Robin Leduc – Hors-Pistes

Gagnant du Prix Félix Leclerc 2010 aux Francofolies de La Rochelle, cet auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste Français lancera, le 7 juin prochain, un premier album intitulé Hors-Pistes. Il sera également en spectacle aux Francofolies de Montréal les 15 et 16 juin prochain.

Ce CD charmeur et irrésistible est très entraînant, dès la première écoute j’ai les rythmes qui me trottent dans la tête. Si vous aimez le son de trompette et de saxophone vous serez bien servi.  Ce Hors-Pistes est une ode à la simplicité imprévisible.  Les arrangements musicaux tirent aussi bien vers le rock dégraissé que vers les pulsations africaines, les fanfares, les grands espaces américains, les chansons françaises et la pop « bluesée ». Un cocktail varié. Quant à la voix, elle est grave, quelquefois plus haut perchée nous faisant suivre la mélodie avec aisance.

Les photos de son album sont à l’image du titre de son CD Hors-Pistes. C’est « full concept ».  Ses chansons aussi sont hors-normes ou Hors-pistes.

Les paroles de ses chansons sous forme d’autodérision et joueuses sont incluses ainsi que le nom des musiciens pour chacune d’entre elles. En tout, 11 extraits qui ont du groove. On y parle d’une personne très maladroite « Je casse tout », il a besoin d’une femme ou du moins de sexe avec elle «  Ma dose de moral », il est en panique « laissez-moi passer », il nous dit de sortir de notre zone de confort, de changer nos habitudes « Pas d’inquiétude », de désespoir et d’espoirs « Mes idéaux, Coin de rue », ne plus être sur la même longueur d’ondes, une relation qui ne va pas comme on veut « Tu montes et moi je descends, Offense », d’ennui ou d’indifférence « Mais qu’est-ce que ça peut faire? ».  On retrouve une chanson en anglais « Watch the Rain », et malgré le titre de celle-ci « Zudycoote Song »  elle ne l’est pas.

On peut se compter chanceux que Robin Leduc chante en français, lui qui était plutôt prédisposé à différents apprentissages tels que le rock, la guitare jazz et la culture musicale anglophone.  Il a croisé sur sa route un jour le batteur Jean Thévenin, le claviériste Cyrus Hordé et le guitariste Valentin Montu, qui forment autour de lui les Pacemakers.  Ils lui ont redonné foi en son talent d’auteur-compositeur.  L’album de JP Nataf « Plus de sucre », a été pour lui une révélation et une influence certaine tout comme Serge Gainsbourg, Alain Souchon, Léo Ferré, et bien d’autres.

Grâce à tous ces gens ou influences, on peut légitimement inscrire Robin Leduc parmi les forces de la chanson française, c’est de la fraîcheur à l’état pur et Hors-pistes en est la preuve.

 

http://www.myspace.com/robinleducandthepacemakers

www.sixmedia.ca