vendredi, 17 janvier, 2020
Page 3

Viens jouer ta compo – un spectacle original aux thèmes variés

Viens jouer ta compo – un spectacle original aux thèmes variés

2e édition – Organisé par UniMusique

Viens jouer ta compo c’est :

Une soirée ouverte à tous

35 artistes sur scène

22 compositions originales

Une initiative de Lise Lachance

Une fête de la création amateurs et semi-amateurs pour permettre aux gens de sortir de leur sous-sol et de continuer de jouer de la musique.

Ce n’est pas un concours, mais bien un endroit pour faire entendre sa nouvelle composition et se faire connaître.

Lien pour voir des photos de l’événement

https://flic.kr/s/aHsmJAproB

L’animateur et la marraine de l’événement

Dans la salle d’youville du Palais Montcalm régnait une ambiance joyeuse et amicale qu’entretenait l’excellent animateur Simon Trudeau qui agissait comme maître de cérémonie en rendant l’atmosphère à la fois fébrile et détendue pour une deuxième année. Il formait un duo du tonnerre avec la très dynamique marraine de l’événement Mélodie Spear qui a pu donner ses commentaires toujours positifs et impressions sur chacune des performances des participants.

2e édition: Comment ça fonctionne

En octobre dernier UniMusique faisait appel aux musiciens de tous âges et de tous styles pour les inviter à venir jouer leur propre création musicale à l’événement «Viens jouer ta compo». Un seul critère de sélection : «premier arrivé, premier servi».

MERCI AUX COMMANDITAIRES POUR VOTRE CONTRIBUTION

Plusieurs participants ont pu participer grâce à la contribution de Musique Gagné (418-647-4238), au service des musiciens depuis 1888!

Et à la contribution de Dentiste pour musiciens / Caroline Blouin  (418-647-4238).

À ce jour, elle est membre de l’Association des chirurgiens-dentistes du Québec, de la Société dentaire de Québec, de l’Association dentaire canadienne en plus d’être membre de la Guilde des musiciens et musiciennes du Québec ainsi que de l’Orchestre Symphonique de Lévis.

AMPLI DE QUÉBEC : 

Tout au long de la soirée, on a rappelé aux gens l’importance de l’ampli pour les trucs et développement en musique.

PLACE AU SPECTACLE

  1. Arthur Godbout (piano) – Pièce : Happy Halloween

Le plus jeune de la soirée, 7 ans.  Il participait pour une 2e année consécutive.

  1. Jozef Hatvany (piano) – Pièce : Saturne

Il vient tout juste d’avoir 11 ans. Il joue depuis trois ans et compose depuis 2 ans.

  1. Élia Morin (piano) – Pièce : Carillons

Commentaires de Mélodie :  Elle a trouvé que les jeunes avaient une belle imagination et que chacun d’eux racontait une histoire.

  1. Duo de Laurence D’Argencourt (voix piano) et Jasmine Deslandes (voix)

Pièce : Au revoir (C’est l’histoire de deux amies qui se séparent).  Personnellement, j’ai trouvé cette chanson très touchante.  (Même chose pour Mélodie qui leur a souhaité de rester amies.)

  1. Duo d’Alysse et Anna – Pièce: Running from myself

Alysse Laverdière (voix)

Anna Sophia champagne (piano)

La pièce parle de la pression pour performer.

Commentaires de Mélodie : Belle utilisation de la langue.

  1. Trio d’une prof et ses étudiantes pour la pièce :Flying in the Air  (Jazz)

Marion Hamel (Clarinette)

Nellie Aubert (Clarinette basse)

Lise Lachance (piano)

Commentaires de Mélodie : Ça donne le goût de danser.

  1. Pascale Bourdages (voix) et Victor Desrochers (piano)

Pièce : déposée

Pascale possède une très belle voix, puissante et douce à la fois qui m’a donné des frissons.

  1. Pauline Auger (voix, piano) –  Pièce : Madame

Très belle pièce qui part du cœur, inspirée d’une de ses sœurs.

Commentaires de Mélodie : Touchant, fait partie des GRANDES chansons.

  1. Duo de Jean Sylvestre (voix guitare) et Soliman Nessa (guitare)

Pièce : Le petit pois (par rapport à l’inconfort d’une rupture)

  1. Jos Ramsay (voix, guitare) – Pièce : Brume d’ignorance

Chanson sur une épreuve.  Il nous a invité à chanter le refrain avec lui.

Spectacle le 24 janvier au Vieux bureau de poste (Hommage à Pink Floyd)

  1. Min Notas : – Pièce : Comme tu disais

Nicolas de Bray (Guitare)

Gisele Maria Simoes (voix)

Une belle mélodie sur des airs de Bossa Nova.

  1. Gilles Lanoue (Voix, guitare) et Nicolas de Bray (guitare)

Pièce :Bienvenue

Une chanson pour trouver la recette du bonheur dans sa maison

  1. Dylan Poulin (guitare) – Pièce : Frenzy

Dylan voulait une chanson pour s’amuser.  Il s’est inspiré de la musique de Steve Vai et de Joe Satriani. Il avait déjà pré-enregistré sa trame sonore de drum, basse et guitare rythmique sur Cu-Base.

ENTRACTE

  1. Jean-Christophe L’Allier (voix, guitare)

Pièce :  Besoin de rien

Une belle chanson vitaminée de positif, il semble avoir trouvé la recette du bonheur.

Commentaires de Mélodie : Il habite la scène, si jamais il a besoin d’un agent, ou autre, elle pourrait le conseiller…

Il a écrit un premier album (13 titres) et un deuxième est actuellement en route. Il projette un premier EP ainsi que des premières salles dans les prochaines années

  1. Sélia Kearns-Turcotte (piano) : Pièce pour piano

Pour l’instant, n’avait pas trouvé de titre à sa pièce, mais c’était très jolie.

Commentaires de Mélodie :  Une intelligence du rythme dont le thème revient à la fin.

  1. Barbara Tempête : Pièce : Il est là – extrait de l’album « J’aimerais j’aimerai »

André Godbout – (piano), Juliel et Joany Couturier (voix)

«Le groupe  a vu le jour dans le cadre du volet Pro de L’Ampli de Québec, en 2013. Juliel, voix, guitares, ukulele, et son acolyte André Godbout, voix, contrebasse, guitares, piano, key board, se sont associés à Joany Couturier, voix, pour composer des chansons folk-country originales empreintes d’émotions et d’humour.

Après un spectacle au FEQ avec l’Ampli de Québec et un EP lancé en 2017, le groupe a travaillé depuis un peu plus d’un an (2018) sur l’album J’aimerais j’aimerai lancé le 5 novembre 2019 à l Ninkasi»

Commentaires de Mélodie : Bon nom de Band, (Surtout que les 2 filles se sont rencontrées en parachute) Belle chimie. 

  1. Cordes vocales Duo – Pièce: Untold Truth

Maxime Jobin (voix, guitare)

Yannick Bissonnette Powel (voix) – La voix 2018

Leur chanson «Untold Truth» aborde le sentiment de trahison que nous pouvons ressentir provenant de certaines situations dans nos vies. Les idées de déception et de colère à l’égard des agissements de ceux à qui nous faisons confiance sont l’essence même du texte.

Duo acoustique de reprises afin de faire des prestations dans les bars. Récemment, l’intérêt de composer s’imposa et ils ont commencé à concrétiser quelques chansons déjà amorcées.

P.S.  Ce groupe fait aussi des corporatifs, des salles de spectacles et les bars. Vous pouvez les écouter partout sur le web.

  1. Les frères Paradis-Chabot – Pièce : Cocktail naturel

Louis-Félix Paradis-Chabot (violoncelle)

Tom-Étienne Paradis-Chabot (voix et guitare)

Une chanson humoristique et ironique sur le réchauffement climatique et le scepticisme des dirigeants de ce monde.

Commentaires de Mélodie : Un beau scénario sur scène avec leurs vêtements, leur journal d’un rescapé, etc. 

  1. Charlotte Brousseau (voix, guitare)

Pièce :  Ê-haouc :  inspiration des oies

Commentaires de Mélodie : Une belle poésie visuelle

  1. Simon Bussières (voix, guitare) – Pièce : L’Île déserte

Cette chanson met en lumière la valeur du « lâcher-prise » qui permet de nous libérer de nos démons intérieurs

Prochainement, il va faire une vidéo de cette chanson dont sa fille Gabrielle va être l’actrice principale.

EP intimiste de 5 chansons

On peut l’écouter sur toutes les plateformes du web

  1. Mélina Lequy (voix, guitare) – Pièce : Caps

L’inspiration de sa chanson est de Cap aux oies de Charlevoix

Son rêve : jouer à l’Auberge des balcons.

Commentaires de Mélodie :  Très belle poésie

  1. Mélodie Spear (voix, guitare) – Pièce: Anna

Avec la guitare de Simon Buissières, Mélodie a chanté sa magnifique chanson Anna avec son grain de voix particulier et sa belle sensibilité.

MOT DE LA FIN 

La présidente Lise Lachance, a remercié tout le monde qui a mis la main à la pâte pour ce spectacle qui est un beau ressourcement pour les étudiants et les autres.

Elle a pensé à tous : Des merveilleux techniciens techniques, de l’accueil du Palais Montcalm, de ceux qui ont préparé l’affiche, de la relationniste Dola Communication, des commanditaires, de la prise des photos, de l’excellent animateur, de la marraine de cette année, etc.

Prochain rendez-vous : Le samedi 28 novembre 2020 

P.S.  J’ai fait un bref résumé des mots de Mélodie et des présentations de chacun pour ne pas trop alourdir le texte.  Pour plus de détails pour la présentation, on les retrouve sur le site Facebook d’Uni-Musique.

https://www.facebook.com/events/592515134617791/624292354773402/?notif_t=admin_plan_mall_activity&notif_id=1573658966177156

Barbara Tempête

Charlotte Brousseau

 

Lise Lachance

Crédit photos: Julie Voyer

Concerto for Orchestra de John Lord  enflamme le Palais Montcalm avec L’OSQ, Bruce Dickinson et The Paul Deslauriers Band

Concerto for Orchestra de John Lord  enflamme le Palais Montcalm avec L’OSQ, Bruce Dickinson et The Paul Deslauriers Band
Le Palais Montcalm et son nouveau Directeur de la programmation, Nicolas Houle ont réussi un coup de maître jeudi et vendredi en accueillant pour ses 50 ans le Concerto pour Orchestra de John Lord avec l’OSQ  ainsi que The Paul Deslaurier Band dans le rôle Deep Purpple et nul autre que Bruce Dickinson leader de Iron Maiden à la voix. 
En arrivant au Palais Montcalm on pouvait sentir une certaine odeur à l’extérieur et on pouvait constater que plusieurs amateurs du groupe Maiden et du groupe rock Deep Purple s’étaient donnés rendez-vous pour cet événement unique au monde.
Concerto for Orchestra a été composé par John Lord (claviériste de Deep Purple) en 1969, mais a été ré-enregisté en 2011 avec le chef orchestre Paul Mann et le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra et plusieurs artistes invités, dont Bruce Dickinson, Joe Bonamassa, Steve Morse, Darin Vasilev, Brette Morgan, Guy Pratt, Steve Balsamo, Kasia Laska.
Pour la première partie, nous avons eu droit à l’intégralité de l’album qui se divise en trois mouvements. M. Dickinson est apparu lors du deuxième mouvement pour chanter ses partitions. Fait cocasse à la deuxième phrase (de ses partitions) il s’est trompé et a regardé le guitariste Paul Deslauriers avec une drôle de face (voir photo). Cependant comme un vrai professionnel peu de monde se sont rendu compte et il s’en est très bien tiré par la suite.
L’interprétation musicale de cet album est en réalité la fusion entre le rock et le symphonique. Le premier mouvement, le rock apprivoise l’orchestre. Dans le deuxième, on voit le début de la chimie qui opère. Pour le dernier et troisième mouvement on sent très bien la fusion entre les deux styles. C’est lors de cette partie que le Paul Deslauriers Band rentre vraiment en scène,  on remarque alors le jeux du drummer Sam Harrison et l’ensemble du band  avec l’OSQ.
Après une courte entracte, deux pièces de suite for band and orchestra. Suivi de deux chansons du Paul Deslaurier Band: « It’s all on you » et « She should be mine ».
Pour terminer la « grosse cerise sur le sundae » soit cinq pièces de Deep Purple:
  • Picture of Home;
  • When a blind man cries; (mon coup de coeur)
  • Hush
  • Perfect strangers
  • et pour le rappel, Smoke on the water.
Autre fait rare dans le monde du spectacle, le public en redemandait encore. Comme Bruce a si bien dit la maison est en feu, donc on reprend « Smoke on the water » pour le deuxième rappel.
Bref ce fut un excellent spectacle unique au monde, et nous avons eu la chance d’avoir celui-ci à Québec, et ce, dans la plus belle salle de spectacle de la ville.
Merci à tous ceux qui ont rendu cette prestation historique possible.
Life is Rythm
Peter Marcoux

La Voix 2020 : toutes les nouveautés à savoir avant le début de la saison 8

La Voix 2020 : toutes les nouveautés à savoir avant le début de la saison 8

Encerclez la date du 9 février 2020 sur votre calendrier : La Voix sera de retour pour une huitième saison! Avec de nouveaux coachs et de nouveaux talents, La Voix 2020 promet d’être, encore cette année, remplie d’émotions.

Les nouveaux coachs

Marc Dupré sera de retour dans son fauteuil rouge aux côtés de Pierre Lapointe, qui remplacera Éric Lapointe pour la saison 8 de La Voix. Garou, qui avait participé à la saison 6, sera à nouveau coach en compagnie de Cœur de pirate, qui en sera à sa première expérience en tant que coach pour l’émission. Son arrivée sur le plateau est intéressante puisque l’auteure-compositrice-interprète a un style et un bagage différents des trois autres coachs.

Garou a déjà été coach lors de la saison 6 de La Voix, remplaçant Marc Dupré qui prenait une pause à ce moment. Ce dernier est un habitué des fauteuils rouges puisqu’il s’y est assis durant toutes les saisons de La Voix, à l’exception de la sixième. Pierre Lapointe, quant à lui, effectue aussi un retour en tant que coach de la populaire émission. En effet,il avait participé aux saisons 3, 4 et 5 de La Voix.

La gagnante de la saison 7 de La Voix : qu’est-elle devenue?

Tout va pour le mieux pour Geneviève Jodoin, grande gagnante de la saison 7 de La Voix. Participante à l’émission dans l’équipe de Lara Fabian, elle avait remporté les honneurs avec son interprétation de la chanson Pendant que de Gilles Vigneault. En deuxième place était arrivé le candidat d’Éric Lapointe, Colin Moore, suivi de Rafaëlle Roy, dans l’équipe de Marc Dupré, et finalement, de Vincent Chouinard, dans l’équipe de Alex Nevsky.

Geneviève a récemment lancé son quatrième album en carrière intitulé J’ai toujours su. Par ses nouvelles chansons, elle souhaite aborder le thème de l’environnement, un sujet important à ses yeux.

Une dernière saison pour La Voix

Rappelons-nous que TVA a annoncé que la saison 8 de La Voix serait la dernière. L’émission sera remplacée dès 2021 par une nouvelle saison de la populaire émission Star Académie.

Rendez-vous le dimanche 9 février 2020 dès 19h à TVA pour le début de la saison 8 de La Voix.

Jeff Koons et la réalité virtuelle au Centre Phi à Montréal

Jeff Koons et la réalité virtuelle au Centre Phi à Montréal

Les nouvelles technologies doivent-elle être décriées ou ouvrent-elles vers un nouveau monde susceptible de favoriser les rapprochements humains voire une nouvelle forme d’art ? C’est un peu à quoi le spectacle théâtral Jeff Koons présenté au centre Phi est censé nous inviter. Y parvient-il? Au public de le dire.

Sur une scène intime, entre deux immenses écrans, les quelques spectateurs que contient la salle assistent à une certaine virtualité du monde virtuel dans lequel plongent à tour de rôle les trois acteurs. Comme il serait sans doute très difficile de procurer un casque de réalité virtuelle à chacun des spectateurs, seuls les acteurs en possèdent, et encore deux par deux. Quant au public, il doit se contenter de croire à ce qui se projette sur les écrans et qui reflète plus ou moins ce que « vivent » les protagonistes.

Ainsi est-on convié comme spectateur au reflet du reflet d’un autre monde.

Les acteurs sont immergés dans un monde virtuel lorsqu’ils se parent de leur casque et qu’ils empoignent leurs manettes. Tout en restant dans le monde réel, les spectateurs voient les acteurs avec leurs yeux ordinaires et observent en même temps sur les écrans quelque chose qui ressemble à ce qu’ils « vivent » en direct.

La proposition n’est pas inintéressante mais parfois difficile à accepter. Si dans un premier temps, le reflet en dessin analytique du ou des corps des protagonistes se projette sur les écrans, ce qui est assez bien rendu, les spectateurs sont ensuite introduits dans des galeries d’art où les intéressés prétendent côtoyer une foule tandis qu’elles sont vides sur les écrans. On voit bien ce qui sous-tend cette partie : le vide peut se transformer en plein par l’effet des nouvelles technologies. Mais alors quel est le statut de ce qui est donné à voir au public?

La proposition est aussi un ensemble de paroles plutôt que de dialogues et qui évoquent… on ne sait trop quoi. S’agit-il de l’art de Jeff Koons ou de l’art contemporain en général? de la vie et de ses déceptions? Ce n’est pas clair ce qui est probablement voulu.

Sur le moment, j’ai pensé que « ça » parlait plutôt d’art contemporain que d’autre chose, mais cela m’a fait du même coup regretter le peu de références à Jeff Koons lui-même et à son œuvre très controversée, et que j’aurais bien aimé découvrir plus en profondeur étant donné le titre de la pièce.

Finalement, la prestation de 45 minutes n’est pas inintéressante, mais on comprendra qu’elle m’a laissée sur ma faim, ce qui est peut-être aussi le propre de toute œuvre d’art contemporain…

Jeff Koons, du 20 au 23 novembre 2019 au Centre Phi à Montréal

Texte Rainald Goetz

Traduction Mathieu Bertholet, Christine Seghezzi

Mise en scène Dillon Orr

Musique Olivier Fairfield

Assistance à la mise en scène et conception multimedia Guillaume Saindon

Interpretation David Bouchard, Annie Cloutier, Alexandre-David Gagnon

Scenographie Pierre Antoine Lafon Simard

Production Théâtre du Trillium (Théâtre La Chapelle)

 

Information https://phi-centre.com/evenement/jeff-koons-fr/

Rosalie Vaillancourt – Un premier solo « enfant roi »

Rosalie Vaillancourt – Un premier solo « enfant roi »

Une supplémentaire à Québec le 3 mars 2020

Le spectacle est recommandé pour les 13 ans et plus

Durée de 80 minutes

Rosalie est très jolie sur le cheval blanc de l’affiche pour annoncer son spectacle.  Jeune avec une voix enfantine, on pense qu’on va assister à un conte de fée, mais détrompez-vous, les apparences sont souvent trompeuses.

La mise en scène est vraiment très créative et efficace avec comme décor une marguerite dont les pétales vont s’illuminer une à une grâce aux bonnes actions de notre enfant-roi « Rosalie » qui devra convaincre la sorcière qu’elle peut se racheter de ses actions passées pour devenir une bonne personne.  Réussira-t-elle en 80 minutes à nous convaincre?

Pour l’aider dans sa démarche, un écran géant, où est projeté des photos d’elle dans son enfance, des photos de ses parents, des photos de musée aussi pour nous prouver qu’elle croit en l’Art. (Le choix des photos est d’ailleurs très surprenant et ne fera surement pas l’unanimité).

Rosalie nous a aussi montré ses souvenirs qu’elle gardait secrètement dans une mallette comme un coffre à trésor.  Vraiment bizarre, tout ce qu’on peut garder parfois.

Dans ce conte humoristique (pour adulte), Rosalie est très positive, spontanée, n’a aucun filtre, parle de tout ce qui lui passe par la tête, on dit d’elle qu’elle n’est pas sortable, mais elle est d’un naturel désarmant et elle est très attachante malgré sa voix de sirène un peu aigüe. Elle nous a prouvé hors de tout doute qu’on peut tous devenir de bonnes personnes par nos actions et que nous n’avons aucun contrôle sur ce que les autres pensent de nous.

En venant voir son spectacle, vous découvrirez une Rosalie qui chante bien, qui nous fait rire par sa démarche distinguée, qui nous attendrie lorsqu’elle prend un air piteux, qui nous convainc que la violence verbale, c’est tolérance zéro. (Il faut voir ce que certains gars écrivent sur les médias sociaux; ça fait dur…).  En résumé, Rosalie c’est une fille espiègle, impulsive et manipulatrice à l’occasion, désaxée, mais unique et charismatique à souhait.

Pour consulter toutes les dates de sa tournée :

Rosalievaillancourt.com

Crédit photo : Bruno Destombes

Le magazine 5 ingrédients 15 minutes, fini la course des Fêtes on a pensé à tout

Le magazine 5 ingrédients 15 minutes, fini la course des Fêtes on a pensé à tout

Le temps des Fêtes approche! Des petites bouchées aux desserts, recevez sans casse-tête grâce aux recettes simples, faciles et ô combien savoureuses du magazine 5 – 15!

J’en ai toujours une au congélo pour la visite de dernière minute! Devinez quoi? Une tarte aux pacanes sans gluten. Découvrez la recette de cette délicieuse tarte dans le magazine 5 – 15 fini la course des Fêtes.

L’équipe du magazine nous propose 3 menus à préparer à l’avance pour célébrer sans tracas.  Menu chic, menu traditionnel ou menu original! Feuilletés au canard confit et asperges, tourtière bœuf et veau aux poireaux, bûche nanaimo ou la bûche framboisier.

Toujours fidèle à sa mission, le magazine nous propose des recettes pour répondre à la question qu’est-ce qu’on mange cette semaine? 4 semaines sans souci avec les recettes offertes et les listes d’achats à faire.

Pour les bibittes à sucre, le top 10 des meilleures bouchées sucrées à congeler! Mini-gâteaux au fromage et citron sans cuisson, carrés à l’érable et aux noix, fudge marbré aux deux chocolats, tartelettes à la mousse au chocolat, carrés de Rice Krispies choco-caramel, couronnes de céréales à la guimauve, cake pops à la pâtes à biscuits, mini-brownies au chocolat et pain d’épices, truffes pralinées aux noisettes grillées, carrés aux canneberges et chocolat blanc.

6 classiques de grand-maman en version 5 – 15. Biscuits frigidaire, carrés aux dattes, fudge à l’ancienne aux noix, bouchées de Corn Flakes au beurre d’arachide et chocolat, jambon à l’érable de grand-maman, sandwichs roulés.

Noël sans nos saucisses cocktail! Saucisses cocktail barbecue fumé et whisky, cocktail, sauce aux canneberges et mélasse, enrobées de bacon et cassonade, à l’érable à la mijoteuse, wontons de saucisses cocktail teriyaki, duo de saucisses cocktail en brochettes.

Finalement, 3 dindes de Noël dont tout le monde raffolera!

Disponible en kiosque dès maintenant.

Nombre de pages : 130 pages. Prix : 5.99$

Juliette à Londres, une troisième BD magique, instructive avec une touche de royauté!

Après le succès de la première bande dessinée Juliette à New York, puis celui de Juliette à Paris voici la 3e bande dessinée issue cette fois-ci de : Juliette à Londres. Adapté par Lisette Morival du roman du même nom de Rose-Line Brasset et illustré par Émilie Decrock, cette troisième bande dessinée destinée aux jeunes de 10 à 15 ans, est à la fois instructive, magique et on y retrouve une touche de royauté!

Résumé :Juliette part à Londres rencontrer Luc Langevin. Oui, oui, le célèbre magicien! Mais avant de faire la connaissance de son idole, elle doit d’abord être fille au pair chez une amie de sa mère. Qu’à cela ne tienne, elle tente d’appliquer les leçons apprises à son cours de gardienne avertie. Mais ce n’est pas facile quand les enfants sont… de véritables petits monstres! Dans ce nouveau volet, Juliette s’initie à la prestidigitation, sauve ses protégés d’une situation dangereuse et, surtout, découvre Londres et ses traditions.

Ceux qui n’ont pas lu les romans de Rose-Lise Brasset pourront découvrir l’univers de Juliette, à travers cette magnifique bande dessinée.

Ceux qui ont lu le roman de Rose-Line Brasset, Juliette à Londres, vont être heureux de découvrir cette même histoire, à travers une bande dessinée. Pourquoi ? Parce que Lise Morival a fait un travail exceptionnel pour simplifier le scénario du roman pour en garder l’essentiel pour la bande dessinée. Tous les attraits importants de Londres sont conservés, et l’intrigue est similaire à celle du roman et tout aussi captivante. Les quelques mots en anglais dans les dialogues sont traduits en français dans le bas de la page.

De plus, les illustrations d’Émilie Derock sont sublimes, réalistes et très lumineuses. On y reconnaît aisément les attraits de Londres. Les pages de scrapbooks qui foisonnent d’informations pertinentes sur Londres sont belles à regarder et remplies de détails dont on doit prendre le temps pour tout découvrir. Au niveau des personnages, on reconnaît bien notre Juliette et sa maman. De plus, Luc Langevin, qui a été consulté pour approuver ses dialogues, se ressemble étrangement.

L’histoire est captivante, comme dans le roman, avec son côté magique et très Mary Poppins, en plus de faire une incursion dans le monde d’Harry Potter.

Au final, cette bande dessinée est très grande qualité. Son carton en relief sur la page couverture, ses couleurs éclatantes, ses personnages expressifs et la ressemblance avec les lieux importants de la ville font de cette BD un petit bijou de livre. Voilà donc une excellente idée de cadeau pour un jeune de 10 à 15 ans. Cela lui donnera le goût de lire, de voyager, et tout cela, en s’instruisant.

Rose-Line Brasset est née à Alma. Journaliste et recherchiste, elle détient une maîtrise en études littéraires. Elle a publié de nombreux articles dans divers journaux et magazines. Globe-trotter depuis l’adolescence, elle est aussi l’auteure d’ouvrages édités aux Publications du Québec. Mère de deux enfants, elle vit à Stoneham-et-Tewkesbury. Elle partage son temps entre sa famille, les promenades en forêt avec son labrador, la cuisine et le yoga.

Lisette Morival est auteure et éditrice aux Éditions Kennes. Grâce à son indéniable talent, elle transpose ici avec finesse l’histoire de notre Juliette à Paris

Émilie Decrock dessine tout le temps! Après avoir travaillé dans le domaine de l’architecture, elle se tourne vers l’illustration et la BD. Pour notre plus grand plaisir, elle nous fait découvrir Juliette en images!

Série Juliette

Prix : 17,95 $

Parution : 13 novembre 2019

Nombre de pages : 48 pages

éditions Hurtubise

http://editionshurtubise.com/

https://roselinebrassetblog.wordpress.com/

Voici mes articles sur certains livres de la collection Juliette :

http://info-culture.biz/2018/12/08/juliette-a-paris-deuxieme-bande-dessinee-emerveille-donne-gout-voyage/

http://info-culture.biz/2018/02/24/juliette-a-londres-de-rose-line-brasset/

http://info-culture.biz/2017/11/19/la-bande-dessinee-juliette-a-new-york/

 

 

Les emplois qui recrutent le plus au Canada

Les emplois qui recrutent le plus au Canada

Au Canada, les opportunités d’emplois dépassent présentement le nombre de travailleurs au chômage. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour certains, mais pour les employeurs, cette situation leur demande de travailler plus fort pour demeurer compétitifs et attirer de nouveaux employés dans leur entreprise.

Plusieurs secteurs sont en expansion et offrent de nombreux emplois aux travailleurs qui en recherchent. Voici les secteurs qui recrutent le plus au Canada actuellement et pour l’année à venir.

Le secteur technologique

Ce secteur en expansion connaît une rapide croissance au pays et plusieurs opportunités d’emploi sont disponibles. Ce sont les compétences en programmation et en développement qui sont les plus recherchées par les employeurs. Le salaire annuel médian est en hausse depuis l’année dernière, soit 81 750 $.

Le secteur de l’administration

Les responsabilités des professionnels en administration évoluent. Les employeurs recherchent de plus en plus des travailleurs avec des compétences en comptabilité et en rédaction, par exemple. Comme le secteur technologique, celui de l’administration a vu le salaire annuel médian de ses professionnels augmenter dans la dernière année. En effet, il est passé de 39 800 $ à 40 750 $.

Le secteur de l’ingénierie

Les employeurs du secteur de l’ingénierie cherchent plusieurs ingénieurs civils, mais aussi des ingénieurs électriques et mécaniques. Cette forte demande est due à la croissance de la population au Canada qui demande plus de projets résidentiels et d’infrastructures. Le salaire annuel médian d’un ingénieur est de 75 200 $.

Le secteur financier et de comptabilité

Les emplois en finance sont nombreux, malgré les hauts et les bas qu’a vécue l’industrie dans la dernière année. Avec les nouvelles technologies, il s’agit d’un secteur en adaptation quant à l’utilisation des données, de l’intelligence artificielle et des autres technologies émergentes. Bien que les comptables soient en grande demande, les employeurs recherchent aussi des analystes et des conseillers financiers, des analystes d’affaires ainsi que des contrôleurs. Le salaire annuel médian dans ce secteur est de 97 700 $.

Le secteur des ventes et du marketing

Avec l’arrivée du numérique dans ce domaine, plusieurs employeurs cherchent à combler des postes avec des travailleurs s’y connaissant dans les nouvelles technologies ainsi que l’analyse de données. Plusieurs postes à pourvoir se situent dans le commerce au détail, tels que les associés aux ventes et les gérants de magasin. D’autres postes sont aussi à combler, comme les gestionnaires de comptes, les directeurs du marketing et les spécialistes en marketing numérique. Dans ce secteur, le salaire annuel médian est de 59 900 $.

Hiver 2020 : les dates de rentrées des programmes télés préférés des Québécois

Hiver 2020 : les dates de rentrées des programmes télés préférés des Québécois

L’hiver est la saison parfaite pour rester à la maison et écouter nos émissions de télé favorites, emmitouflé dans une grosse couverture avec un bon café ou un chocolat chaud. Préparez-vous, car vos soirées seront bien remplies et ce, dès janvier.

Bien sûr, les émissions préférées des Québécois reviennent avec de nouvelles saisons. À TVA, Fugueuse sera de retour pour une deuxième saison dès le 6 janvier, alors que la saison 8 de La Voix ainsi que la saison 3 de La vraie nature débuteront le 9 février. Sur V, vous pourrez regarder la saison 8 de L’amour est dans le pré dès le 16 janvier. À Radio-Canada, Tout le monde en parle sera de retour le 12 janvier.

Plusieurs nouvelles émissions apparaîtront dans la programmation télé de l’hiver 2020. D’abord, Julie Snyder animera un nouveau talk-show, La semaine des 4 Julie, qui sera diffusé à partir du 6 janvier sur V. De plus, La fureur est de retour pour un événement unique à ne pas manquer le samedi 4 janvier dès 21h sur les ondes d’Ici Radio-Canada Télé.

Voici une liste de vos émissions préférées et leur programmation pour l’hiver 2020 :

Les astérisques représentent les nouveautés à venir.

Ici Radio-Canada Télé

• La fureur – Samedi 4 janvier à 21 h
• Ricardo – Dès le lundi 6 janvier à 11 h, du lundi au vendredi
• On va se le dire – Dès le lundi 6 janvier à 16 h, du lundi au vendredi
• Silence, on joue! – Dès le lundi 6 janvier à 17 h 30, du lundi au vendredi
• District 31, saison 4 – Dès le lundi 6 janvier à 19 h, du lundi au jeudi
• Lâcher prise, saison 4 – Dès le lundi 6 janvier à 19 h 30
• Une autre histoire, saison 2 – Dès le lundi 6 janvier à 20 h
• Les pays d’en haut, saison 5 – Dès le lundi 6 janvier à 21 h
• Toute la vie – Dès le mardi 7 janvier à 20 h
• 5e rang, saison 2 – Dès le mardi 7 janvier à 21 h
• Les Enfants de la télé – Dès le mercredi 8 janvier à 20 h
• *Cerebrum – Dès le mercredi 8 janvier à 21 h
• Infoman – Dès le jeudi 9 janvier à 19 h 30
• Ouvrez les guillemets – Dès le vendredi 10 janvier à 21 h
• En direct de l’univers – Dès le samedi 11 janvier à 19 h
• *Le dernier soir – Dès le samedi 11 janvier à 20 h
• Les soirées carte blanche 2019 – Dès le samedi 11 janvier à 21 h
• Les aventures du Pharmachien – Dès le dimanche 12 janvier à 19 h 30
• Tout le monde en parle – Dès le dimanche 12 janvier à 20 h
• Esprit critique – Dès le dimanche 19 janvier à 17 h

TVA

• Salut Bonjour week-end/Salut Bonjour – Dès le samedi 4 janvier à 6 h
• Émission spéciale : Ça commence bien l’année – Dimanche 5 janvier à 19 h 30
• Le tricheur – Dès le lundi 6 janvier à 18 h 30, du lundi au vendredi
• *Si on s’aimait – Dès le lundi 6 janvier à 19 h (du lundi au mercredi)
• En tout cas, saison 3 – Dès le lundi 6 janvier à 19 h 30
• L’Échappée, saison 4 – Dès le lundi 6 janvier à 20 h
• *Fugueuse la suite, saison 2 – Dès le lundi 6 janvier à 21 h
• Refuge animal, saison 6 – Dès mardi 7 janvier à 19 h 30
• L’heure bleue, saison 4 – Dès le mardi 7 janvier à 20 h
• *Épidémie – Dès le mardi 7 janvier à 21 h
• *Animania – Dès le mercredi 8 janvier à 20 h
• Bien – Dès le samedi 11 janvier à 10 h
• Rêvons maisons, saison 2 – Dès le samedi 11 janvier à 11 h 30
• Vlog – Dès le dimanche 12 janvier à 18 h 30
• Émission spéciale : Célébration 2020 – Dimanche 12 janvier à 20 h 30
• Deux filles le matin – Dès le lundi 13 janvier à 10 h, du lundi au mercredi
• Ça finit bien la semaine – Dès le vendredi 17 janvier à 19 h
• Infractions – Dès le jeudi 23 janvier à 21 h 30
• La voix / La voix Extra, saison 8 – Dès le dimanche 9 février à 19 h
• La vraie nature, saison 3 – Dès le dimanche 9 février à 21 h 15

V

• *La semaine des 4 Julie – Dès le lundi 6 janvier à 21 h, du lundi au jeudi
• Un souper presque parfait, saison 10 – Dès le lundi 13 janvier à 18 h, du lundi au vendredi
• Maître de chantier, saison 2 – Dès le lundi 13 janvier à 20 h
• Phil s’invite,saison 2 – Dès le mercredi 15 janvier à 20 h et 20 h 30
• L’amour est dans le pré, saison 8 – Dès le jeudi 16 janvier à 20 h
• RPM – Dès le dimanche 19 janvier à 10 h
• RPM+ – Dès le dimanche 19 janvier à 11 h

Télé-Québec

• *Le 422 – Dès le lundi 23 décembre à 18 h, du lundi au vendredi
• Alix et les merveilleux– Dès le lundi 6 janvier à 17 h 30, du lundi au vendredi
• Passe-Partout, saison 2 (en rappel) – Dès le lundi 6 janvier à 18 h, du lundi au jeudi
• Cochon dingue – Dès le lundi 6 janvier à 18 h 30, du lundi au jeudi
• Génial! – Dès le lundi 6 janvier à 19 h, du lundi au jeudi
• Ça vaut le coût – Dès le lundi 6 janvier à 19 h 30
• Zone franche – Dès le lundi 6 janvier à 21 h
• Moi j’mange – Dès le mardi 7 janvier à 19 h 30
• Format familial – Dès le mercredi 8 janvier à 19 h 30
• L’indice Mc$ween – Dès le jeudi 9 janvier à 19 h 30
• Dans les médias – Dès le jeudi 9 janvier à 21 h
• Deux hommes en or – Dès le vendredi 10 janvier à 21 h
• Cette année-là – Dès le samedi 11 janvier à 20 h
• Belle et Bum – Dès le samedi 11 janvier à 21 h
• M’entends-tu, saison 2 – Dès le lundi 13 janvier à 22 h
• Les francs-tireurs – Dès le mercredi 15 janvier à 21 h
• *La course folle – Dès le jeudi 6 février à 20 h

Moi et Cie

• Où es-tu, saison 2 – Dès le mardi 7 janvier à 22 h
• *Survivalistes – Dès le mercredi 19 février à 19 h 30
• *Première ligne : Chaque seconde compte – Dès le mardi 18 février à 22 h

Vrak

• Cardinal 3 : Quand tu liras ces mots – Dès le lundi 6 janvier à 22 h
• Marche à l’ombre, saison 2 – Dès le mardi 7 janvier à 22 h
• Clash, saison 2 – Dès le lundi 3 février à 19 h 30

Z

• *La vie après – Dès le mercredi 8 janvier à 21 h
• Route en déroute, saison 2 – Dès le mercredi 8 janvier à 21 h 30
• *Synvain rénove – Dès le jeudi 9 janvier à 20 h
• *Coups de cochon – Dès le jeudi 9 janvier à 21 h
• Roast Battle : Le grand duel, saison 2 – Dès le jeudi 9 janvier à 21 h 30
• Week-end de bois, saison 4 – Dès le mercredi 19 février à 21 h

Le dictionnaire des vedettes du Québec: Une vedette, une définition, un rire… hilarant!

Le dictionnaire des vedettes du Québec: Une vedette, une définition, un rire… hilarant!

D’abord créé en aout 2018 par trois gars anonymes, sur instagram, ce concept d’une photo de vedette, une définition, un rire a vite atteint les 50 000 abonnées et les 700 définitions. Un an plus tard, voici la publication du livre Le dictionnaire des vedettes du Québec (DVQ) et par le fait même, le dévoilement des trois auteurs de ce petit bijou de livre hilarant. Il n’est pas surprenant d’apprendre que les auteurs ont fait l’école nationale de l’humour ensemble. Il y a Charles Deschamps, l’un des propriétaires du Bordel Comédie Club, Charles-Alex Durand auteur d’humour et Antoine Desjardins-Cauchon auteur sur le Bye-Bye

Avec plus de 200 définitions inédites et une trentaine des meilleures fiches provenant du compte instagram, ce livre est riche en blagues parfois corrosives, ou complètement absurdes sur nos vedettes québécoises. Il y a aussi quelques pages supplémentaires sur des thèmes variés, telles que la page sur une variété d’insectes qu’on associe aux vedettes :« Luciole : Prénom qu’on imagine bien Klô Pelgag donner à son fils. »  Il y a aussi une page sur les plantes, les fruits et légumes et les personnages historiques. Même les vedettes décédées ont leur petite section. On retrouve les vedettes classées par catégorie de succès ou popularité, soit les A, B, C et D, dont Mc Gilles est le seul dans sa catégorie.

Le livre est accompagné d’une préface très drôle de Mike Ward, qui joue les offusqués. «Mike Ward : bloc de tofu dans sa passe punk ». Même les cartons des pages de couvertures renferment une blague assez mordante, sur Sugar Sammy et l’autre sur Claude Dubois… J’adore!

En plus des comédiens, des chanteurs, des humoristes, des animateurs, on retrouve aussi des politiciens, des athlètes et même Raël. Voici quelques exemples de blagues qui m’ont fait sourire, éclater de rire, ou même qui m’ont presque scandalisé…. je dis bien presque…

«Céline Dion : Chanteuse qui fait vivre beaucoup d’émotions et beaucoup de membres de sa famille.

Caroline Néron : La seule personne qui a vendu ses bijoux avant de devenir pauvre.

Dany Turcotte : Humoriste connaissant visiblement mieux les petits villages québécois que les bons moments où intervenir pendant Tout le monde en parle.  »  

 Parfois, certaines blagues demeurent gentilles pour des vedettes qui auraient pu être encore plus écorchées :

«Éric Salvail : Ex-animateur de foule qui aujourd’hui les évite.

Joël Legendre : Artiste qui, à sa mort, n’aura évidemment pas un parc à son nom»

Au final, ce dictionnaire de «noms propres et de jokes sales» comme le nomment si bien les auteurs, est un livre qu’il faut garder sur notre table à café pour le faire lire par notre «visite» qui va assurément rire et passer ses petits commentaires. À rigoler en famille  durant les Fêtes !

Prix : 17.95$

Nombre de pages : 144 pages

Date de parution : 6 novembre 2019

Éditions de L’Homme

http://www.editions-homme.com/

Sur instagram : @dictionnaire_vedettes_quebec

Latest article

Super Bowl 2020 : Demi Lovato chantera l’hymne national

Super Bowl 2020 : Demi Lovato chantera l’hymne national

Cette année, c'est la chanteuse américaine Demi Lovato qui lancera les festivités du Super Bowl en chantant l'hymne national américain. Elle qui prépare actuellement...
Les Canadiens vont-ils payer pour l’installation de Meghan et Harry au pays?

Les Canadiens vont-ils payer pour l’installation de Meghan et Harry au pays?

C'est tout récemment que nous avons appris le désir de Meghan Markle et du prince Harry de quitter la royauté britannique. Le couple explique...
Quels sont les accessoires essentiels à avoir dans sa voiture ?

Quels sont les accessoires essentiels à avoir dans sa voiture ?

Avoir quelques outils à portée de main dans sa voiture est important en cas de panne ou d'accident. Avoir un pneu à plat, une...