Daniel Lemire et Pierre Verville : gonflés à bloc pour leur tout nouveau spectacle Lemire-Verville

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
69

Pierre Verville et Daniel LemireAttachez bien vos ceintures pour ce retour en force de Daniel Lemire et Pierre Verville sur scène. Les gags fusent, les textes sont osés et les rires abondants. Et on adore ça !

Hier soir, au Grand Théâtre de Québec, où avait lieu la première de leur nouveau spectacle : Lemire-Verville, nous avons retrouvé deux artistes chevronnés dont la complicité évidente (30 ans d’amitié, ça laisse une sacrée empreinte !) et leur énergie débordante nous ont fait le plus grand bien. Supplémentaire, ce soir, 20 h !

Le spectacle s’ouvre sur une présentation sonore des deux humoristes. Sur écran géant et photos à l’appui, on apprend, entre autres, que Daniel Lemire et Pierre Verville sont tous deux nés dans la région des Bois-Francs et que l’hôpital où ils sont nés a été rebaptisé en leur honneur. Ça commence bien !

Daniel Lemire
Très heureux d’être là pour la première de leur nouveau spectacle, ils ont avoué être un peu fébriles. C’est notre première… « Et vaut mieux se faire dire merde avant le spectacle, qu’après ! ». Ils constatent aussi que beaucoup de choses ont changés depuis leurs tous débuts et la chance qu’ils ont de vivre dans un endroit où on peut rire d’à peu près tout.
Connaissant leur appétit vorace pour l’actualité d’ici et d’ailleurs, s’en suit donc une ribambelle de gags et de sketchs pigmentés et percutants, tout au long de la soirée.

Impossible donc de passer à côté des récents scandales sexuels. De Gilbert Rozon, « avant c’était vraiment le clan Rozon, mais quand il était tout seul, c’était le gland Rozon » et de Éric Salvail « ben oui, j’voulais le montrer mon G-String, c’était pour ma prochaine émission, les quéquettes pompettes ».

Daniel Lemire est complètement tordant. Il appose sa griffe et frappe un grand coup avec ses toujours populaires personnages. Yvon Travaillé, aborde le thème de l’immigration avec « un plaisir quasi humain » pendant que Ronnie Dubé nous parle de son nouveau café Cannabis et que Oncle Georges tente d’avoir une conversation avec Rambo Gauthier, désormais politicien.

Pierre VervilleQuant à Pierre Verville, il est éloquent dans ses imitations de Pierre Bruneau « rigueur, rigueur, rigueur », de Denis Lévesque « ce soir, on reçoit aussi un transsexuel qui a profité de son opération pour se faire installer une prise USB » et de Justin Trudeau « le Canada est un pays rassembleur, que vous soyez d’ici, d’ailleurs où de nulle part, vous êtes acceptés et aucun représentant n’ira chez vous ». Sa libre interprétation de Michel Therrien, Richard Latendresse, Rambo Gauthier, André Sauvé, Claude Poirier, Luc Plamondon et plusieurs autres est toute aussi juste et efficace. Son medley de chansons de Charles Aznavour, qui clôture le spectacle, est à s’y méprendre. Une très belle voix !

Daniel Lemire et Pierre Verville offrent une prestation dynamique et hilarante. Leur complicité avec le public est un vrai cadeau et ne se dément pas, du début à la fin. Bravo !

Somme toute, une soirée divertissante qui s’est méritée une ovation soutenue des spectateurs ravis et comblés. Courez vite voir ce spectacle !

Lemire-Verville sera en tournée dans plusieurs régions québécoises et de retour à Québec, à la salle Albert Rousseau, le 27 janvier et le 19 avril 2018.

Toutes les dates ici : www.spectacle.ca

Mise en scène : Denis Bouchard
Production : Tandem.mu.

Crédit-photos : Daniel Bouchard, photographe

Galerie : http://dblightsphotography.zenfolio.com/p174149505/slideshow#h9de97022

www.grandtheatre.qc.ca

www.tandem.mu

www.brouillardcommunication.com