Les tectoniK donnent Vertiges au Périscope

 

  

 Vertiges

 

Le théâtre Périscope débute sa nouvelle programmation en trombe avec Vertiges, un collectif né des cogitations de huit auteurs et fruit d’une démarche entamée il y a deux ans,  dont la mise en scène est habilement assurée par Olivier Lépine. 

On retrouve d’ailleurs ce dernier parmi la vingtaine de jeunes comédiens et comédiennes montés sur les planches (ou devrais-je plutôt dire sur les tables!) pour cette pièce qui propose une critique à la fois mordante, cinglante, ironique, comique ou tragique du quotidien de la génération Y.  Les thèmes abordés sont très actuels et s’adressent à tous les âges : le fait français au Québec, le nationalisme, la politique, l’amour et la famille, le féminisme… les spectateurs sont transportés du côté sombre de nos vies programmées vers la lumière du rêve, de l’utopie des idéaux. 

 

Vertiges

La configuration de la salle détonne sur le théâtre traditionnel : la scène se retrouve en plein centre et coupe l’auditoire en deux groupes, un peu comme une arène avec des estrades bondées de supporters d’une équipe sportive.  On s’aperçoit rapidement que cette scène surélevée permettra aux comédiens de réutiliser les objets scéniques pour en créer de nouveaux tout au long de la pièce.  L’équipe que nous étions venus encourager était dynamique et prête à livrer un match d’une rare intensité.

J’ai aussi été transporté par la poésie du texte parfois récité en monologue, parfois entonné en chorale, mais toujours efficace et bourré d’images truculentes et savoureuses. Ajoutez à cela des chorégraphies à la La La La Human Step, une présence sur scène débordante où évoluent les comédiens, et de belles trouvailles théâtrales, comme au moment où ceux-ci viennent se mêler à l’auditoire pour nous raconter des parcelles de leurs vies, le match de la vie de soldats canadiens en Afghanistan, ou encore "la danse à Stéphane".

Vertiges

 

La trame sonore, assurée en direct par Josué Beaucage et un percussionniste, ajoute une dimension importante à cette création multidisciplinaire.  Et c’est aussi sans artifices que les comédiens nous livrent leur message, dans une beauté et une fluidité empreintes d’un esthétisme délectable dans certains tableaux.

 

Vertiges

 

Et ils sont où, les vertiges?  Probablement dans la tourmente des questions posées, dans le rythme incessant des rencontres impossibles, dans la vie qui s’avance souvent dans des directions inattendues, dans nos vies que nous retrouvons dépeintes avec émotion durant cette pièce qui dénonce et parle de nous…

 

Vertiges

 

Qu’attendez-vous?  La pièce Vertiges est présentée au Théâtre Périscope jusqu'au 2 octobre…

 

Idée originale : Alexandrine Warren, Olivier Lépine, Jocelyn Pelletier et Marie-Renée Bourget Harvey
Mise en scène : Olivier Lépine
Distribution : Frédérique Bradet, Guillaume Boisbriand, Chantal Dupuis, Jonathan Gagnon, Steve Gagnon, Laurie-Ève Gagnon, Israël Gamache, Marie-Hélène Gendreau, Jean-Michel Girouard, Maryse Lapierre, Olivier Lépine, Édith Patenaude, Jocelyn Pelletier, Maxime Perron, Renaud Philippe, Claudiane Ruelland, Alexandrine Warren, Josué Beaucage, Millimetrik.
Équipe de création : Marie-Renée Bourget Harvey, Daniel Bélanger, Hubert Gagnon, Renaud Philippe, Josué Beaucage et Millimetrik.

Théâtre Périscope

crédit photos: Renaud Philippe
 

PARTAGER
Article précédentNouvel album de Jonas- Big Slice
Article suivantOscar