L’orchestre d’hommes-orchestres : Double lancement

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
38

Bile Automobile / pas encore mort

Lancements, ouverts à tous, accès gratuit 

Samedi 11 novembre 2017, 5 à 7, Espace parvis, 500 8e Avenue à Québec

Dimanche 12 novembre 2017, 5 à 7, KABANE77, 77 rue Bernard Est à Montréal

 

Après plus de 15 ans de créations, de chantiers des arts vivants, L’orchestre d’hommes-orchestres (L’ODHO) est heureux d’annoncer la sortie de son tout premier disque, Bile Automobile, qui paraît sous l’étiquette P572. Pour l’occasion, les artistes-musiciens invitent le public à un lancement extérieur, gratuit et ouvert à tous, le samedi 11 novembre de 17 h à 19 h à Québec et le dimanche 12 novembre de 17 h à 19 h à Montréal.

Au programme : salons d’écoute et de lecture, véhicule préparé, soupe, vin chaud, jeux de mots et feux de joie.  

Après toutes ces années d’exploration musicale et performative autour de l’idée de la « musique qui se voit », L’ODHO a eu envie de fabriquer un objet durable, qui puisse s’écouter et se manipuler, indépendamment de la présence des performeurs. Conçu comme une sorte d’encyclopédie non exhaustive de son travail sur le vivant, Bile Automobile rassemble des œuvres glanées ici et là au fil de ses différents projets, chansons, pièces instrumentales, performances et élucubrations sonores.

Le disque paraît sous l’étiquette P572 en édition limitée CD et LP numérotée à la main. Déjà disponible en prévente, l’album sera distribué en magasin et sur les diverses plateformes numériques par Outside Music dès le vendredi 10 novembre 2017.

Le lancement sera également l’occasion de dévoiler pas encore mort, un recueil de courts textes de Laurence Brunelle-Côté et d’images de Chloé Surprenant qui paraît aux Éditions Rodrigol. Le recueil photos-poèmes est issu du projet Convoi de LODHO; une sorte de musée ambulant pour véhicules préparés qui se ballade depuis l’été 2015. Au sein du convoi, une roulotte abrite les textes de Laurence Brunelle-Côté. Le public a eu envie de repartir avec ces mots et, de là est née l’idée de ce livre imagé dans lequel les lecteurs trouveront aussi certains textes inédits. Des mots et des photos comme autant de cartes postales sans destinataire fixe. Le livre pas encore mort pourrait pousser « su le bord » de la 132.