LE DIAMANT SE DÉVOILE AU GRAND PUBLIC

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
196
Le Diamant
Le Diamant

Après quinze ans de rêve et de persévérance, et près de trois ans de chantier, Le Diamant s’apprête à ouvrir ses portes. Pour célébrer l’inauguration de ce tout nouveau lieu de diffusion initié par le metteur en scène Robert Lepage, le grand public est invité à le découvrir, en primeur, au cours de la fin de semaine de la Fête du travail, les samedi 31 août et dimanche 1er septembre. Des laissez-passer gratuits en quantité limitée sont disponibles depuis ce matin sur la billetterie du Diamant (lediamant.ca).  (Malheureusement c’est déjà  complet)

Parcourir Le Diamant sous toutes ses facettes
Le samedi et le dimanche après-midi, un parcours déambulatoire guidé, appelé Par cour et jardin, transportera le public à travers les étages du lieu mis en valeur pour l’occasion par des déploiements artistiques inédits : artistes circassiens, installation marionnettique, art lyrique et projections. Trois stations principales seront dévoilées aux visiteurs : le studio de création au 5e étage, le foyer au 2e et naturellement la salle de diffusion alors aménagée en immense studio. La coordination artistique a été confiée à Geneviève Kérouac, directrice générale du Théâtre à Tempo. L’événement est présenté en collaboration avec Bell.

Des laissez-passer gratuits disponibles dès maintenant
Afin de permettre une expérience optimale pour les visiteurs, des laissez-passer sont disponibles depuis ce matin sur la billetterie du Diamant (lediamant.ca). Ces laissez-passer sont gratuits et en quantité limitée. Chaque groupe d’environ 100 personnes, accompagné de guides, pourra déambuler dans Le Diamant selon un parcours prédéfini d’une trentaine de minutes. Des départs sont prévus aux 15 minutes entre 12 h 45 et 16 h 30 les 31 août et 1er septembre. Il est impératif pour les détenteurs de laissez-passer de respecter l’heure choisie afin de ne pas compromettre leur entrée dans les lieux.

Par ailleurs, du 5e étage au rez-de-chaussée, de nombreux escaliers seront empruntés, surtout pour descendre. Les poussettes devront être déposées à l’entrée. Les personnes à mobilité réduite doivent communiquer avec la billetterie afin de s’assurer d’obtenir de l’assistance. Un ascenseur leur sera réservé.

Par cour et jardin en détail

  • DÉPART : Le Diamant, 966 rue Saint-Jean (voisin du Capitole). Sous l’œuvre de Claudie Gagnon, Atome ou le fruit des étoiles, qui surplombe l’entrée principale.
  • PREMIER ARRÊT / 5E ÉTAGE (Studio de création – Défoncer des murs de L’orchestre d’hommes-orchestres) : après la découverte du hall, arrivée au 5eétage par ascenseur : découverte de la terrasse et du studio de création, qu’occupera surtout Ex Machina, résident du Diamant.
    Présentation artistique : immersion de quelques minutes dans l’univers créatif de L’orchestre d’hommes-orchestres et de Jacynthe Carrier. Tournés dans les bâtiments en friche, dont l’ancien YMCA, avant leur démolition, plusieurs numéros artistiques évoquent l’histoire et l’esprit des lieux. Cette installation en cours de création sera projetée sur trois des quatre murs du studio.
  • DEUXIÈME ARRÊT / 2E ÉTAGE (Foyer Desjardins et Foyer BMO – Butterfly de Théâtre Pupulus Mordicus) : par les escaliers, descente en direction du foyer du Diamant. Cet espace majestueux, accès principal à la Salle Hydro-Québec, évoque l’ancien YMCA par divers éléments architecturaux et scénographiques : structures des murs d’origine, colonnes de fonte, marquage du plancher, etc. Le bar vitré, beaucoup plus moderne, donne sur place D’Youville.
    Présentation artistique : Théâtre Pupulus Mordicus, compagnie de marionnette incontournable de Québec, s’inspire de Madame Butterfly, l’opéra de Puccini, pour donner vie, dans une atmosphère feutrée et poétique, au vaste atrium vertical qui traverse le Diamant.
  • TROISIÈME ARRÊT / REZ-DE-CHAUSSÉE (Salle Hydro-Québec – En coulisses par Théâtre à Tempo) : descente de l’escalier monumental vers le hall, avant d’entrer dans la Salle Hydro-Québec, où seront présentés les spectacles du Diamant. Transformée pour l’occasion en immense boîte noire (tous sièges rétractés), les visiteurs découvriront plusieurs aspects techniques et scéniques du plateau et de la cage de scène. Cette salle à géométrie variable peut accueillir plus de 600 spectateurs lorsque tous les fauteuils sont installés. Elle est conçue pour présenter de grandes formes en arts de la scène, notamment du théâtre, du cirque ou de l’opéra.
    Présentation artistique : Geneviève Kérouac, coordonnatrice artistique des activités inaugurales du Diamant et directrice générale de la compagnie circassienne Théâtre à Tempo, invite le public à un concentré de performances étonnantes. En quelques minutes, le public pourra découvrir, dans un même coup d’œil, les prouesses d’artistes de cirque et différentes facettes de la salle.
  • FIN DU PARCOURS et sortie par la rue des Glacis.

Mardi 3 septembre : ouverture du Diamant
Après les activités inaugurales des 31 août et 1er septembre, Le Diamant débutera ses opérations le mardi 3 septembre, à midi. La billetterie sera installée dans le hall et ouverte au public du mardi au dimanche, de midi à 18 h, ainsi qu’en soirée lors des représentations. Des visites libres et guidées seront offertes au cours des prochaines semaines. La première du spectacle inaugural aura lieu le samedi 7 septembre, 15 h, avec la présentation des Sept branches de la rivière Ota d’Ex Machina et Robert Lepage, une œuvre emblématique d’une durée de sept heures.

 

RAPPEL ENTOURANT L’OUVERTURE DU DIAMANT

  • Samedi 31 août et dimanche 1er septembre : parcours déambulatoire Par cour et jardin
    16 départs/jour, de 12 h 45 à 16 h 30, aux 15 minutes
    Laissez-passer gratuits et en quantité limitée disponibles sur lediamant.ca
  • Lundi 2 septembre : fermé
  • Mardi 3 septembre, midi : ouverture et début des opérations
  • Samedi 7 septembre, 15 h : première du spectacle inaugural, Les sept branches de la rivière Ota d’Ex Machina et Robert Lepage

Remerciements 
Le Diamant tient à rappeler la participation essentielle du gouvernement du Canada, du gouvernement du Québec et de la Ville de Québec à la construction du 966, rue Saint-Jean. Le Diamant tient également à souligner l’apport primordial de ses donateurs : BMO Groupe financier, Desjardins, Bell, Kabuchan International, Power Corporation du Canada, Hydro-Québec, Robert Lepage, Fondaction, Groupe Dallaire, La Capitale Assurance et services financiers, Sylvia Soyka, Groupe Canam et Manac, Banque Nationale du Canada, Cogeco, Cominar, Sanimax, L. Jacques et Marie-José Ménard, Geneviève Marcon et Jean Campeau ainsi que plusieurs donateurs anonymes. Le Diamant profite également de l’occasion pour exprimer toute sa reconnaissance à ses partenaires de la première heure, avec lesquels il travaille toujours activement à l’avancement du projet : Fondaction, le Fonds de développement de la CSN pour la coopération et l’emploi, et la Caisse d’économie solidaire Desjardins.

Le Diamant en bref
Lieu de diffusion culturelle unique, Le Diamant est voué à présenter le meilleur des créations contemporaines nationales et internationales. Doté d’une salle à géométrie variable, il permettra d’attirer des productions inédites, des primeurs et des évènements à grand déploiement dans un contexte intimiste. En attirant des clientèles de l’étranger, Le Diamant deviendra une véritable vitrine du savoir-faire et de l’excellence du Québec et du Canada en culture. Ouvert sur sa communauté et serti au cœur du centre-ville historique, ce lieu de rayonnement sera un point d’ancrage pour le public, les artistes de la relève et les créateurs de tous les horizons.