Charles Dubé III – l’album en magasin dès le 1er novembre

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
Charles Dubé III
Charles Dubé III

Comme il est agréable d’écouter cette belle voix douce avec une musique tranquille et reposante. Ce troisième album de l’auteur-compositeur de « Réverbère » et  « Un ciel pour le soleil » nous fait plaisir avec ce nouveau cadeau pour le cœur et les oreilles intitulé « Charles Dubé III ». Sa manière d’écrire appelle le dialogue et donne le goût de la liberté.

Avec Rick Haworth et Jocelyn Tellier (complices retrouvés du premier album) à la réalisation et aux arrangements, Edgar Bori à la direction artistique, Charles Dubé a su créer un tout envoûtant qui continuera à ravir un large public, alliant mélodies attirantes et arrangements pop-modernes, soutenus par une interprétation sans faille. Produit par Productions de l’onde, la maison de disque créée par Edgar Bori, l’album Charles Dubé III sera en magasin le 1er novembre prochain.

 

Charles Dubé sait jumeler les mélodies accrocheuses à des propos tantôt ensoleillés et tendres, tantôt lucides, fragiles et poétique. « Que pour toi » dont les paroles et la musique sont de Charles Dubé, lui a été inspiré du poème « Green », de Paul Verlaine. Même chose pour « La flamme d’or » inspiré du poème « Qu’est-ce que pour nous, mon cœur… » D’Arthur Rimbaud.

Toutes ses pièces nous enchaînent littéralement sur les chemins du bonheur de cette légèreté d’être. Un souffle transportant un plaisir contagieux de vivre avec « Distrait, mais bien », « Les étoiles tombent », « l’homme-camion », « Sous la fenêtre » et « Fière allure ».

Ce qui est très agréable, c’est qu’on peut suivre dans le livret toutes les paroles des chansons et des photos du même petit bonhomme que dans ses vidéos. Un petit bonhomme animé qui lui donne l’inspiration voulue.  Très bonne idée ce concept que je vous invite à aller voir sur son site. Ces vidéos ont été réalisées par Radar Films dans le cadre de la sortie de l’album « Charles Dubé III ».

Charles Dubé, nous expose aussi des univers plus sensibles révélant une vulnérabilité cachée jusque-là, « Prendre un verre », « À mon secours », « Dragon de feu » et « La flamme d’or ».

 

http://www.charlesdube.com/

http://www.charlesdube.com/?page_id=9

http://www.productionsdelonde.com/

http://www.paulettedufour.com/

http://www.clraymond.com/