Philippe Bond… Joueur de tours de père en fils !

 

alt

C’est un Philippe Bond en pleine forme et en pleine possession de ses moyens qui s’est présenté le 9 novembre 2010 sur la scène de la Salle Albert-Rousseau à Ste-Foy, pour son tout premier « One-Man Show ».

Bond, qu’on a eu l’occasion de voir en première partie des 412 spectacles « Suivre la parade » de son collègue Louis-José Houde, n’en est tout de même pas à ses premières armes en humour. En effet, il a fait partie de l’équipe d’humoristes « joueurs de tours » des gags du Gala Juste pour Rire, il y a quelques années.
alt
Son passé de joueur de tours refait en fait surface à plusieurs reprises durant son spectacle alors qu’il nous raconte ce penchant qu’il a depuis son enfance à faire ce genre de farces. Philippe partage avec nous ce qui le fait rire, ses expériences personnelles passées, le tout dans le cadre de sa vie familiale. On apprend que c’est son père qui l’a beaucoup inspiré et encouragé à se faire confiance pour entreprendre le métier d’humoriste.

Son spectacle est parsemé de plusieurs épisodes familiaux, de sa tendre enfance jusqu’à ce qu’il quitte le foyer familial, à l’âge de 28 ans…. Eh oui… Un Tanguy !!
alt

Il n’hésite pas à nous raconter les péripéties de son père aux prises avec la fonction d’appel en attente d’un téléphone, son intrusion dans la maison de Star Académie et lorsqu’il l’a oublié à la quincaillerie étant enfant…. Philippe nous raconte également ses expérience de gardiennage et de sorties avec ses deux jeunes neveux…. Hilarantes aventures !!! Ses oncles, tantes, frères, sœur, meublent la grande majorité de ses gags… et on doit avouer qu’il est très efficace.

Le public, assez jeune en général, se tord de rire à plusieurs reprises. Facile, avec son style très verbomoteur et ses descriptions très « visuelles » des évènements drôles…. Son interprétation d’employés et de gérant de Wal-Mart est à se rouler par terre !

Philippe est appuyé aux textes par Sylvain Laroque en tant que Script-éditeur, ce qui n’est pas sans aider à la saveur de ses gags. C’est un humour relativement léger et il ne donne pas dans la vulgarité. Contrairement à d’autres humoristes, il utilise très peu de sacres et les références à « en bas de la ceinture » sont tout à fait subtiles…. Beaucoup de non-dit, ce qui s’avère même encore plus drôle que l’utilisation de langage cru…
alt
En bref, un spectacle d’humour « clean », très drôle, et accessible à un très grand public.

Philippe Bond, de retour en supplémentaire les 17 et 18 décembre  2010 à la salle Albert-Rousseau…


PARTAGER
Article précédentHomme de ménage
Article suivantThéâtre sans animaux!