Quel beau dimanche au Festival de jazz Etcetera de Lévis

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
63
Joel Thibault
Joel Thibault

En début d’après-midi, le chanteur Michel Rondeau entouré de ses amis-musiciens a conquis les spectateurs. Abordant le répertoire des crooners des années 50-60 et 70, il a présenté des versions revisitées de classiques de Sinatra, Aznavour, entre autres, en permettant à ses solides et aguerris acolytes de se faire valoir. Soulignons les solos toujours intenses du saxophoniste Joel Thibault.

 

 

 

François D'Amours et ses musiciens
François D'Amours et ses musiciens

Par la suite, à la scène Desjardins, le quartet du saxophoniste François d’Amours a présenté un hommage à Cannonball Adderley. Formidable concert alors que la section cuivre, soit François d’Amours au saxo et Maxime St-Pierre à la trompette, se faisait forte et soudée dans des lignes mélodiques rappelant ce grand saxophoniste du jazz qu’est Cannonball. Commentant la carrière musicale de cet artiste, François d’Amours nous en a donné une bonne illustration dans un style parfois soul, gospel et funk. Une invité , la chanteuse Christine Dubois nous a offert deux chansons avec une voix et une présence très intéressantes. Soulignons les impros brillants du pianiste Denis Faucher. On retient de ce groupe une formidable symbiose musicale et une sonorité d’ensemble des plus agréables.

 

Jessica Vigneault
Jessica Vigneault

La petite scène nous a ensuite offert un récital intime, pourrait-on dire, de Jessica Vigneault, la fille de Gilles. Inspirée par les sources de la chanson française, le jazz américain ainsi que la chanson et la poésie québécoise, elle nous a donné un concert séduisant au piano. Avec ses deux musiciens (Fraser Hollins à la contrebasse et Richard Irwin à la batterie) et grands complices, Jessica s’est fait douce, forte, émouvante, tendre. Bill Evans, Léo Ferré, Sylvain Lelièvre, Moustaki étaient au programme dans une facture jazz. Il fallait voir en ce milieu d’après-midi tous les spectateurs si attentifs et séduits. Très joli concert, agréable à l’oreille et à l’âme.

 

 

 

Marie-Christine Depestre
Marie-Christine Depestre

La révélation de la journée demeure sans hésitation la chanteuse Marie-Christine  Depestre. Accompagnée de sept excellents musiciens, elle nous présente ses chansons et du répertoire pop, jazz, disco, soul et funky. Mais le tout est comme elle l’affirme elle-même : arrangé  à la sauce Marie-Christine. De ses compositions, retenons la magnifique Port-au-Prince, rappelant ses origines haïtiennes et Walk in Beauty. Jolie, sensuelle, généreuse, énergique, intense, Marie-Christine danse, saute, virevolte, chaloupe. Bref, elle vibre ! Avec une satisfaction évidente, elle met en évidence tous ses musiciens au fil des pièces. Et elle entraine la foule à chanter et danser même. Émouvante au piano, elle nous communique sans cesse une énergie et un enthousiasme intarissable. En fin de concert, on en a redemandé du Marie-Christine !

Oui, ce fut une grande et belle année cette 5e  édition. On rêvera à l’an prochain !

www.jazzlevis.com

crédit photos: Caroline Demers