Claude Legault Improvisations libres récit biographique par Pierre Cayouette, rétrospective inspirante de sa carrière, touchante incursion dans sa vie et ses pensées plus intimes.

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
79
Claude Legault, improvisations libres
Claude Legault, improvisations libres

On connaît Claude Legault pour son charisme, sa virilité, sa force tranquille et son immense talent et sa passion du métier qu’il exerce. Mais dans ce récit biographie, c’est aussi la fragilité, l’humilité et sa sensibilité qui est mise de l’avant. C’est en misant sur l’impro qu’il a été sauvé, lorsqu’il était jeune et maintenant, c’est en voulant transmettre aux plus jeunes qu’il a accepté de se livrer dans ce livre écrit par Pierre Cayouette, aux éditions La Presse. « Je voudrais que le récit de mon histoire puisse un jour inspirer un autre ti-cul un peu mêlé, de Montréal-Nord ou d’ailleurs. Je voudrais leur dire qu’une passion peut nous sauver la vie. Moi, ça a été l’impro. Pour d’autres, ce sera peut-être le sport ou la musique, peu importe. Et quand quelque chose nous allume, il faut s’y donner à fond, travailler sans relâche.»

Résumé:

L’amour du métier, les années de galère, l’euphorie du succès, la rançon de la gloire, l’épisode traumatisant dont il n’a jamais parlé publiquement : dans Improvisation libres, ce grand pudique jette un regard sans concessions sur sa vie et, sous la plume de Pierre Cayouette, il se livre comme jamais. Pour la première fois, des amis, des collègues et des membres de sa famille nous parlent de cet homme passionné et rigoureux, qui n’a jamais eu peur d’exposer sa part d’ombre en pleine lumière. Rien ne prédestinait Claude Legault à devenir un champion de l’impro, un acteur adoré du public et un auteur consacré (Dans une galaxie près de chez vous, Minuit, le soir et 19-2). Pourtant, à 19 ans, le « ti-cul » de Montréal-Nord voit sa vie basculer lorsqu’il découvre la Ligue nationale d’improvisation. Depuis, celui qui dit avoir été sauvé par l’impro a gagné le coeur des Québécois, au petit écran comme au grand.

Connaissant la pudeur et l’homme privé qu’est Claude Legault, j’ai été surprise de savoir qu’il publiait sa biographie. Mais en lisant celle-ci, j’ai compris qu’on pouvait se livrer et se dévoiler dans une biographie, tout en gardant des morceaux de sa vie privée. Ce livre, abondamment illustré de plus de 50 photos,  est écrit par Pierre Cayouette, suite à ses entretiens avec Claude Legault et ses proches tels que sa mère, ses grands amis Benoit Chartier, Pierre-Yves Bernard, ainsi que Guylaine Tremblay, Podz, Guy Jodoin, Luc Seney et bien d’autres.

Cette biographie est brillamment construite. J’adore le fait que l’auteur alterne entre le récit de la vie de Claude et les extraits des bouts d’entrevues avec ce dernier, où là, on a l’impression d’entendre Claude lui-même nous raconter ses anecdotes. J’aime bien aussi que Pierre Cayouette nous explique comment sont survenues certaines confidences, lors de ses entrevues avec Claude. Par exemple,  c’est lors d’un entretien dans les bureaux de son agence, alors qu’ils voient une voiture presque causer un accident dans la rue, que Claude décide de raconter cet événement qui l’a marqué à vie lorsqu’il avait à peine 5 ans. Une histoire qu’il n’avait jamais racontée avant.

 Cette biographie est à l’image de Claude Legault, sobre, complète, authentique, inspirante, remplie de moments qui font sourire, d’anecdotes légères et d’autres plus dramatiques et certains passages émouvants. Les moments marquants de la carrière de Claude Legault sont tous explorés dans des chapitres distincts (ses débuts en télévision, Dans une galaxie près de chez vous, Minuit le soir, 19-2, et la LNI). Les éléments clés de sa vie personnelle qui ont formé l’homme et l’artiste qu’il est aujourd’hui, y sont également abordés pour qu’on comprenne un peu d’où il vient et ce qu’il a vécu.

Sa vie amoureuse, à part ses deux premiers amours (Martine Francke et France Lauzière) n’est pas vraiment abordée dans les détails et c’est très bien comme ça. Claude dit vouloir conserver des moments privés pour lui. Et c’est tout à son honneur à mon avis de se garder de l’intimité.

Je suis une lectrice très difficile à satisfaire lorsque je lis une biographie. Il y a trop souvent des bouquins remplis de statistiques, de listes d’événements, d’une série de noms de personnalités qui ont gravité autour, qui viennent alourdir les biographies. Et bien souvent, j’en arrive à m’ennuyer en cours de lecture. Je dois dire que ce n’est pas le cas cette fois-ci. Il n’y a pas de temps mort, ni de moments fastidieux à lire. Tout est regroupé en petits chapitres, clairs, précis, concis, qui résument bien un thème en particulier. C’est l’essentiel qui ressort de chaque chapitre, sans plus. On n’a pas le temps de s’ennuyer. Et même si Claude Legault ne nous dévoile pas tout sur sa vie, il s’est néanmoins assez ouvert aux lecteurs pour qu’on le cerne un peu mieux, pour qu’on découvre des facettes de lui insoupçonnées,  pour qu’on l’admire encore plus et qu’on respecte ses moments de retranchements à l’occasion, pour mieux nous revenir comme un artiste accompli qui n’a pas fini de  nous faire rire, pleurer, nous émouvoir et nous éblouir.

Pierre Cayouette,
Pierre Cayouette,

PIERRE CAYOUETTE

Journaliste, écrivain, reporter, blogueur, auteur… La plume de Pierre Cayouette est reconnue pour sa justesse, son élégance et sa précision. Son talent en fait un  biographe de renom. En témoignent les récits biographiques du commandant Robert Piché et, plus récemment, de Laurent Duvernay-Tardif, « L’homme le plus intéressant de la NFL« . Claude Legault est son troisième grand portrait de personnalités d’ici.

Date de parution : octobre 2017

Nombre de pages : 208 pages

Prix 26.95$ version papier

 

 

Édition La Presse

 

http://editions.lapresse.ca/