Livre : Pas d’histoire, les femmes !

Pas d'histoire, les femmes! Éditions du remue-ménage (photo : courtoisie)
Pas d'histoire, les femmes! Éditions du remue-ménage (photo : courtoisie)
Pas d'histoire, les femmes! Éditions du remue-ménage (photo : courtoisie)
Pas d’histoire, les femmes! Éditions du remue-ménage (photo : courtoisie)

Les Éditions du remue-ménage nous ont habitués à des livres de qualité et leur dernière parution ne fait pas exception. Sous une couverture éloquente illustrée d’une œuvre d’Alexandra Levasseur (Hunting Season, 2012), nul doute que l’ouvrage va venir brasser la cabane. C’est qu’il faut en brasser des affaires, il faut en brasser des personnes, il faut en brasser des institutions pour rendre à César ce qui lui appartient, en l’occurrence le mérite des femmes dans l’histoire, leur propre histoire, pour obtenir une place en tant que «vraie personne» dans la société. Car aucun homme sur cette planète ne s’est jamais levé un beau matin en se disant «Tiens, aujourd’hui, je vais donner une existence aux femmes.» Oh que non, bien au contraire.

Maintenant qu’un bout de chemin a été parcouru par d’autres depuis 150 ans, qu’en reste-t-il dans l’histoire enseignée et diffusée? Très peu. On connaît bien les batailles des hommes qui ont libéré les afro-américains de l’esclavagisme, qui ont lutté contre l’occupation étrangère en Inde et on vénère le maître spirituel bouddhiste qui tient mordicus à faire reconnaître l’indépendance du Tibet. Mais pouvons-nous nommer ne serait-ce qu’une de celles qui ont travaillé sans relâche pour libérer la moitié de la population mondiale que représentent les femmes? Moins facile… Car les femmes n’existent pas dans l’Histoire, leurs batailles et leurs revendications sont, consciemment ou non, évacuées des livres historiques, de l’enseignement et des médias avec, pour résultat, que nous n’en avons aucune trace dans notre mémoire collective. Les femmes n’ont pas de passé, il ne leur est pas transmis le souvenir de ce que les autres avant elles ont dû sacrifier pour avoir le statut qu’elles ont aujourd’hui. Et c’est terrible. Ce blanc de mémoire imposé par la société, faite par et pour les hommes faut-il le rappeler, est le plus grand leurre qui soit : sans mémoire d’où elles viennent, elles ne peuvent choisir où elles doivent aller. L’illusion est quasi-parfaite : il semble aux jeunes femmes d’aujourd’hui que l’apparente égalité des femmes dans la société actuelle ait toujours été ainsi et qu’aucune autre bataille n’est plus à faire. Alors pourquoi devrions-nous être vigilantes à notre propre sort?

L’historienne Micheline Dumont, professeure émérite de l’Université de Sherbrooke, nous fait ce cadeau de nous donner le passé qui nous manque en tant que société. Dans Pas d’histoire, les femmes !, elle regroupe des coups de gueule bien sentis écrits de sa plume indignée par les propos véhiculés dans les médias, s’insurge contre l’omission volontaire des activités des femmes qui travaillent pour faire reconnaître leur existence et leurs droits. Une lecture passionnante et accessible qui ajoute une nouvelle dimension au regard que l’on porte à notre passé pas si lointain. Chaque fois qu’a été effacée la présence des femmes, Micheline Dumont s’est empressée de repasser derrière pour réécrire ce qu’on a voulu faire oublier. Ses textes personnels tout comme ses textes de recherches, remis dans leur contexte historique, permettent de retracer l’histoire des femmes du Québec comme à l’international… et de se souvenir à quel monde d’hommes elles ont dû faire face. Les déclarations masculines répertoriées dans ce livre sont tout simplement hallucinantes et il serait judicieux pour chaque femme de s’en rappeler, sinon comment éviter de régresser dans ce passé qu’on a du mal à se rappeler? C’est ce que ce livre veut transmettre : l’héritage historique des femmes du Québec pour ne plus souffrir d’amnésie collective. Un très beau cadeau à se faire.

Micheline Dumont, historienne (photo : courtoisie)
Micheline Dumont, historienne et auteure (photo : courtoisie)

Micheline Dumont est pionnière des recherches en histoire des femmes au Québec. Elle a enseigné l’histoire à l’Université de Sherbrooke, est membre du collectif Clio et a publié plusieurs ouvrages féministes dont L’histoire des femmes au Québec depuis quatre siècles, Le féminisme québécois raconté à Camille et, en collaboration avec Louise Toupin, La pensée féministe au Québec.

 

 

 

 

Pas d’histoire, les femmes ! – Micheline Dumont
Histoire du Québec
Maison d’édition : le remue-ménage
Parution : 9 avril 2013
ISBN : 978-2-89091-447-6
223 pages
Prix de détail suggéré : 21.95$