À Québec Le colis de Gaël D’Ynglemare

Le colis, scénarisé et réalisé par Gaël D’Ynglemare (nommée aux Prix Jutra pour son premier court-métrage Pas de deux sur chanson triste ainsi que lauréate du Prix Génie du meilleur court-métrage canadien pour Capacité 11 personnes), sortira en salle le 1er avril.

 

Le film met en vedette les acteurs Emmanuel Bilodeau et Gildor Roy dans les rôles principaux. Sylvie Léonard, Jean-Marie Corbeil, Evelyne de la Chenelière, Alice Morel-Michaud, François Léveillé, Christine Harvey, Paul Doucet, Pierre Verville, Luc Senay, Janine Sutto, Pierrette Robitaille, Bruno Landry et Jean-François Mercier complètent la distribution.

 

Le Colis est une comédie loufoque, à la fois drôle et touchante sur la dégringolade de deux hommes qui n’ont, en apparence, rien en commun. Michel, un petit courrier criblé de dettes à qui la vie ne sourit pas beaucoup et Jacques, un joueur compulsif, gestionnaire et propriétaire immobilier à qui la vie souriait pourtant beaucoup. Deux êtres étrangement réunis à la croisée des mauvais chemins.

 

Diplômée en cinéma et en scénarisation de l’UQÀM, Gaël d’Ynglemare a également été nommée aux Prix Gémeaux pour meilleur texte avec No Vacancy. En plus de ses courts métrages, elle a signé deux documentaires : MiXmania, le réveil et C’est aussi ça la vie. Avec Le colis, elle nous offre son premier long-métrage de fiction.

 

Produit par Yves Fortin et Sonia Despars de Productions Thalie Le colis compte au sein de son équipe Jean-François Lord à la direction photo, Marjorie Rhéaume à la conception visuelle et Valérie Gagnon-Hamel à la création des costumes. Le montage a été réalisé par Gaël D’Ynglemare et Alain Baril et la musique originale est signée Jean-François Lemieux et Guy Kaye.

 

Le film est distribué par Les films Christal (sous-distribution Les films Séville) et prendra l’affiche au Québec le 1er avril 2011.

 

Visionnement de presse

Mardi 22 mars à 10 h au Cineplex Ste-Foy

 

Page Facebook officielle : www.facebook.com/LeColis

PARTAGER
Article précédentNicole Martin
Article suivantRonfard, Nu devant son miroir