Le bonheur en 12 étapes avec « Les Bienheureux » au théâtre aux Écuries

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
29
Les Bienheureux © Josué Bertolino
Les Bienheureux © Josué Bertolino

Jouir du bonheur, réussir sa vie, assumer le quotidien avec le sourire aux lèvres… Même en s’aidant des proverbes que l’on a tous en tête : « Quand on veut on peut »; « Une étape après l’autre »; « L’important c’est de se relever » ; « Just do it » et bien d’autres…, pas si simple qu’on le dit, d’y nager, dans le bonheur… Et certains sont mieux placés que quiconque pour témoigner de cette difficulté de vivre.

Les Bienheureux, production du Pirata Théâtre, est une pièce écrite et interprétée par des professionnels du théâtre en collaboration avec dix personnes recevant les services du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal. Quatorze acteurs sur scène pour seulement treize chaises, et à travers ce jeu de « chaises musicales », le ton est d’emblée donné sur la place qu’il faut se faire dans la société pour ne pas être en reste. La présence et les talents de ces acteurs non-professionnels et qui savent ce qu’il en retourne de la vraie dépendance, apportent toute la profondeur à cette œuvre à la fois drôle et émouvante.

Qu’il s’agisse d’alcool, de drogue, de jeu ou de n’importe quelle addiction, on sait à quel point la dépendance à un produit ne relève pas du seul comportement, loin s’en faut. Elle est plutôt une réponse à l’angoisse, une béquille qui aide la personne – tout en la détruisant – à avancer et à vivre.  Elle masque des difficultés profondes, des besoins, des désirs, des frustrations qui ne relèvent nullement de quelque action simple et qui se révèle rapidement simpliste.

Ramener la complexité de l’humain à son seul comportement, c’est ce que fait, non sans humour et de manière totalement involontaire, bien des vidéos postées sur YouTube et qui prétendent proposer la recette du bonheur. Quatorze écrans offrent des extraits de ces pseudo méthodes de développement personnel à la fois pitoyables et touchants.

Les Bienheureux © Josué Bertolino
Les Bienheureux © Josué Bertolino

La pièce pointe l’absurdité des conseils bienveillants. Ironie douce-amère, elle offre un tableau de notre société qui prétend faire de chacun quelque chose du Superman, et préfère ne pas afficher ses zones sombres. Le mal-être, la maladie, l’atteinte s’expriment sans doute par certains comportements particuliers. Mais ce n’est pas en agissant sur eux que l’on peut résoudre les difficultés à exister. Et c’est ce à quoi la pièce permet grandement de réfléchir.

Les Bienheureux, au théâtre aux Écuries à Montréal, du 19 au 23 janvier 2016

Informations : http://auxecuries.com/projet/les-bienheureux/

Mise en scène Michelle Parent

Texte Olivier Sylvestre et les interprètes

Assistance Olivier Sylvestre

Interprétation Cédric Égain, Julie De Lafrenière, Xavier Malo, Véronique Pascal, Annie Valin ET DIX personnes recevant les services du Centre de réadaptation en dépendance de Montréal – Institut universitaire (CRDM-IU)

Accessoires et scénographie Julie-Ange Breton

Direction des répétitions et conseils chorégraphiques Marie-Eve Archambault

Échantillonnage vidéo et projections Samuel Thériault

Une production de Pirata Théâtre

Abonnez-vous à notre page Facebook https://www.facebook.com/pages/wwwinfo-culturebiz/333777077846

Suivez-vous sur Twitter https://twitter.com/info_culture