Un homme vaillant, d’Yvon Laprade, une grande fresque familiale, avec les grands événements du Québec en trame de fond! Divertissant et inspirant

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
62

Yvon Laprade, journaliste et auteurs d’ouvrages dont l’Autopsie du scandale Norbourg, vient de publier son premier roman Un homme vaillant, aux Éditions Druide. Ce roman de fiction, ayant en trame de fond les grands événements qui ont marqué le Québec des années 30 à aujourd’hui, s’inspire grandement de la vie de son père, un homme ordinaire, vaillant, attachant, qui aimait la vie et qui a grandement influencé l’homme qu’il est devenu.

Résumé : Victor Plamondon s’imaginait mourir centenaire, après avoir fait de la bicyclette « comme un jeune homme » à quatre-vingts ans passés, jusqu’à ce qu’on lui annonce un cancer incurable… Ce verdict cruel et sans appel le contraint à renoncer aux projets qu’il caressait tout en l’amenant à revisiter sa vie. Fils de cultivateur, sa jeunesse fut marquée par les trop nombreux deuils et par le travail acharné. Au début de la vingtaine, jeune marié, Victor perd tout et se trouve obligé de quitter le village tant aimé de Saint-Eugène-de-Grantham pour repartir à zéro dans un quartier ouvrier de Montréal, celui de sa femme, sa Fleurette, Pointe-Saint-Charles. Telles sont les prémisses du parcours pas banal d’un homme vaillant et intense, qui laissera aux siens un vibrant message d’espoir avant de faire son dernier tour de piste… la casquette des Canadiens de Montréal vissée sur la tête, sur son lit d’hôpital.

 Je n’ai pas connu ce père, qui a inspiré le personnage de Victor Plamondon, par contre, après la lecture de ce roman, je suis certaine que j’aurais aimé le rencontrer, car, sa détermination, son cœur à l’ouvrage, son intégrité, ses convictions, son acharnement à réussir, à vaincre d’adversité, à persévérer pour atteindre ses objectifs, m’ont fasciné et m’ont agréablement diverti.

J’ai aimé voir aussi,à la lecture de ce roman, comment la vie a changé et les mentalités ont évolué au fil des années. Par exemple, dans les années 30, les jeunes tentaient de gagner rapidement des sous, pour aider à boucler la fin de mois. Ainsi Victor et son frère fabriquaient des blagues à tabac, faisaient des livraisons à bicyclettes, mais aussi ils travaillaient à l’abattoir, bref, ils apprenaient rapidement la dure réalité de la vie. On remarque aussi l’entraide qui régnait entre voisins pour bâtir, ou pour réparer des choses du quotidien. Et plus on avance dans le temps, plus on remarque que le progrès, les technologies, ont amené des manières de vivre différentes, avec les électroménagers, les autos, la télévision, etc. Les emplois deviennent plus sécuritaires avec entre autres la syndicalisation. On remarque aussi que les femmes s’émancipent et prennent plus de place dans la société. Et les tâches du quotidien sont de plus en plus réparties entre les époux. C’est fascinant de voir l’évolution à travers les années.

Cette histoire rassembleuse m’a également permis de me remémorer des événements marquants au Québec, tels que la belle époque du Rocket Maurice Richard avec le tricolore, et la fameuse victoire des Canadiens de Montréal qui ont remporté la coupe Stanley en 1956, Expo 67, les Olympiques de 1976. J’ai aimé en apprendre plus sur des événements qui m’étaient connus, mais peu familier. Que ce soit la crise d’octobre 70, la commission Malouf en 1987, le référendum de 1980, tous ces événements déterminants ont façonné le Québec d’aujourd’hui.

Victor Plammondon est un grand passionné de vélo et de hockey, en forme physiquement, qui n’a jamais eu peur de travailler de longues heures, toute sa vie. On voit comment son fils Léo, ce  personnage de journaliste avec deux garçons, grandement inspiré par Yvon Laprade lui-même,  est fier de son père et ce roman lui rend bien hommage.

Yvon Laprade exerce le métier de journaliste depuis plus de quarante ans. Après avoir passé trente ans au Journal de Montréal, deux ans à Rue Frontenac, quatre ans à La Terre de chez nous, depuis 2012, il est collaborateur régulier au quotidien La Presse. Il est aussi l’auteur de trois ouvrages : L’histoire des 50 meilleures PME du Québec, Ça va mal à shop : la crise manufacturière au Québec (en nomination au Grand Prix du livre d’affaires) et Autopsie du scandale NorbourgUn homme vaillant (Druide, 2019) est son premier roman.

Collection : Reliefs

Paru le 25 septembre 2019

Prix : 24.95$

Nombre de pages 376 pages

Éditions Druide

https://editionsdruide.com