L’exposition Lemieux, vu par Gaudreau : comme un dialogue, une rencontre intime – Du 14 mars au 29 avril 2018 au restaurant OPHÉLIA

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
81
Jean Gaudreau et son œuvre Jeune homme au bandeau rouge -photo@lise-breton

« C’est comme une rencontre intime entre sa peinture qui était plus classique et plus traditionnelle et la mienne qui est beaucoup plus actuelle… ». « J’ai voulu mixer ça avec mon art, donner vraiment mon style, créer une fusion » (Jean Gaudreau).

L’exposition Lemieux, vu par Gaudreau se décline en sept magnifiques tableaux et propose un regard, aussi admiratif qu’énergique, sur autant d’œuvres du grand peintre Jean-Paul Lemieux. Jusqu’au 29 avril, les toiles s’affichent sur les murs de pierres du restaurant OPHÉLIA, situé au 634 Grande Allée Est, à Québec, lieu où vécu Jean-Paul Lemieux lui-même !

La fascination de Jean Gaudreau pour Jean-Paul Lemieux ne date pas d’hier. Elle remonte à son enfance, plus précisément en 1976, lors de la visite d’une exposition du peintre à Québec. Un moment magique, décisif, qui capta l’intérêt de Jean, alors âgé de 12 ans, en lui insufflant l’espoir de pouvoir vivre de son art.

L’hommage posthume de Jean pour son idole de jeunesse s’avère être aussi une rencontre entre deux univers singuliers. « Nous sommes deux artistes complètement différents, et c’est un peu ça le défi que je me suis proposé », a souligné M. Gaudreau.

De gauche à droite Le petit garçon rejeté,-Jeune homme au bandeau rouge, Le chapeau noir -photo@Lise Breton

Le colossal patrimoine artistique de Jean-Paul Lemieux a posé un autre défi et a forcé Gaudreau à se faire violence sur le choix des œuvres de cette série hommage. Sa sélection s’est arrêtée sur sept œuvres qui l’ont le plus marqué. Il s’agit de : Jeune fille au chapeau de fourrure (1956) qu’il a brillamment métamorphosé en Le chapeau noir ; La mort par un clair matin (1963), qu’il a revisité avec audace en Jeune homme au bandeau rouge et Jeune homme l’hiver (1969) magnifiquement transformé en Le petit garçon rejeté.

Et pendant que Visiteur du soir (1974) a inspiré Visiteur observé, L’adieu (1968) a réuni Les amoureux et La rencontre (1972) s’est couronnée en La poignée de main. Enfin, Trois hommes au chapeau 2018, vous saluent !

En regardant les sept tableaux de Gaudreau, on a l’impression qu’il a déambulé dans les paysages parfois désolés de Jean-Paul Lemieux armé de ses couleurs et qu’il a insufflé une énergie éclatée, une célébration intense de la vie qui transparaît en demi-teintes et en retenue dans le travail de Lemieux.

Cette exposition met aussi en exergue la peinture intuitive et l’approche de Jean Gaudreau, qui privilégie l’émotion et la subjectivité dans son art d’expression. Elle nous fait découvrir, un peu plus encore, ce prolifique artiste, figure de proue de l’art visuel contemporain québécois, et on adore ça !

La série originale, grand format, est réalisée en technique mixte (huile, acrylique, pastel et divers collages) sur toile montée et elle est superbement présentée dans des boîtiers muséaux contemporains. Le prix des tableaux varient entre 5 800 $ et 14 800 $.

Les œuvres de Jean Gaudreau, artiste-peintre, graveur, sculpteur et photographe québécois, né à Québec le 27 mai 1964, sillonnent les galeries de Vancouver, Toronto, Montréal et New York. Profitons-en lorsqu’elles passent par chez nous !

Fabio Monti devant l’œuvre qu’il a acheté pour le restaurant, Visiteur observé Credit-photo Catherine Langlois

OPHÉLIA
Pour Fabio Monti, l’un des propriétaires de l’établissement, il était tout naturel d’accueillir dans le restaurant le travail remarquable de Jean Gaudreau. « Nous sommes même tombés en amour avec l’une des pièces de sa collection Visiteur observé, que nous avons accroché avec fierté sur les murs du restaurant pour faire un clin d’œil à l’ancien propriétaire des lieux », a souligné M. Monti.
Fabio Monti, Jonathan Ollat et Patrice Plante, et toute leur équipe, vous convient à une expérience culinaire terre-mer unique en son genre. Offrez cette expérience à vos sens ! Offrez-vous OPHÉLIA.

 

 

www.jeangaudreau.com
Jean Gaudreau Studio
418 999-9838
Facebook : JeanGaudreau.ArtistePeintre

https://www.restaurantophelia.com/
OPHÉLIA
634, Grande Allée Est, G1R 2K5
418 524-8228
Service de voiturier gratuit midi et soir

Crédit-photo : Lise Breton, photographe