Les héros, ça s’trompe jamais tome 1

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
30
Les héros, ça s’trompe jamais tome 1
Les héros, ça s’trompe jamais tome 1

Un seul regard suffit pour les aimer. Forts, beaux et intègres, les frères Grondin semblent être des gaillards inatteignables et inébranlables. Max, l’aîné, est un protecteur-né à qui son entourage accorde une confiance aveugle. Philippe, de son côté, mène d’une main de maître l’entreprise familiale et se réfugie dans son rôle de père depuis la mort de son épouse. Deux hommes de coeur, des héros à leur façon. Qu’advient-il lorsque le coup de foudre les frappe l’un après l’autre, bouleversant leur vie bien réglée ? Se laisseront-ils dérouter aussi facilement ? Ainsi mis au défi, les frères se retrouveront confrontés aux émotions profondément humaines et déstabilisantes que provoque l’amour !

D’abord sorti en format numérique sous la forme de 6 épisodes, Les héros, ça s’trompe jamais, fait maintenant la transition vers le format papier. Voici donc, le premier tome de cette trilogie romantique, dont le tome 2 sortira à l’hiver 2014 et le tome 3 sera prêt pour l’automne 2014.

Ce genre de bouquin s’adresse principalement aux femmes, adeptes de «Chick lit» ou de romans Harlequins ou de romans d’amour.

Personnellement, je suis fervente de «Chick lit», mais pas nécessairement de romans Harlequins avec l’homme à l’allure parfaite et la femme en détresse, mais je dois dire que Marie Potvin a eu le talent et l’habileté de susciter mon intérêt, en créant une panoplie de personnages, assez différents les uns des autres, avec des vies qui s’entremêlent et des histoires passionnantes, si bien que je me suis laissée prendre au jeu et j’ai voulu poursuivre ma lecture. Et je ne vous cacherai pas que j’ai versé quelques larmes à la fin du premier tome. Ce qui est agréable également, c’est qu’on entrevoit ce que pourra nous amener la suite, dans ce tome 2 et on a déjà hâte à l’hiver pour sa sortie.

Il est certain que ce qui m’agace un peu dans ce genre de livre vient du fait que les personnages féminins ont un manque flagrant d’estime de soi et pour certains, elles sont dépendantes affectives. Donc, de les entendre se rabaisser la plupart du temps, cela m’énerve un peu. Mais je comprends que c’est le choix de l’auteure de personnifier ces femmes ainsi et, à l’opposé, de donner l’illusion d’homme parfait et trop sûr de lui, aux hommes de cette histoire.

Ce qui, par contre, me plait beaucoup dans ce bouquin, ce sont les amitiés qui se forgent, la solidarité féminine qui se crée, mais aussi les quiproquos, les mensonges, les doutes, les potins, et surtout l’amour que l’on voit naitre et grandir entre les personnages. On aime tous une histoire qui finit bien et on peut dire qu’on est choyé ici.

J’aime bien également le fait d’avoir un résumé en début de volume qui nous liste la panoplie de personnages et leurs liens entre eux, car je dois dire qu’au début, je m’y suis référée à quelques reprises.

Construit un peu sous forme de «soap américain», l’on se promène d’un personnage à l’autre, d’un lieu à un autre et d’une histoire à une autre, à toutes les 2 ou 3 pages. Ainsi, l’auteure réussit à créer une attente, un suspens, qui nous donne le goût de continuer à lire pour savoir ce qui va leur arriver. Et aussi, en sautant ainsi d’une histoire à l’autre, on a l’impression, en tant que lecteur, d’être dans la peau ou la tête de chacun des personnages et on s’y attache aisément.

La plume de Marie Potvin est très vive et fluide. On ne perd pas de temps dans les fleurs du tapis, ni dans des descriptions interminables. Ce sont surtout les dialogues qui priment ainsi que les réflexions des personnages.

Bref, voilà donc une belle trilogie qui s’annonce pour les femmes en manque de romantisme dans leur vie ou qui veulent se divertir avec un bon roman de «Chick lit».

Marie Potvin
Marie Potvin

Originaire de Vaudreuil, Marie Potvin a jusqu’ici publié ses romans en format numérique. Parus depuis 2011 et tous de véritables succès, ils lui ont permis de développer une large communauté de lectrices fidèles. Sa série Les héros, ça s’trompe jamais a d’ailleurs été considérée comme l’un des meilleurs livres de 2012 par Kobo, en plus de se retrouver dans les sommets des palmarès de ventes numériques de Bookeen store et dans le « Top livres français » d’Archambault.

En mars 2013, elle s’est lancée dans l’édition papier en regroupant trois de ses romans numériques dans un même livre : Il était une fois… Manon, Suzie, Flavie. Forte de cet accomplissement, elle renouvelle maintenant l’expérience avec son plus grand succès sous la forme d’une trilogie.

 

Nombre de pages : 432

Prix : 19.95$

http://www.editionsgoelette.com/

Si vous avez le goût de rencontrer l’auteure de ce livre, elle sera au Salon du livre de Sherbrooke.  Le Salon du livre de l’Estrie se tiendra du 17 au 20 octobre au Centre de foires de Sherbrooke.

Horaire des séances de dédicaces :

Marie Potvin – Les héros ça s’trompe jamais, tome 1

Vendredi : 14 h à 15 h 30 et 16 h 30 à 18 h 30

Samedi : 9 h 30 à 11 h 30, 12 h 30 à 14 h et 15 h 30 à 18 h 30

Dimanche : 10 h à 11 h

Pour plus d’informations, visitez : www.salondulivredelestrie.ca

Également, voici un concours intéressant  pour tenter de gagner une copie du premier tome de cette trilogie :

Laissez-vous tenter par vos jeux favoris du «pausecafé» dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec et courez la chance de remporter le nouveau roman de Marie Potvin Les héros, ça s’trompe jamais tome 1 !

Que préférez-vous : les mots cachés, les mots croisés, les mots abeille, les sudokus, les mots débrouillés ou les super grilles ?

Prix

Au total, 10 exemplaires de Les héros, ça s’trompe jamais tome 1(valeur unitaire de 19,95$) seront tirés ainsi qu’un lot surprise de livres des Éditions Goélette d’une valeur approximative de 50 $, soit une valeur totale d’environ 250 $.

Comment participer

Pour participer, vous devez remplir la grille du jour de votre jeu préféré (mots abeille, mots cachés, mots croisés, sudoku mots débrouillés ou super grille) dans Journal de Montréal ou le Journal de Québec entre le 1er et le 15 octobre 2013. Joignez vos nom, prénom, adresse et courriel. Envoyez-le au plus tard le 18 octobre à l’adresse suivante :

Concours – Des auteurs d’ici à lire!

Éditions Goélette

1350, rue Marie-Victorin

Saint-Bruno-De-Montarville QC J3V 6B9

 

POUR COMMANDER CE LIVRE SUR RUE DES LIBRAIRES, CLIQUER: