaire voyage sur les traces du père qu’il n’a jamais connu. Il rencontre l’amour à Paris dans un magasin de meubles suédois, le danger en compagnie de migrants somaliens en Angleterre, la célébrité sur une piste de danse à Rome, l’aventure dans une montgolfière au-dessus de la Méditerranée, et comprend finalement ce qu’est la vraie richesse et qui il souhaite devenir.

Mon entrevue avec le réalisateur Ken Scott est disponible via ce lien :

http://info-culture.biz/2019/06/13/entrevue-avec-ken-scott-film-lextraordinaire-voyage-du-fakir/

Ils sont rares les films qui sont de réels divertissements, légers, colorés, qui font à la fois sourire, réfléchir et se sentir bien. Ce film de Ken Scott remplit pleinement ce mandat. C’est joyeux, festif et cela nous permet d’aller à la rencontre des autres cultures et en apprécier les différences. Ce n’est pas surprenant que ce film soit présenté partout dans le monde, car c’est un film universel. Il traite en fond de l’immigration et il démontre comment chaque pays a sa propre couleur, ses attributs, ses richesses culturelles. Que ce soit à Paris, à Rome, à Londres, à Mumbai, les cultures diffèrent, les langues aussi, mais l’humain derrière est sensiblement pareil et c’est ce qui ressort de ce superbe film avec de belles valeurs, des chansons, de la danse et l’esprit du voyage.

DHANUSH

On reconnait tout de suite la signature de Ken Scott dans ce long métrage. Il a étoffé des personnages attachants et colorés. Il a pris le temps de nous laisser apprivoiser le personnage principal, dans les quinze premières minutes du film pour nous donner envie de le suivre dans ses péripéties. Pour passer un bon moment au cinéma, il suffit de se laisser aller à suivre ce jeune homme charismatique, Aja, interprété avec justesse et énormément de talent par l’indien Dhanush, dans ses aventures parfois rocambolesques, drôles, touchantes ainsi que surprenantes.

Parmi les nombreux acteurs internationaux, de grands talents, on retrouve dans ce film entre autres Bérénice Bejo, Erin Moriarty, Barkhad Abdi, Ben Miller l’excellent Gérard Jugnot et notre talentueuse Sarah Jeanne Labrosse dans le rôle d’une jeune femme pétillante, extrêmement drôle qu’on adore retrouver dans les quelques scènes où elle apparait. Sans aucun accent, elle est un véritable rayon de soleil dans ce film.

Ce film m’a complètement happé dès le générique du début, alors qu’on nous montre des bébés et que le narrateur philosophe sur la chance, la justice, et les cartes qu’on nous donne pour jouer notre vie. Ensuite, on découvre ce jeune Aja qu’on apprend tout de suite à aimer. Quand les péripéties débutent ensuite, je me suis laissé emporter par les événements. La scène au magasin de meuble suédois est parmi mes préférés, alors qu’Aja décide de tester les meubles de salon. Il y a beaucoup d’imaginations dans la réalisation de ce film par Ken Scott, comme cette scène où la photo de la mère d’Aja prend vie et qu’elle parle à son fils. J’adore aussi la musique qui diffère d’un pays à l’autre, selon l’action qui se déroule. J’aime voyager avec Aja et découvrir les diverses cultures. J’adore les belles valeurs que ce film véhicule. C’est du vrai bonbon!

Gérard JUGNOT

Cette comédie est en fait une simple fable amusante et divertissante que l’on prend plaisir à écouter, à se laisser émerveiller, enchanter et réfléchir sur l’humain et ses valeurs profondes.

L’extraordinaire voyage du Fakir de Ken Scott prendra l’affiche au Québec le 21 juin.

 Scénario de Romain PUERTOLAS et Luc BOSSI

Avec la collaboration de Ken SCOTT

D’après le roman de Romain Puértolas

« L’Extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea »

(paru aux Editions Le Dilettante)

Durée : 1h40

Une production France – Inde – Belgique

Distribution :

Aja  DHANUSH

Nelly Marnay Bérénice BEJO

Marie Erin MORIARTY

Wiraj Barkhad ABDI

Gustave Gérard JUGNOT

Officer Smith  Ben MILLER

Captain Fik Abel JAFRI

Rose Sarah-Jeanne LABROSSE

Pieter Kay GREIDANUS

Siringh Amruta SANT

Crédit photos : Courtoisie AZ Films