La musique du spectacle Les Misérables en anglais: différent mais toujours aussi grandiose

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
57
Les Miserables
Les Miserables

Après avoir présenté la version francophone de «Romance et Révolution sur la musique des Misérables et plus» la semaine dernière, c’était au tour de la version originale en anglais avec une nouvelle distribution de chanteurs en ce dimanche de la fête des mères. Le spectacle est présenté avec la combinaison de trois groupes: l’Orchestre Philharmonique Équitable, les Productions Coracole (spécialisé en comédie musicale) et le choeur La Boîte Vocale. La comédie musicale Les Misérables en anglais est l’oeuvre de Alain Boublil et Herbert Kretzmer (paroles) et Claude-Michel Schönberg (musique), d’après l’oeuvre de Victor Hugo. La production anglophone est tout aussi spectaculaire et pleine d’émotions. Le choix du titre Romance et Révolution est tout à fait approprié, les paroles en français donnent une saveur «Romance» tandis que celles en anglais font ressortir le côté «Révolution».

Simon Côté (Javert) et Dave Handelman (Valjean)
Simon Côté (Javert) et Dave Handelman (Valjean)

Seuls les rôles principaux sont changés pour la version anglophone. Le reste du spectacle est semblable. Pour le synopsis et la critique des autres aspects communs aux deux spectacles, il faut lire l’article de la semaine dernière: http://info-culture.biz/2014/05/04/romance-et-revolution-sur-la-musique-du-spectacle-les-miserables-grandiose-et-emouvant

Toujours avec une formule orientée concert, l’orchestre interprète une pièce au début de chaque acte en guise d’ouverture. Quel beau choix pour débuter l’acte I que ce petit adagio du ballet «Les Saisons» du russe Glazunov, un thème que tout le Québec a entendu au générique du grand téléroman «Les belles histoires des pays d’en haut» durant des décennies. Tout le romantisme du spectacle est ainsi introduit.

Encore une fois la distribution impressionne vocalement. Les rôles secondaires sont joués par les rôles principaux de la version francophone, et vice-versa. Dave Handelman (Valjean) et Simon Côté (Javert) réussissent leurs paris de chausser d’aussi grandes pointures. La voix de Dave Handelman couvre bien le registre étendu de Valjean avec de beaux falsettos (voix de tête aiguë masculine), mais avec quelques faiblesses sur ses aigus en voix de poitrine. Il est toujours expressif et excelle autant dans les passages doux et tendres que dans les envolées vocales. Tout cela lui sert dans la chanson «Bring Him Home» qui lui mérite les applaudissements fournis de la salle. Simon Côté a une bonne voix ronde avec le grave nécessaire au personnage. Il est juste et agréable à entendre malgré qu’on aimerait plus de puissance quand il monte. Leurs deux voix ensemble emplissent bien tout le spectre musical, surtout dans la chanson «The Confrontation» où chacun complète l’autre.

Alisha Ruiss (Fantine)
Alisha Ruiss (Fantine)

Alisha Ruiss dans le rôle de Fantine est de calibre Broadway. Son jeu de mère dévouée et sa présence n’ont d’égal que sa voix puissante dans tous les registres. Sa belle voix chaude est un délice autant en voix de tête qu’en voix de poitrine (belting) tout en ayant un contrôle parfait de nuances. Son interprétation du classique «I Dreamed a Dream» donne des frissons. Sophia Kotsiopoulos n’a que 11 ans et elle joue une petite Cosette qu’on aimerait réconforter. Elle fait une interprétation juste de «Castle on a cloud» avec sa petite voix d’enfant.

Les Thénardier sont éclatants à chaque présence, surtout quand ils sont ensemble avec une belle complicité. Vikki Walker (Madame Thénardier) a une voix puissante et présente un personnage capable de beaux excès de colère. Philippe Gobeille (Thénardier) évite la caricature pour montrer un Thénardier intelligent, rusé, mais aussi charmant et maladroit qui nous fait penser à Jack Sparrow dans Les Pirates des Caraïbes. Vocalement il fait chanter son personnage avec plusieurs textures pour nous raconter son histoire, toujours juste et vibrant.

Cristine Toca (Éponine) a une belle voix de tête dans ses aigus et un vibrato naturel. Ses graves sont précis mais elle manque parfois de puissance quand elle monte en passant en voix mixte. Sa chanson «On My Own» a été très appréciée. Marc Ducussin (Enjolras) est puissant dans tous les registres et ses révolutionnaires sont aussi tous talentueux. Le petit garçon Gavroche est joué aussi par Madison Tucker dans les deux versions. Comme mentionné dans le précédent article, son jeu et ses chansons sont toujours aussi dynamiques et on ne se doute pas une seule seconde que le jeune garçon est joué par une fille.

Philippe Gobeille (Thénardier) et Vikki Walker (Madame Thénardier)
Philippe Gobeille (Thénardier) et Vikki Walker (Madame Thénardier)

Comme s’ils avaient gardé la surprise pour la fin, Gustave Richard dans le rôle de Marius et Stefania Vetere dans celui de Cosette sont de véritables révélations. Gustave Richard est âgé de seulement 18 ans (c’est un ancien des Petits Chanteurs du Mont-Royal), mais il charme le public avec une voix de plus en plus puissante quand il monte et une belle énergie vocale. Sa jeunesse convient au personnage mais son manque d’expérience gêne un peu son jeu, sauf quand il est en présence de Cosette ses yeux s’allument et son interprétation de Marius devient véritable. Sa chanson «Empty Chairs Empty Table» a été très applaudie. Stefania Vetere réussit à briller autant pour sa voix pure et cristalline que par son jeu naturel. Elle est intense surtout à la fin quand Valjean meurt, de vraies larmes coulent et elle touche tout le monde. Ensemble ils forment un couple amoureux et tendre. Leur chanson «A Heart Full of Love» avec Éponine a ému le public.

Les deux versions du spectacle sont toutes très bonnes, seuls les rôles principaux sont différents. Pour les mordus de comédie musicale, il semble plus naturel de voir la version originale en anglais, mais la version en français est une excellente traduction. Je recommande fortement de voir la version qui vous convient, on ne s’ennuie pas une seule seconde des 3h25 que dure le spectacle.

Les bons coups: grand orchestre qui rend justice aux partitions, belles voix chantées, rythme de l’histoire, costumes

Les moins bons coups: inégalités dans le jeu

Stefania Vetere (Cosette) et Gustave Richard (Marius)
Stefania Vetere (Cosette) et Gustave Richard (Marius)

Équipe de création: Coralie Heiler (production, direction artistique et mise en scène), André Gauthier (chef d’orchestre), Marc Deslandes (direction vocale), Fédéric Vogel (direction des choeurs).

Interprètes: Dave Handelman (Valjean), Simon Côté (Javert), Alisha Ruiss (Fantine), Vikki Walker (Madame Thénardier), Philippe Gobeille (Thénardier), Marc Ducussin (Enjolras), Gustave Richard (Marius), Cristine Toca (Éponine), Stefania Vetere (Cosette), Madison Tucker (Gavroche), Sophia Kotsiopoulos (Petite Cosette), Vincent Soumoy (Évêque), Marie-Josée Corneau, Marc Deslandes, David Dolan, Robert Falby, Irina Ghitulescu, Peter Giser, Coralie Heiler, Laurence Hémond Cusack, Francis Jacques, Michael K N R, Adam D. Koren, Jean-Sebastien Lavoie, Catherine Leroux, Sylvain Millette, Jean-François Morency, Ingunn Omholt, Camille Renaud, Keven Sonesaksith-Keohavong, Casey Tucker.

Orchestre: Jessyca Pitt, Kathrine Rivière, Valérie Aubin, Anne-Marie Desautels, Mathieu Boucher, François Préfontaine, Jérôme-Manuel Roy, Vanessa Ascher, Roxanne Dejou, Maude Lalumière, Francis Lehoux, Kyle David, Patrice Munier, Antonio Pisano, Richard Savignac, Simon Loiseau, Katrine Delorme, Joey McLaughlin, Elyse Matte, Nicolas Lapointe, Virginie Soumoy-Cambon, Maxime Larochelle, Jean-François Morin, Julie Latullippe, Philippe Bibeau, Julie Caron, Sébastien Dubeau, Raquel Bontempo.

Choeur: Nathalie Germain, Georgina Smith, Nadine Laperrière, Anne-Sophie Armand, Aline Pinsonneault, Marie Doyon, Claire Jacques, Natalie Gagné, Josianne Paradis, Marie-Andrée Rodrigue, Anne-Marie Pollak, Éric Bolduc, Éric Lamarche, Frédéric Therrien, Denis Richard, Frédéric Vogel, Jean-Philippe Godard, Maxime Blackburn-Boulianne.

Le spectacle Romance et Révolution: La musique des Misérables et plus est présenté dans les 2 langues avec des interprètes différents dans les rôles principaux.

 

 

En français:
Le 2 mai 2014 à 19h30 au Théâtre Marcellin-Champagnat, 275 rue Laval, Laval
Le 25 mai 2014 à 15h00 à la Salle Émile Legault, 613 avenue Sainte-Croix, Ville-Saint-Laurent

En anglais:
Le 11 mai 2014 à 15h00 au Théâtre Mirella et Lino Saputo, 8350, boulevard Lacordaire, Montréal (St-Léonard)
Le 24 mai 2014 à 19h30 à la Salle Émile Legault, 613, avenue Sainte-Croix, Ville-Saint-Laurent

Billets: Adultes $35, Enfants de moins de 12 ans $28
Pour réservations 514-685-5093 ou sur les liens de billetteries en ligne au http://www.productionscoracole.com

Photos: Vladimir Svetlik, Carole Lyne Martin et Nicole Heiler.