TVA- La Voix : c’est l’ultime ronde fracassante des Duels…l’intensité sera à son comble !

Joannie Roussel et Élie Dupuis
Joannie Roussel et Élie Dupuis

Les Coachs ont fait vivre toutes sortes d’émotions au public en présentant des chansons explorant des territoires parfois tristes, mais parfois joyeux, souvent sous le thème de l’amour, lors de la troisième et dernière ronde de Duels. Une chose est certaine, ça faisait des flammèches ce soir dans l’arène!

La soirée a commencé en grand avec l’interprétation ensoleillée de la populaire You Can’t Hurry Love qu’ont faite Éléonore Lagacé et Marie-Onile Rodrigue, de l’équipe de Louis-Jean Cormier. C’était un réel plaisir de regarder les filles bouger et s’amuser sur la scène. Marie-Onile a rendu Isabelle jalouse avec son aisance à faire des harmonies vocales, mais c’est Éléonore, qui a su utiliser ses « pouvoirs surnaturels », qui a remporté le Duel!

Les répétitions laissaient présager un Duel qui « fesserait fort » entre Julie Lefebvre et Marie-Pier Gamache… et les téléspectateurs n’ont pas été déçus! L’énergie que dégageaient les deux recrues de Marc Dupré lorsqu’elles ont chanté Je cours de Marie-Mai ont dû en jeter plusieurs par terre. Le public s’est levé d’un bond en les voyant s’affronter dans l’arène de La Voix. Même s’il a donné à chacune une note parfaite, Marc a choisi de poursuivre avec Julie. Le Coach Louis-Jean, converti à la pop-rock par ce duo, a décidé d’utiliser son dernier Vol pour intégrer Marie-Pier à son équipe alors qu’elle s’apprêtait à quitter la scène.

Éric Lapointe a lancé tout un défi à Pascal Caron et Philippe Touzel, qui ont eu à interpréter Déjeuner en paix. « Intensité » est le mot qui décrit le mieux cette solide performance au cours de laquelle les deux candidats ont réussi à laisser passer toute l’émotion qui se cache derrière les paroles de cette chanson de Stephan Eicher. Pour son aisance et son assurance, c’est Philippe qui a été choisi par Éric pour continuer l’aventure de La Voix.

Un coeur qui chante 

La Coach Isabelle Boulay a proposé une chanson sur l’abandon de soi à ses candidats Philippe Berghella et Julie Ménard : Je t’appartiens, de Gilbert Bécaud. Même lors des répétitions, la Coach avait déjà les larmes aux yeux, en entendant cette interprétation à la fois touchante et délicate. En écoutant Julie chanter, Isabelle avait l’impression « d’entendre un coeur qui chante ». C’est toutefois le timbre de voix du beau Philippe qui a séduit Isabelle. Communiqué de presse Pour diffusion immédiate

Pour son dernier Duel, Louis-Jean a choisi une pièce du mythique Marvin Gaye, Ain’t No Mountain High Enough, interprétée de façon unique et originale ce soir par Valérie Daure et Geoffroy Sauvé. Les accents de soul de la voix Valérie, combinés à la douceur de celle de Geoffroy en ont mis plein la vue. Au terme d’une réflexion difficile, le Coach Cormier a choisi Valérie et Marc a quant à lui sauvé Geoffroy en le volant.

Le futur interprète masculin de l’année à l’ADISQ… pour 10 ans! 

Marc Dupré a poussé Élie Dupuis et Joannie Roussel à se dépasser en interprétant Si seulement je pouvais lui manquer. C’était un Duel « totalement professionnel », « chargé d’émotion », qui aura valu des félicitations à Marc pour avoir monté un tel numéro. Les Coachs ont été touchés tant par le petit quelque chose de spécial, mais indescriptible dans la voix d’Élie que par la voix puissante et « large comme la mer » de Joannie. Élie, qui a remporté ce Duel, s’est fait prédire par la Coach Boulay rien de moins que « 10 ans d’affilée l’interprète masculin de l’année à l’ADISQ ».

La version de Don’t Stop Believing offerte par Emmanuelle Duval-Auger et Valérie Lahaie était tout simplement « remplie d’énergie ». Devant cette performance à couper le souffle, leur Coach Éric était bien embêté de choisir l’une des deux pour continuer l’aventure vocale. Il a suivi l’avis de son mentor Dan Bigras en allant du côté de Valérie. Y allant d’une comparaison inusitée, Dan a décrit sa voix comme un « mélange entre Lara Fabian et Breen LeBoeuf »!

Un Duel… à trois! 

La soirée s’est terminée sur une note exotique avec une version très hip hop de Papaoutai, de Stromae, offerte par Tamara-Lyne Weber-Fillion et le duo formé de David Lazcano et Éric Hurteau. Le défi de cette chanson – maintenir le rythme et avoir une diction rapide , ils l’ont relevé avec brio tout au long de ce Duel dansant. Isabelle, leur Coach, était fière de ses protégés et, voyant la symbiose entre eux, elle a eu « l’impression d’avoir mis ensemble deux frères et une soeur ». La gagnante, Tamara-Lyne, était très heureuse d’avoir triomphé, mais s’est tout de même dite un peu triste de voir partir ses adversaires.

Les équipes des quatre Coachs sont maintenant composées de huit candidats qui passeront à l’étape suivante : Les Chants de bataille. Rendez-vous la semaine prochaine!

Les fans qui voudront en savoir plus sur les coulisses de l’émission de ce soir pourront se rendre sur lavoix.ca ou écouter les prochaines émissions hebdomadaires, lundi et mercredi, à compter de 19 h 30, sur les ondes du Réseau TVA.

La compétition avance.  dimanche le 16 mars à 19h30: Les chants de bataille.
 www.lavoix.caLa Voix

@laVoixTVA

lavoixtva

© photo: OSA Images