BON ENFANT annonce la date de sortie de leur premier album

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
15
Bon enfant

Bon Enfant annonce la sortie de leur premier album homonyme le 1er novembre prochain, sous l’étiquette Duprince. Un supergroupe qui fait déjà parlé de lui depuis quelques mois, de leur premier passage aux Francos de Montréal au lancement de leur premier single « Ménage du printemps » en juin dernier.

Ferrade de chansons écrites et composées par Daphné Brissette (Canailles) et Guillaume Chiasson (Ponctuation, Jesuslesfilles) puis enrichies par l’exercice de groupe (complété par Étienne Côté, Mélissa Fortin et Alex Burger), le premier album homonyme de Bon Enfant a été enregistré live au Breakglass en avril 2019. Réalisé et co-mixé (avec l’apport de Guillaume Chiasson) par Tonio Morin-Vargas (Bernard Adamus) avec une prise de son par Francis Bélanger Lacas (Timber Timbre, Corridor), Bon Enfant (le disque) est une suite de pièces dont la cohérence vient du travail et du remaniement : un florilège de pop québ aux grooves bien-allants, précisé de flottements tie-dye, de disco anatolien, de rock saharien et de vibrantes portées nancysinatraesques, avec une attention particulière portée aux timbres.

L’album est disponible à la précommande sur Bandcamp en format digital et LP/vinyle exclusivement.

LANCEMENT MONTRÉALAIS
29 octobre 2019 – Brasserie Beaubien

D’abord des amis, Daphné Brissette (Canailles) et Guillaume Chiasson (Ponctuation) manœuvrent depuis une couple d’années pour célébrer leurs intérêts communs – pour s’octroyer des terrains nouveaux, en marge de leurs pratiques précédentes.

Complété par Étienne Côté (Canailles), Mélissa Fortin (Canailles) et Alex Burger, Bon Enfant s’en vient étendre une pop québ actuelle aux grooves bien-allants, précisée de flottements tie-dye, de disco anatolien, de vibrantes portées nancysinatraesques et de timbres d’époque.