Un homme sincère

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
37

  Le 18 mai 2010

 

 

Un cas de conscience. Voilà ce qui confronte le docteur Sergio Masiquez. Lui ancien combattant révolutionnaire aux côtés de Fidel Castro et Che  Guevara. Deux figures mythiques de l’idéologie révolutionnaire cubaine.Un homme sincère de Jacqueline Lessard est le premier roman d’une série d’un cycle romanesque dont Cuba en est l’épicentre. L’essentiel de l’action se passe dans la tête de Masiquez. Le lecteur est témoin d’une lutte intérieure mettant en lutte la conscience personnelle et la fidélité à une idéologie. Idéologie qui est un échec. Et  à un leader charismatique…qui impose son leadership.

Cuba, 1970. Après avoir été accusé de délit contre-révolutionnaire en 1961 et condamné à vingt-cinq années de prison par son compagnon d’armes Che Guevara, le docteur Sergio Masíquez bénéficie, à la mort du Che en 1967, d’une amnistie de son ami Fidel Castro moyennant un programme de « réhabilitation » impliquant qu’il devienne agent des Services secrets cubains et qu’il fasse ses preuves. Sa dernière mission consiste à surveiller Sanchez, directeur d’une centrale sucrière de Matanzas que le gouvernement soupçonne d’inciter ses ouvriers au sabotage et à vouloir assassiner le président.

La révolution cubaine est revisitée ici à travers les souvenirs d’un ancien guérillero. L’histoire de Sergio trace le portait d’un pays qui se cherche et qui souffre dans l’attente interminable de la concrétisation – de plus en plus improbable – des rêves de liberté et d’équité pour tous. L’homme est ici un animal traqué, toujours soupçonné, dont la première préoccupation est celle de survivre un jour encore.

Une page d’histoire de Cuba qui n’est pas si glorieuse.

 

 

Jacqueline Lessard est née à Saint-Charles de Bellechasse en 1945. Mariée à un diplomate, elle a parcouru le monde avec ses quatre enfants de 1969 à 2004. Six fois grand-mère et résidant désormais à Saint-Jean-Port-Joli, elle peut dorénavant se dévouer à ses deux passions : la musique et l’écriture. Les chartreuses est son troisième roman, après Sortie rue Cambon (Libre expression, 2004) et Les enfants d’Annaba (Libre expression, 2005).

Prix suggéré : 25.95  $
344 pages

www.editionshurtubise.com