L’Autre Gala de L’ADISQ célèbre la diversité et la créativité musicales québécoises

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
59
Les animateurs Les Denis Drolet de l'Autre Gala
Les animateurs Les Denis Drolet de l’Autre Gala

L’Autre Gala de l’ADISQ (pour Association québécoise de l’industrie du disque du spectacle et de la vidéo) célèbre la réussite de l’industrie du disque mais surtout la vivacité, l’innovation, et la diversité de la création musicale, et plus généralement de la Culture québécoise tout en soulignant par les Félix de l’Artiste de la francophonie s’étant le plus illustré au Québec et de l’Artiste québécois de l’année s’étant le plus illustré hors Québec, son appartenance et son rayonnement au sein de la francophonie. Le temps d’une soirée et de 23 Félix qui sont autant d’hommages, la grande famille de la musique se trouve donc réunie au-delà des indifférences ou querelles de styles et de genres qui, parfois, comme dans toutes les familles, peuvent avoir lieu.

La 34ème édition se déroulait ce lundi 22 octobre pour la deuxième année consécutive au Théâtre Saint-Denis à Montréal. Elle était animée pour la première fois par Les Denis Drolet, célèbres pour leur humour tendance absurde. Les Denis Drolet sont d’ailleurs nominés pour leur nouveau spectacle pour la catégorie Humour du Gala de L’ADISQ du 28 octobre prochain.

Le monde de la musique avait répondu présent pour cette remise 2012.

Et les gagnants sont …….!!

Album de l’année – Alternatif: Apprentie guerrière : Fanny Bloom
Album de l’année – Anglophone: Old Ideas : Leonard Cohen
Album de l’année – Choix de la critique :  Astronomie : Avec pas d’casque
Album de l’année – Classique / Orchestre et grand ensemble : Bruckner 4 : Orchestre Métropolitain, Yannick Nézet-Séguin (gagnant pour la deuxième année consécutive dans cette catégorie)
Album de l’année – Classique / Soliste et petit ensemble : Petit Noël : Alain Lefèvre, Quatuor Philippe Dunnigan
Album de l’année – Classique / Vocal : A Napolis Marc Hervieux
Album de l’année – Country : Une femme libre : Renée Martel
Album de l’année – Hip-Hop : Havre de Grâce : Radio Radio
Album de l’année – Instrumental : Sagapool : Sagapool
Album de l’année – Jazz création : Opus Jazz : Julie Lamontagne
Album de l’année – Jazz interprétation : All The Way : Susie Arioli
Album de l’année – Jeunesse : Les zédemis : Shilvi
Album de l’année – Meilleur vendeur : Star Académie 2012 : Artistes variés
Album de l’année – Musiques du monde :  Les Fauves : Écho Kalypso
Album de l’année – Reprises :  Star Académie 2012 : Artistes variés
Album de l’année – Rock : Que du vent : Les Cowboys Fringants
Album de l’année – Traditionnel : Petit grain d’or : Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs
Album ou DVD de l’année – Humour : L’album du peuple – Tome 8 : François Pérusse
Artiste de la francophonie s’étant le plus illustré au Québec :  Stromae Belgique
Artiste québécois de l’année – Interprétation autres langues : Patrick Watson Adventures in your own backyard
Artiste québécois de l’année s’étant le plus illustré hors Québec :  Cœur de pirate
Spectacle de l’année – Humour : Le temps qui court : Lise Dion
Vidéoclip de l’année : Camouflar de Galaxie

Star Académie 2012 gagnant de Album de l’année - Meilleur vendeur et de Album de l’année – Reprises
Star Académie 2012 gagnant de Album de l’année – Meilleur vendeur et de Album de l’année – Reprises

La Star Académie 2012 est sortie grande gagnante de ce gala en étant la seule à récolter deux Félix. Plus généralement, les «grands» de la musique et de l’humour québécois quoique souvent nominés n’ont pas été les plus primés Heureux choix que le Félix Album de l’année – Anglophone remis à Old Ideas de Leonard Cohen pour cet artiste internationalement reconnu qui remportait ainsi son…1er Félix!

La 34ème édition de l’Autre Gala de l’ADISQ a ainsi confirmé la riche diversité et le bouillonnement de la musique québécoise et de son industrie du disque à travers les artistes nominés dont ceux, présents sur scène pour une performance, nous ont donné un aperçu plus que convainquant.

Comme le veut la tradition, les récipiendaires présents sont donc, tour à tour, montés sur l’estrade pour recevoir leur prix dans un mélange d’émotion, de joie et de reconnaissance pour leurs proches qui les ont soutenus ou pour ceux et celles professionnel(les)s de la musique qui accompagnèrent leur projet de création qui leur vaut ce soir ces prix hommages.

L'Autre gala de l'ADISQ : Marc Hervieux gagnant de Album de l’année - Classique / Vocal pour A Napolis
L’Autre gala de l’ADISQ : Marc Hervieux gagnant de Album de l’année – Classique / Vocal pour A Napolis

Notons plus particulièrement Marc Hervieux et les musiciens de l’Orchestre Métropolitain qui ont tenu à souligner, à juste titre, l’importance que revêt la musique classique dans le paysage musical québécois que ce soit pour le nombre de ventes d’albums, l’importance en nombre de son public comme sa jeunesse, ou encore son rayonnement à l’étranger.
Les Cow boys Fringants et leur note d’humour caustique sur la répartition des artistes dans les différentes catégories du Gala.
Le moment d’émotion de Shilvi associant sur scène, en leur présence sur l’estrade, ses enfants pour leur place dans sa création.
Julie Lamontagne
qui a rappelé la part du rêve dans la réussite mais aussi des difficultés et des doutes et a eu la délicatesse de rendre hommage à Lorraine Desmarais, son professeur et mentor, mais nominée malchanceuse de cette année.
Par contre, le passage sur scène de Galaxie laisse une drôle de sensation. Fallait-il vraiment être suspendu à un téléphone intelligent pour lire la liste des professionnels associés à cette création et les remercier. Si c’était de l’humour il était plate, si c’était une vraie incapacité de se souvenir des noms c’était désolant.

 

Fanny Bloom
Fanny Blloom

Au cours de la soirée, plusieurs formations et musiciens, tous nominés pour un ou plusieurs Félix du Gala ou de L’Autre Gala ont donné une performance illustrant la diversité et mais l’excellence de nos artistes sélectionnés dans cette édition des galas de l’ADISQ : le rappeur Koriass; nominé dans 2 catégories des Galas de L’ADISQ: Album hip hop et Auteur ou compositeur. Le Band Canailles (Daphné Brissette Dan Tremblay, Alice Tougas St-Jak, Benjamin Proulx-Mathers Annie Carpentier Tony le Tigre Érik Evans J.P. Tremblay Bernard Adamus) qui allie dans une anarchie contagieuse comme il le déclare eux-mêmes, bluegrass, folk cajun, zydeco, country, bluegrass, et ragtime nominé pour l’Album de l’année – country et L’Album de la critique . Le groupe folk rock Kain (Steve Veilleux Yannick Blanchette, Patrick Lemieux et Yves Maheu) 3 fois nominé pour le Gala de l’ADISQ dans les catégories Groupe de l’année, Album Pop et Chanson populaire. La chanteuse-pianiste Catherine Major, elle aussi 3 fois nominée au Gala de L’ADISQ pour l’Album de l’année – Adulte contemporain; Auteur ou compositeur et arrangeur. L’auteure-compositeur-interprète acadienne Lisa Leblanc : nominée à l’Autre Gala dans 2 catégories : Album de l’année – Choix de la critique 4 fois nominée au Gala : Album de l’année – Folk; Auteur ou compositeur de l’année ; Interprète féminine de l’année et –Révélation de l’année. La pianiste de jazz Julie Lamontagne nominée et lauréate pour l’Album de l’année –Jazz création

Dommage que Les Denis Drolet aient eu malheureusement parfois bien du mal à sortir du laborieux dans cet exercice de style si difficile d’animer un gala. Il est vrai que le format imposé est probablement plus à mettre en cause que les artistes eux-mêmes  : Un spectacle de 2h30 durant lequel sont remis 23 prix soit un prix toutes les 6.minutes30 !!. Dés lors, on est bien loin d’une animation durant laquelle les animateurs ont le temps de prendre le spectateur par la main pour l’ emmener vers leur univers ni même vers, d’ailleurs, aucun univers. On leur demande peut-être trop de déclencher des rires sur commande entre les interstices laissés vacants par l’objet principal de l’événement, la remise de distinctions, au rythme d’un tir saccadé d’une mitraillette mise en permanence sur la position marche-arrêt-marche-arrêt et ce devant un public forcément nerveux devant l’attente des résultats, de leurs résultats.

Aussi, leur présentation d’introduction en hommage à la diversité de la musique québécoise, au disque et à la place qu’il occupe dans toutes les étapes de nos vie comme leurs interventions entre les remises des Félix sur les traditions québécoises, la difficulté de vivre (surtout financière) son statut d’artiste, ou les genres musicaux et artistes honorés dans ce gala étaient pavées de bonne intention et leur humour sur l’absurde mis au service de la prestation demandée …mais cela frôlait parfois le déplacé et la dynamique du rire n’était, elle, pas toujours au rendez-vous. Compte tenu des spécificités de ce gala, il vaudrait peut-être mieux se diriger vers des maîtres de cérémonie dont la fonction n’est pas d’animer sur la base de l’humour mais de mettre en valeur avec sobriété et effacement, les récipiendaires, les artistes venus sur scène pour faire des performances et à travers eux la création musicale.

 Radio Radio gagnant de Album de l’année - Hip-Hop pour Havre de Grâce
Radio Radio gagnant de Album de l’année – Hip-Hop pour Havre de Grâce

Espérons enfin que pour son 35ème anniversaire l’ADISQ saura trouver à ce gala un nom un peu plus valorisant pour lui et les artistes qui y sont nominés que juste l ‘Autre Gala soulignant ainsi essentiellement qu’il n’est pas(?) le principal Gala de l’ADISQ.

Rappelons que l’Autre Gala de l’ADISQ était précédé à 16h au Club Soda du Gala de l’Industrie. Animé par Claudine Prévost, il a remis 23 Félix industriels récompensant et soulignant le travail de l’année de nombreux artisans, producteurs et professionnels indispensables à l’existence même de la création, et de la scène musicales comme à l’industrie du disque. : Agence de spectacles / Anthologie / Arrangeur / Concepteur d’éclairage / Diffuseur de spectacles / Émission de télévision – Humour / Émission de télévision – Musique / Équipe de promotion / Équipe de relations de presse / Événement / Maison de disques / Maison de gérance / Maison de production de vidéoclips / Metteur en scène / Pochette de disque / Prise de son et mixage / Producteur de disques / Producteur de spectacles / Réalisateur de disque de l’année / Salle de spectacles / Scripteur de spectacles / Site Internet / Sonorisateur. Le Gala de l’Industrie était diffusé sur webpresse.ca.

 Shilvi gagnante de l'Album de l’année – Jeunesse pour Les zédemis
Shilvi gagnante de l’Album de l’année – Jeunesse pour Les zédemis

L’Autre Gala de L’ADISC, mode d’emploi :

La réglementation des Félix a connu, pour L’Autre Gala de L’ADISC quelques modifications cette année : la création du Félix Album Choix de la critique dont les nominations et le gagnant sont déterminés par un grand jury composé de journalistes et de professionnels de l’industrie sur la base du critère de la qualité artistique de l’œuvre. C’est la seule catégorie Album où les chiffres de ventes ne sont pas pris en considération. Sont admissibles, les albums francophones ou instrumentaux, de création originale, qui sont en nomination dans l’une ou l’autre des catégories Albums ou les catégories Industrielles reliées à un album.
La catégorie Album de l’année – Jazz interprétation accepte dorénavant les créations dans une autre langue.
Le vote de la catégorie Vidéoclip de l’année se fait désormais par un jury spécialisé et non plus par l’Académie.
Plus traditionnellement, L’ADISQ a procédé, pour les deux galas réunis, au recensement des produits albums, spectacles, vidéoclips et émissions de télévision mis en marché entre le 1er juin 2011 et le 31 mai 2012. Les nominations ont été déterminées sur la base de la candidature de 194 albums, 62 spectacles, 43 vidéoclips et 14 émissions de télévision. Le comité de scrutin a validé la catégorie dans laquelle concouru chacun des albums ou interprètes de l’année.

Il existe plusieurs modes pour déterminer les nominations et les gagnants des Félix selon la nature des catégories. Pour certaines, les nominations et les gagnants sont déterminés par des jurys spécialisés, dont les membres sont sélectionnés en fonction de leurs connaissances approfondies des secteurs concernés et de l’absence de toute forme de conflit d’intérêts. Les nominations et les gagnants de plusieurs autres catégories sont déterminés par un vote des 781 membres de l’Académie : compagnies membres de l’ADISQ, jurés, et directeurs musicaux des stations de radio commerciales de langue française inscrites au magazine Le Palmarès. Contrairement au Gala de l’ADISQ, le processus des nominations et des gagnants de l’Autre Gala n’intègrent pour aucun Félix un vote populaire. (Source site Internet de l’ADISQ)

L’Autre Gala de l’ADISQ était diffusé, pour une cinquième année consécutive, sur les ondes de MusiquePlus et MusiMax.

 

L’équipe de conception :
Animation et aux textes : Les Denis Drolet
Mise en scène : Stéphan Dubé
Réalisation : Pierre Séguin
Direction musicale : Alex McMahon
Production au contenu de MusiquePlus et MusiMax : Karlof Galovsky
Direction du Gala : Julie Gariépy
Production exécutive du Gala de l’ADISQ : Céline Laberge
Supervision de l’ensemble des opérations de nomination et de vote : cabinet d’experts-comptables Raymond Chabot Grant Thornton,

Partenaires
Le Fonds Harold Greenberg, Patrimoine canadien et la SODEC.
SiriusXM pour la catégorie Artiste québécois de l’année s’étant le plus illustré hors Québec
Galaxie, pour catégorie Album de l’année Hip-Hop. Dans ce cadre, Radio Radio gagnant du Félix Hip-Hop s’est vu remettre la bourse du Prix Étoiles Galaxie accompagné d’une bourse 5 000 $.

Les œuvres des quelques 115 nominés toutes catégories confondues peuvent êtres (re)découvertes sur http://www.adisq.com

Crédit photos : Véronyc Vachon