Lautrec à Québec le 1er MAI Maintenant ou «À JAMAIS !»

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
94

Le 22 avril 2010

C’est par la grande porte (celle du Grand Théâtre) que Donald Lautrec présentera son spectacle Lautrec – À jamais qui s’installe à Québec pour un soir seulement samedi le 1er mai. Qui aurait espéré revoir Lautrec sur les planches après une absence de plus de 25 ans? Bien qu’il ait prévu reprendre ses plus grands succès en spectacle, Lautrec n’a pas refait ses valises juste pour venir faire un dernier tour de piste. Il amène avec lui des musiciens de renoms, une mise en scène de Mouffe et bien entendu, son nouvel album. S’il n’en tient qu’à lui, l’aventure peut durer longtemps et on peut en juger par sa tournée de spectacles qui est impressionnante. À Québec, Lautrec a choisi rien de moins que le Grand Théâtre, mais attention, il n’y sera qu’un soir. Si vous ne voulez pas courir ailleurs dans la province pour le voir, mieux vaut courir acheter vos billets maintenant.

Une fois l’idée du retour enclenchée, Donald Lautrec a décidé qu’il ne ferait pas les choses à moitié. Le spectacle s’annonce imposant sur le plan de la mise en scène, mais aussi touchant par moments, surtout à cause des chansons de son nouvel album qui porte le même nom que le spectacle. D’ailleurs, Lautrec – À jamais fait partie de l’équation car l’artiste avoue qu’il ne serait jamais remonté sur scène sans l’apport de toute la nouveauté que lui a insufflé ces nouvelles chansons. « Son meilleur album…» affirme-t-il sans hésitation, mais sans jamais faire une croix sur son passé.
Lautrec – À jamais, le retour, l’album
Lautrec a longtemps été une figure dominante dans le paysage musical québécois et l’artiste qu’il demeure aujourd’hui s’organise parfaitement bien avec cette image. Très fiers de son passé, il refuse toutefois de verser dans le nostalgique, d’où le choix de ne pas refaire ses anciens succès sur le nouvel album. «Nous avons pensé reprendre des anciens succès sur le présent album… mais réenregistrer la même chanson ou lui donner une autre saveur ! Non; une chanson qui a marqué une époque… n’a plus la fraîcheur de l’époque ou on l’a faite».
Dans Lautrec – À jamais, vous reconnaîtrez le Donald Lautrec que vous avez connu dès les premières intonations. Il admet avoir travaillé très fort avant d’être prêt à entrer en studio et le résultat est probant. Sa voix a peu changé et sa passion quand à elle, est demeurée intacte. En entrevue, il parle beaucoup et en toute franchise. Parlant de son retour, il mentionne qu’il y a «…toujours une période ou on doute, on se questionne; mais à un moment donné cette étape doit passer et il faut laisser cela derrière.» À l’entendre parler de ses projets et de ses ambitions, il est évident qu’il n’y a plus de doute dans sa tête. Lautrec est en forme et plus que jamais déterminé à réussir sa tournée.

L’album contient les 11 titres suivants :

Love Me
À jamais
Sauve-moi
Un peu d’innocence
Mon univers
Retrouvée
Salut les amoureux
Tellement
En amour pour toujours
Aranjuez, mon amour
Mon dernier slow
C’est de Mon dernier slow dont il se dit le plus fier mais c’est l’ensemble de l’œuvre qui mérite d’être écouté. La chanson Tellement est d’une sublime poésie. L’album se veut une sélection d’œuvres originales dont une très belle pièce, Mon univers (écrite avec sa complice Kim Nardella) et de reprises de chansons connues comme Un peu d’innocence qu’il s’approprie pour y donner sa teinte personnelle.
À l’écoute, c’est vraiment ce timbre de voix à la fois si particulier et aussi difficile à décrire qui attire l’attention. Que l’ont se reporte à son époque yéyé, à sa période plus rock ou à son dernier album, l’attrait de Lautrec, le point commun entre tous ses univers musicaux, tient beaucoup aussi dans la personnalité de l’individu. Qui est vraiment Lautrec? Un artiste, un auteur-compositeur, un chansonnier, une vedette, une star? Il n’est pas facile à classer car son image, sa carrière et sa façon d’être le place juste sur la ligne entre l’idole d’une génération qui peut sembler inaccessible et le bon québécois avec qui on aurait envie de jaser autour d’une bière.
Le site Web vaut le détour tant pour ceux qui l’ont bien connu que pour ceux qui ont envie de le découvrir pour la première fois. D’un graphisme soigné, les extraits sonores et aussi vidéos vous permettrons de découvrir tant l’ancien que le nouveau Donald Lautrec.
Un spectacle qui promet
En spectacle, le public ne sera pas privé de ses grands succès. Que ce soit Loin dans ma campagne ou Manon vient danser le ska (chanson qu’il a composée près de la porte Saint-Jean à Québec), le public devrait retrouver la majorité de ses grands succès. Donald Lautrec insiste sur le fait qu’il éprouve un immense plaisir à faire revivre ses anciens succès sur la scène. Il aime rester fidèle à ses chansons du point de vue de l’interprétation, ne désire pas changer les orchestrations mais comme il le dit : «Ma voix ne peut être identique à celle d’autrefois et les musiciens ne sont plus les mêmes» En fait, l’acoustique des orchestres d’aujourd’hui a bien changé.
Et Éloïse dans tout cela?
Parlant d’Éloïse, Donald Lautrec dira que «c’est comme mon hymne national!». Si certains se présentent en salle pour revivre l’époque yéyé, d’autres pourraient faire le détour seulement pour entendre Éloïse. M. Lautrec l’a confirmé, il la fera en spectacle! Cette chanson fait partie des trésors du répertoire québécois. Vous ne l’espériez plus? Eh bien le voici à nouveau!
Complices pour le spectacle
Marc Provençal aux claviers et à la direction musicale
Denis Fortier à la basse
Étienne Chagnon aux claviers et aux guitares
Jean-François Beaudet également aux guitares
Michel Francoeur à la batterie
Mouffe assure la direction artistique du spectacle,
Crédit photo: Gus
PARTAGER
Article précédentBelle rencontre avec Sylvie Desgroseilliers
Article suivantDélice Interdit